Musée Bourdelle
Paris 15ème
Cité des Fleurs
Paris 17ème
Square d'Orléans
Paris 9ème
Bibliothèque François Mitterrand
Paris 13ème
Gare de l'Est
Paris 10ème
Folies Bergère
Paris 9ème
Jardin des plantes
Paris 5ème
Eglise Sainte-Marguerite
Paris 11ème
Buttes Chaumont
Paris 19ème
Réservoir Montsouris
Paris 14ème
Eglise Saint-Germain de Charonne
Paris 20ème
Notre-Dame
Paris 4ème
Passage du Grand Cerf
Paris 2ème
Tour de l'horloge
Paris 1er
Tour Eiffel vue de Belleville
Paris 19ème
Brocante au square des Batignolles
Paris 17ème
Passage des Panoramas
Paris 2ème
Opéra Garnier
Paris 9ème
Place Vendôme
Paris 1er
Arc de Triomphe
Paris 8ème
Collège des Bernardins
Paris 5ème
Institut de France
Paris 6ème
Pont d'Iéna
Paris 7ème
Place du Trocadéro
Paris 16ème
Hôtel de Soubise
Paris 3ème
Barrière du Trône
Paris 12ème
Place de la Concorde
Paris 8ème
Bassin de la Villette
Paris 19ème
Tour Eiffel
Paris 7ème
Basilique du Sacré-Coeur
Paris 18ème

EGLISE SAINT-ROCH – MONUMENT AU COMTE D’HARCOURT

Le monument au comte d'Harcourt dans l'église Saint-Roch
Le comte d’Harcourt
Cénotaphe d’Henri de Lorraine, comte d’Harcourt (1601-1666) et Alphonse Louis de Lorraine, chevalier d’Harcourt (1644-1689) par Nicolas Renard (1654-v.1720) dans la chapelle des Monuments.

Le monument à Henri de Lorraine, comte d’Harcourt, fut exécuté en 1695 par le sculpteur nancéen Nicolas Renard. Il se trouvait à l’origine dans l’église des Feuillants et représente le Temps vaincu par l’Immortalité, celle-ci tenant dans sa main un médaillon à l’effigie du défunt. Le comte d’Harcourt était surnommé «Cadet la perle». Cadet de sa famille, il portait à l’oreille une perle alors que cette mode avait disparu depuis le règne d’Henri III. La figure du Temps présente un livre, sur lequel on peut lire des passages du livre de la Sagesse et de l’Ecclésiaste. A droite, un putto tient le portrait du fils du comte, chevalier de Malte. À l’origine, ce groupe était placé devant une grande pyramide surmontée d’un aigle. Les ailes de l’Immortalité ont disparu, tout comme le bas relief de bronze figurant la Victoire présentant Henri de Lorraine à la Religion, qui servait de soubassement au groupe.
 
Nicolas Renard
Sculpteur français (né à Nancy le 22 septembre 1654, décédé à Nancy vers 1720), Nicolas Renard s’installe à Paris, en 1670, et travaille pour le palais du Louvre (plusieurs chapiteaux). Il se rend à Rome et il y reste trois années. Après son retour à Paris, Renard intervient au Château de Versailles (1686-1687). Il exécute le monument du prince d’Harcourt destiné à l’église des Feuillants (aujourd’hui placé à l’église Saint Roch, à Paris). Il travaille aussi pour l’église des Invalides. Il revient dans sa ville natale vers 1725, et il est nommé professeur à l’Académie de Nancy.

Adresse

24, rue Saint Roch - 284 rue Saint-Honoré
75001 PARIS

GPS

Latitude : 48.864972
Longitude : 2.332221

Plan


Comment s'y rendre

Métro : Pyramides (lignes 7,14)
Bus : 21/27/68/81/95 arrêt Pyramides

A voir dans les environs

Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 1er et découvrir les environs

Liens

Si vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur le 1er arrondissement.
Cet article est également à celui consacré à l'Eglise Saint-Roch.
Retrouvez d'autres articles portant sur Les Cimetières et Sépultures
Par ailleurs, il concerne aussi les Statues et sculptures diverses ainsi que Les statues du 1er arrondissement.
Enfin, il s'inscrit dans le circuit : Le long de la rue Saint-Honoré.
Vous souhaitez accéder à d'autres articles concernant les Sculpteurs de Paris.

Sources

Wikipedia
Wikiphidias
Paris Patrimoine
Photo R.Desenclos 2014

Naviguer sur le site

Voici quelques informations utiles pour faciliter vos recherches

Lire la suite : Naviguer sur le site