Aide à la recherche / Lieux de Culte

LIEUX DE CULTES

Lieux de Culte

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les lieux de culte sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : LIEUX DE CULTE

L'EGLISE SAINT-SEVERIN

 

L'Eglise Saint-Séverin

Il semble qu’il y ait deux Saint-Séverin patrons de cette église. L’abbé d’Agaune qui, en 506, couvrit de son manteau Clovis souffrant d’une fièvre maligne, ce qui le guérit, et Séverin le Solitaire, qui vécut ici en reclus dans un oratoire dédié à Saint-Martin.

 

 

C’est à ce dernier qu’avait été confié le plus jeune des fils de Clodomir afin qu’il en reçoive l’instruction religieuse nécessaire à son entrée dans la vie monastique. Clovis avait eu trois fils légitimes : Clodomir, Clotaire et Childebert. Lorsque Clodomir mourut, ses deux frères tuèrent ses enfants, sauf un, Clodoald, qu’ils épargnèrent à condition qu’il soit tonsuré, ce qui l’éloignait du trône. Clodoald reçut Séverin pour maître. Bon disciple, il vécut à son tour en ermite, et s’installa à cet effet de l’autre côté de la Seine, en un endroit auquel il laissa son nom : Saint-Cloud dont les habitants sont les Clodoaldiens. Clodoald étant mort en 560, on en déduit que Séverin était mort en 555. Une première chapelle fut bâtie là où se trouvait sa cabane et où il fut inhumé. Une nouvelle chapelle fut édifiée en 950. Elle fut remplacée par une église au XIIème siècle, qui. fut agrandie au XVème siècle. En 1445, elle fut allongée jusqu’à la rue Saint-Jacques. Notons comme particularités, la mise à disposition des prêtres pauvres d’un bréviaire enchaîné à un pilier en 1415. Dans la sacristie se trouvait toujours un manteau de fourrure prêt à recouvrir les femmes indigentes qui venaient prier. Un puits a été découvert en 1862 près du pilier de droite de la chapelle de l’Immaculée-Conception, profond de dix mètres où l’on puisait l’eau bénite.

Lors de l’élargissement de la rue sous Louis-Philippe. Saint-Séverin, qui n’avait jamais eu de portail principal, reçut le portail de l’église Saint-Benoît-aux-Bœufs, en cours de destruction et située sur l’île de la Cité. Cette église datait du XIIIème siècle et devait son nom aux animaux sculptés, aujourd’hui disparus, qui se trouvaient de part et d’autre du portail. La construction du chœur de Saint-Séverin date de la fin du XVème siècle. L’abside à cinq pans et à double déambulatoire et doubles chapelles rayonnantes permet le développement du plus bel ensemble de piliers de l’architecture flamboyante de Paris. Le pilier d’axe est particulièrement remarquable. Il forme un palmier au tronc décoré de baguettes qui s’enroulent autour du fût, tandis que la magnifique bague constituée de soufflets et mouchettes s’échappe un bouquet de nervures. Ce pilier fut célébré par Huysmans comme « l’une des plus étonnantes ombelles que les artistes d’antan aient jamais brodées ».

It seems that there are two Saint-Severin patrons of this church. Father Agaune that in 506, covered his coat Clovis suffering from a malignant fever, which heals, and Severin, Solitaire, who lived here in seclusion in an oratory dedicated to St. Martin. It is the latter that had been given to the youngest son of Clodomir so that he receives religious instruction necessary for its entry into the monastic life. Clovis had three legitimate sons: Clodomir, Clotaire and Childebert. When Clodomir died, his two brothers killed his children, except one, Clodoald, they spared if he is tonsured, which distanced him from the throne. Clodoald had Severin as master. Good follower, he lived as a hermit in his turn, and moved to that effect from the other side of the Seine, in a place he left his name: St. Cloud, whose inhabitants are Clodoaldiens. Clodoald died in 560, we deduce that Severin had died in 555. The first chapel was built where his cabin was and where he was buried. A new chapel was built in 950. It was replaced by a twelfth century church, which. was enlarged in the fifteenth century. In 1445, it was lengthened to rue Saint-Jacques. Note features as the provision of poor priests of a breviary chained to a pillar in 1415. In the sacristy was still a fur coat ready to cover indigent women who came to pray. A well was discovered in 1862 near the right pillar in the chapel of the Immaculate Conception, ten meters deep where one drew the holy water.

Adresse
1, rue des Prêtres Saint-Séverin
75005 PARIS


GPS
Latitude : 48.852220
Longitude : 2.345485


Plan



Comment s'y rendre
Métro : Cluny-La Sorbonne (ligne 10)
Bus : 27/47 arrêt Petit-Pont, 21/27/38/85/96 arrêt Saint-Michel


A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives
Naviguer sur la carte Paris 5ème et découvrir les environs


Liens
Vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur
le 5ème arrondissement.
Cette article concerne également la catégorie
Lieux de Culte.

Liens externes sur ce sujet
http://www.saint-severin.com/


Sources
Dictionnaire historique des rues de Paris
Photo Richard Desenclos 2008