Aide à la recherche / Notre-Dame de Paris

 
LA CATHEDRALE NOTRE-DAME DE PARIS
 
La Cathédrale Notre-Dame
 
 
Cet article est une forme d'aide à la recherche. Les articles concernant Notre-Dame sont classés selon que l’on se situe à l’extérieur ou à l’intérieur de la cathédrale.
 

Lire la suite : NOTRE-DAME DE PARIS

NOTRE-DAME - LES MAYS DES ORFEVRES

Notre-Dame - Les mays des orfèvres


 

 

On appelle Mays à Notre-Dame une série de 76 tableaux offerts à la cathédrale par la Confrérie des Orfèvres, presque chaque année en date du premier mai (d’où leur nom), en hommage à la Vierge Marie, et ce de 1630 à 1707.

 

 

Les orfèvres avaient de longue date leur propre chapelle au sein du sanctuaire. En 1449 fut instituée par la confrérie des Orfèvres de Paris la tradition de l’Offrande du May à Notre-Dame de Paris. Cette tradition prit différentes formes au fil du temps. Au xve siècle, il s’agissait d’un arbre, décoré de rubans que l’on dressait devant le maître-autel en signe de piété mariale. Puis la tradition évolua vers le don d’une espèce de tabernacle auquel étaient accrochés des poèmes. À partir de 1533, on accrocha aussi des petits tableaux se rapportant à la vie de la Vierge. On les appelle les petits mays. En 1630 enfin, en accord avec le chapitre, les petits mays furent remplacés par les grands mays. C’étaient de grands tableaux de plus ou moins 3,5 sur 2,5 mètres de dimension. Ces Mays étaient commandités auprès de peintres de renom. Les peintres devaient soumettre leurs esquisses aux chanoines de la cathédrale. Après la fondation de l’Académie royale de peinture et de sculpture, en 1648, les artistes choisis étaient tous membres ou proches de cette dernière. Ces commandes devinrent rapidement une forme de concours de peinture religieuse. Leur sujet était généralement relatif aux Actes des Apôtres. Après les avoir exposés sur le parvis, on les accrochait au niveau des arcades de la nef ou du chœur. Pour les peintres, c’était une grande promotion de voir ainsi exposée l’une de leurs œuvres, témoignage de leur savoir-faire. Au début du xviiie siècle, la confrérie des Orfèvres éprouva de grandes difficultés financières suite au désastreux état de la France à cette époque et aux réformes de Colbert, et ce fut la fin de cette belle tradition. Les mays furent dispersés à la Révolution et beaucoup disparurent. Récupérés ensuite, ils embarrassèrent au xixe siècle le restaurateur Viollet-le-Duc qui, orienté vers la pureté de l’art gothique, n’avait que faire de cette encombrante décoration baroque ou classique. Certains se retrouvent actuellement au musée du Louvre, d’autres dans quelques églises ou dans divers musées français. Il en reste une cinquantaine actuellement. Les plus importants furent fort heureusement récupérés par la cathédrale et ornent aujourd’hui les chapelles latérales de la nef de Notre-Dame.

Adresse
Place du Parvis
75004 PARIS

GPS
Latitude : 48.853281
Longitude : 2.349165

Comment s'y rendre
Métro : Cité (ligne 4), Saint-Michel (lignes 4, B, C)
Bus : 47 arrêt Cité-Parvis Notre-Dame

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives
Naviguer sur la carte Paris 4ème et découvrir les environs.

Liens
Vous pouvez retrouver d'autres articles sur le quartier dans : 
Paris 4ème arrondissement.
Par ailleurs retrouvez d'autres articles se rapportant à :
La cathédrale Notre-Dame.
Un autre élément peut susciter de l'intérêt : Circuit dans l'Île de la Cité
Mais aussi : Parcours médiéval dans le IVème arrondissement

Liens externes sur ce sujet
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Notre-Dame_de_Paris

Sources
Découvrir Notre-Dame de Paris
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2014