Aide à la recherche / Cimetières et Sépultures

CIMETIERES ET SEPULTURES

Cimetières et sépultures

 

Cet article est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les cimetières et sépultures sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

 

Lire la suite : CIMETIERES ET SEPULTURES

LE CIMETIERE DE PICPUS
 
 
Le Cimetière de Picpus
 
 
 
Du 14 juin au 27 juillet 1794, pendant la Grande Terreur, 1306 personnes d’origine sociales diverses sont exécutées place du Trône Renversé (Place de la Nation).
 
 
Elles furent presque toutes condamnées pour des motifs futiles, grotesques ou inexistants. Le massacre ne cessa que le 27 juillet, lorsque le principal instigateur de ces horreurs, Maximilien de Robespierre fut condamné, puis guillotiné par ses complices, effrayés d’être eux-mêmes entraînés dans cette folie meurtrière. Les cadavres étaient jetés dans des fosses communes aménagées à la hâte au fond du jardin d’un ancien couvent réquisitionné avec le dessein que le tout tombe dans l’oubli. Les fosses furent fermées et comblées en 1795. Peu de temps après, néanmoins, plusieurs membres des familles des suppliciés se réunirent discrètement et parvinrent à localiser les fosses. Les familles achetèrent secrètement l’enclos des fosses en 1797, puis les terrains proches en 1802. Elles firent le projet de créer un lieu consacré propice au recueillement et à la prière, qui pris tout d’abord la forme d’une chapelle. Puis, les protagonistes sollicitèrent un ordre religieux, les Sœurs de la Congrégation des Sacrés Cœurs de Marie et de Jésus, afin de perpétuer l’action. C’est ainsi que le cimetière naquit, seul cimetière privé de Paris, et recueillit les dépouilles des descendants des victimes. Les membres de la plus haute aristocratie française se sont donc retrouvés enterrés là : Noailles, la Rochefoucauld-Doudeauville, Montmorency, Harcourt, Polignac, La Tour du Pin, Montalembert, Nicolai, Narbonne, Rohan, Broglie, Lévis-Mirepoix, Saint-Simon, etc. Aujourd’hui, seuls les membres des familles possédant une sépulture peuvent y être enterrés. On pénètre dans l’avant-cour et l’on observe immédiatement, un vieux puits, des communs à gauche, un pavillon Louis XIII au fond à gauche et l’entré de la Chapelle, très sobre, qui comporte deux plaques de marbre sur lesquelles sont gravés les 1306 noms des personnes décapitées, une vierge du XVIème siècle. En ressortant de la chapelle, on tourne à droite pour passer la porte bleue. Un grand espace s’offre à la vue, très reposant et au fond, après les ruines de l’ancien mur, on trouve à droite une entrée dans le cimetière proprement dit. Là est enterré, entre autres, le marquis de Lafayette, car la grand-mère, la mère et une des sœurs de son épouse y ont été enterrées. On peut observer l’enclos des fosses communes à travers une grille.
 
Adresse 
35, rue de Picpus          
75012 PARIS

GPS 
Latitude : 48.844226
Longitude : 2.396394
 
Comment s'y rendre
Métro : Picpus (ligne 6)
Bus : 29, arrêt Fondation Rothschild
 
Plan

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 12ème arrondissement et découvrir les environs.

Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 12ème arrondissement.
D’autres articles concernant Les Cimetières et sépultures peuvent vous intéresser.
 
Liens externes sur ce sujet
 
Source
Paris secret, Paris méconnu, Fiche technique
Photo R.Desenclos 2011