Aide à la recherche / Enseignement et Savoir

ENSEIGNEMENT ET SAVOIR

L'Ecole Normale Supérieure

Cette liste est une forme d'aide à la recherche. Les articles concernant la catégorie « Enseignement et Savoir» permettent un accès aux articles concernés. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : ENSEIGNEMENT ET SAVOIR

LE COLLEGE DES ECOSSAIS
 
 
 
 
Le collège des Ecossais
En 1326, David, évêque de Murray, en Ecosse, légua les ressources nécessaires pour que quatre pauvres écoliers de son diocèse puissent venir étudier à Paris.
 
Ceux-ci reçurent l’hospitalité au collège du Cardinal-Lemoine, qui cessa de les accueillir à partir de 1333. Sans domicile, peut-être furent-ils alors installés par Jean, successeur de David, sur la montagne Sainte-Geneviève, aux environs de l’endroit qui fur appelé, au début du XVIIème siècle, rue d’Ecosse. Plus tard, l’archevêque de Glasgow, Jacques de Beatown, ambassadeur de France de Maire Stuart ou du roi Jacques, son fils, fonda en 1603, rue des Amandiers, un séminaire pour les Ecossais qui, se destinant à l’état ecclésiastique, fuyaient les persécutions religieuses pratiquées en Angleterre. Le collège, fondé jadis par l’évêque de Murray, fut lui réuni, en 1639, par les soins de l’archevêque de Paris. Le 9 août 1662, Robert Barclay, qui administrait la double fondation des Ecossais, acheta rue des Fossés Saint-Victor, la maison d’un Etienne Girardot, qu’il fit démolir et qu’il remplaça par le grand immeuble, construit de 1662 à 1665, que l’on voit encore aujourd’hui. Fermé à la Révolution, prison un certain temps sous la Terreur, cet établissement ne fut pas vendu car il était propriété étrangère. Il fut d’ailleurs restitué à l’église d’Angleterre en 1806. Il fut dès lors loué. De 1815 à 1914, il fut occupé par une institution dépendant de l’université. Pendant la Première Guerre Mondiale ce fut la Trésorerie militaire qui l’occupa. Puis cela est redevenu une institution dirigée par les Sœurs Dominicaines. On remarquera les deux portails du collège, marquant ainsi le changement de niveau de la rue, dû à un aplanissement de la côte menant à la Seine qui, étant trop raide, a été réduite pour faciliter les mouvements des charrettes. 
Maître d’ouvrage : Robert Barclay, principal du collège, 1662-1672
La disposition inhabituelle du motif central de la façade s’explique par le fait que le niveau de la rue fut abaissé de plusieurs mètres en 1685, peu après l’achèvement du bâtiment, ce qui obligea à construire un second portail en dessous du précédent. La chapelle du premier étage, anciennement rez-de-chaussée, abrite le tombeau de Jacques II, roi d’Angleterre, mort en exil à Saint-Germain en Laye en 1701.
 
Adresse
65, rue du Cardinal Lemoine
75005 PARIS

GPS

Latitude : 48.845907
Longitude : 2.35062
 
Comment s'y rendre
Métro : Cardinal-Lemoine (ligne 10) 
Bus : 89 arrêt Cardinal Lemoine-Monge

Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 5ème et découvrir les environs

Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 5ème arrondissement.
D’autres articles concernant L’Enseignement et le Savoir peuvent vous intéresser.
Par ailleurs, cet article est également rattaché à la catégorie Cultures Etrangères.

Sources
Plaque historique
Photo R. Desenclos 2010