Aide à la recherche / Eglise Saint-Roch

L’EGLISE SAINT ROCH

L'Eglise Saint-Roch

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant l’Eglise Saint-Roch sont classés par ordre alphabétique. Une division entre les statues extérieures et celles qui se trouvent dans l’édifice est faite.

Lire la suite : EGLISE SAINT-ROCH

L'EGLISE SAINT-ROCH - LA STATUE DE SAINT-JERÔME
 
 
 
L'Eglise Saint-Roch - La statue de Saint-Jérôme
 

Ce marbre sculpté par Lambert Sigisbert Adam (1752) se trouve dans le transept de l’Eglise Saint-Roch.
 
 
Sculpteur français (né à Nancy le 10 octobre 1700, décédé le 13 mai 1759), fils de Jacob Sigisbert Adam, Lambert Sigisbert Adam étudie d’abord avec son père. Il arrive à Paris en 1719 et travaille dans l’atelier de François Dumont. Il remporte le Prix de Rome en 1723 (Evilmérodach fils de Nabuchodonosor) et part la même année à Rome, où il devient rapidement le protégé du cardinal de Polignac. Il exécute pour lui, les bustes d’Appollon et d’Amphitrite (œuvres qui seront offertes par Louis XV au duc Frédéric II). Il est l’auteur d’un bas-relief pour l’église Saint Jean de Latran (La Sainte Vierge apparaissant à Saint André Corsini). Avec cette œuvre, il entre à l’Académie de Saint Luc. Toujours à Rome, il gagne le concours pour la Fontaine de Trévi, mais il ne pourra réaliser ce projet. De retour à Paris, en 1733, il reçoit la commande d’un groupe pour la Cascade du parc de Saint Cloud (La jonction de la Seine et de la Marne). On le retrouve ensuite réalisant la décoration de l’Hôtel de Soubise, du château de Grosbois, du Parc de la Muette, du château de Choisy (L’Abondance). Entre 1736 et 1740, il exécute, en collaboration de son frère Nicolas Sébastien Adam, le groupe monumental du bassin de Neptune, dans les jardins du château de Versailles, le Triomphe de Neptune et d’Amphitrite. En 1752, Louis XV offre à Frédéric II de Prusse, la Chasse et la Pêche, deux de ses œuvres qui seront placées dans le Parc du Sans Souci, à Postdam. Il travaille aussi pour l’église Saint Roch (Saint Jérôme), la chapelle du Château de Versailles (Sainte Adélaïde). Vers 1752, il exécute, à la demande Mme de Pompadour, la Poésie lyrique. Il devient membre de l’Académie de Saint Luc en 1732, avec la Douleur. Il est agréé à l’Académie en 1733 et devient académicien en 1737, avec Neptune calmant les flots. Il est nommé adjoint à professeur en 1738 et professeur en 1744. Il publie en 1754, un Recueil de sculptures antiques grecques et romaines, dans lequel on trouve nombre de ses dessins.
 
Adresse
296, rue Saint-Honoré
75001 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.864872
Longitude : 2.332203
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Pyramides (ligne 7, 14)
Bus : 21/27/68/81/95 arrêt Pyramides
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives
Naviguer sur la carte Paris 1er et découvrir les environs
 
Liens
Vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur le 1er arrondissement
D’autres articles se rapportant à l’Eglise Saint-Roch peuvent vous intéresser.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les statues du 1er arrondissement.
D’autres articles concernant Les statues diverses peuvent vous intéresser.
 
Liens externes sur ce sujet
http://www.saintrochparis.cef.fr/
 
Sources
Wikipedia
Photo Richard Desenclos 2014