Aide à la recherche / CIMETIERE DU PERE-LACHAISE

LE CIMETIERE DU PERE LACHAISE
Le cimetière du Père Lachaise
 
 
 
Cet article permet de situer les personnalités enterrées au cimetière du Père Lachaise au travers de listes - par ordre alphabétique, par division ainsi que celles qui disposent d'ornements (statues, bustes, médaillons, etc.).
 
Il est également possible de localiser les tombes sur des plans de chaque division.
 
L'ensemble concerne environ un millier de tombes sur les quelque 70.000 qui se trouvent au Père Lachaise.
Cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder à la liste puis sur le nom pour retrouver l'article..
 

Lire la suite : CIMETIERE DU PERE LACHAISE

LES TOMBES DU PERE LACHAISE - JAMES MEYER DE ROTHSCHILD
 
 
La tombe de James Meyer de Rothschild
La tombe de James Meyer, baron de Rothschild (1792-1868) se trouve dans la septième division du cimetière du Père Lachaise.
James Mayer de Rothschild, baron Jacob, (15 mai 1792 - Paris 15 novembre 1868) est un banquier français, fondateur de la branche de Paris de la famille Rothschild. Devenu un personnage de roman, il inspira à trois grands écrivains français les figures de François Leuwen, le père du héros de Stendhal dans Lucien Leuwen, le baron de Nucingen dans la Comédie humaine de Balzac et enfin de Gundermann dans l'Argent de Zola. Fils de Mayer Amschel Rothschild (1744-1812), fondateur de la dynastie, il épouse en 1824 sa nièce Betty de Rothschild (1805-1886), fille de Salomon Mayer von Rothschild, frère de James et fondateur de la branche de Vienne. Gudule, sa mère, mourut en 1849, à 96 ans. Selon Pierre Assouline, Betty qui fut la protégée de la reine Marie-Amélie, était antirévolutionnaire, antidémocrate, antirépublicaine, et nostalgique de l'Ancien Régime ; elle détestait Napoléon III" et ouvrit à son mari les portes des salons du faubourg Saint-Germain. Ingres, qui l'aurait appelée « Le Cygne », fit en 1848 un célèbre portrait, « sacré » pour ses descendants au point de le faire copier à plusieurs exemplaires, qui faillit être englouti dans les mines allemandes de Alt Aussee avant d'être restitué par l'État à la famille. Jusqu'en juin 2007 il orna la bibliothèque de l'ex-hôtel Lambert à Paris, alors possédé par Guy de Rothschild (reproduit par Assouline avant la vente de la demeure). Naîtront du couple une fille : Charlotte (1825-1899), puis quatre fils : Alphonse (1827-1905), Gustave (1829-1911), Salomon (1835-1864), Edmond (1845-1934). Winston Churchill, moquant l'opportunisme de ces enfants, les surnommera « Rotschildren ». Arrivé à Paris en mars 1811, afin de créer la filiale française de la "Maison Rothschild", James installe en 1815, après avoir spéculé sur la chute de l'Empire, l'établissement financier « MM. de Rothschild Frères ». Il participe avec sa famille au financement de l'effort de guerre de la coalition menée par la Grande-Bretagne contre Napoléon Ier, et celle-ci terminée, parviendra à retrouver les faveurs du gouvernement français, d'abord en procurant à Louis XVIII les cinq millions de francs "nécessaires à la dignité de son retour", puis fréquentant assidûment le duc de Richelieu. Il aidera le gouvernement de la Restauration, puis celui de la monarchie de Juillet, et gèrera la fortune personnelle du roi Louis-Philippe. Il financera l’État Belge nouvellement indépendant, l’Indépendance Grecque, l’Unité Italienne, secourt les trésoreries de l’Espagne, de l’Autriche et des États-Unis. Pionnier des chemins de fer, il obtient la concession de la Compagnie des chemins de fer du Nord (1843) qui sera la plus rentable des entreprises ferroviaires. Il fut Président de la Société du Canal de jonction de la Sambre à l'Oise qu'il créa avec l'aide de la Société générale de Belgique et son gouverneur, le comte Ferdinand de Meeûs; il fut conçu pour amener de Belgique le charbon nécessaire à chauffer les Parisiens. Il fut chargé en 1855 (exposition Universelle de Paris) de l’organisation de l’association internationale pour l’adoption du système métrique universel qui aura comme principale tâche l’uniformisation des poids, mesures et monnaies.
 
Adresse
Boulevard de Ménilmontant
75020 PARIS

GPS
Latitude : 48.861417
Longitude : 2.393383
 
Comment s'y rendre
Métro : Père Lachaise (lignes 2, 3),
Bus : 61/69 arrêt Père Lachaise devant l’entrée principale pour les bus se dirigeant vers la banlieue, arrêt Auguste Métivier pour les bus se dirigeant vers Paris centre. Marcher ensuite le long du mur du cimetière donnant sur le boulevard de Ménilmontant, pour rejoindre l’entrée principale.
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 20ème et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 20ème arrondissement.
Retrouvez d’autres articles portants sur les tombes du Cimetière du Père Lachaise.
 
 
Source
Divers Internet
Photo R.Bataille 2016