Aide à la recherche / Enseignement et Savoir

ENSEIGNEMENT ET SAVOIR

L'Ecole Normale Supérieure

Cette liste est une forme d'aide à la recherche. Les articles concernant la catégorie « Enseignement et Savoir» permettent un accès aux articles concernés. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : ENSEIGNEMENT ET SAVOIR

LE LYCEE CONDORCET
Le Lycée Condorcet
 
 
Le lycée Condorcet est un lycée du 9e arrondissement de Paris, situé au 8, rue du Havre, entre la gare Saint-Lazare et le boulevard Haussmann. Le lycée Condorcet, ouvert en 1803, est l'un des quatre plus vieux lycées de Paris et également l'un des plus prestigieux.
Pendant la plus grande partie du XIXe siècle, le lycée a été le « grand lycée libéral » de la rive droite grâce à son régime relativement souple, qui le faisait choisir par la bourgeoisie progressiste pour ses fils. Il compte parmi les rares lycées parisiens à n’avoir jamais eu d’internat : les élèves qui n’étaient pas logés chez leurs parents travaillaient, mangeaient, et couchaient chez des maîtres de pension du quartier. La mixité est apparue progressivement, en 1924 pour les classes préparatoires aux grandes écoles, et en 1975 pour les classes du secondaire. Le bâtiment possède son entrée principale au 8 rue du Havre, derrière laquelle s’étend la cour principale, qui sert de cour de récréation et de terrain de sport. Sous cette cour, se situe en sous-sol le restaurant scolaire de l’établissement. La seconde cour est en réalité le cloître de l’ancien couvent des capucins de la Chaussée-d'Antin, entourée des quatre galeries à colonnes caractéristiques. Une porte de communication, de nos jours condamnée, relie encore la cour à l'église du couvent, l'actuelle église Saint-Louis-d'Antin. Plus petite, cette cour possède plusieurs accès réservés au service sur la rue de Caumartin. Les fenêtres de la façade nord du bâtiment offrent une vue sur le passage du Havre et en particulier sur son jardin extérieur. Son cadre est pour partie classé monument historique puisqu'il se situe dans les bâtiments du couvent des capucins de Saint-Louis-d’Antin, réalisé dans la décennie 1780 par l'architecte néoclassique Alexandre-Théodore Brongniart et devenu bien national dès 1789. Un siècle plus tard, la façade fut conçue par Charles Le Cœur. Fondé en 1803, le lycée a porté de nombreux noms, reflétant l'évolution politique de la France (lycée Bonaparte, puis Bourbon, Fontanes et enfin Condorcet).
Marie Jean Antoine Nicolas de Caritat, marquis de Condorcet, né le 17 septembre 1743 à Ribemont et mort le 29 mars 1794 à Bourg-la-Reine, est un philosophe, économiste, mathématicien et homme politique français, représentant des Lumières. Il est célèbre pour ses travaux pionniers sur la statistique et les probabilités, son analyse des différents modes de scrutin possibles et le « paradoxe de Condorcet » ainsi que par son action politique, tant avant la Révolution que sous celle-ci. Siégeant parmi les Girondins, il propose ainsi des réformes du système éducatif ainsi que du droit pénal. La Convention nationale ordonne son arrestation en 1793, et emprisonné en 1794, on le trouve mort dans sa cellule deux jours après son incarcération. Né à Ribemont (Aisne) en 1743, il est l’un des descendants de la famille Caritat. Les Caritat tiennent leur titre de la ville de Condorcet (Dauphiné) dont ils sont originaires. Il perd son père1 le 22 octobre 1743 lors de manœuvres en Alsace. Sa mère, très dévote et qui a voué son enfant à la Vierge, l'élève et l'habille en fille jusqu'à 9 ans, âge auquel elle confie son éducation à un précepteur jésuite à domicile, puis, grâce à l'intervention de son oncle paternel Jacques de Condorcet, évêque de Gap, Auxerre et Lisieux, est formé à onze ans au collège des Jésuites de Reims; enfin il est envoyé à quinze ans au collège de Navarre à Paris. Par réaction à cette éducation religieuse, il fera partie de la première génération des idéologues. Condorcet se distingue rapidement par ses capacités intellectuelles. Les premières distinctions publiques qu’il reçoit sont en mathématiques. À l'âge de 16 ans, ses capacités d’analyse sont remarquées par d'Alembert et Clairaut, et bientôt, il devient l’élève de d’Alembert. C'est à cet âge qu'il soutient sa thèse de mathématiques4. Il refuse la carrière militaire à laquelle sa famille le destine, pour se consacrer à celle de mathématicien.
 
Adresse
8, rue du Havre
75009 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.874764
Longitude : 2.327771
 
Comment s'y rendre
Métro : Havre-Caumartin (lignes 3, 9)
Bus : 20/26/43/81/95 arrêt Saint-Lazare, 22/53/66 arrêt Havre-Caumartin
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives
Naviguer sur la carte Paris 9e arrondissement et découvrir les environs.
 
Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles portant sur le 9e arrondissement.
Retrouvez d’autres articles portant sur L’Enseignement et le Savoir.
 
Liens externes sur ce sujet
-
 
Sources
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2012