Aide à la recherche / CIMETIERE DU PERE-LACHAISE

LE CIMETIERE DU PERE LACHAISE
Le cimetière du Père Lachaise
 
 
 
Cet article permet de situer les personnalités enterrées au cimetière du Père Lachaise au travers de listes - par ordre alphabétique, par division ainsi que celles qui disposent d'ornements (statues, bustes, médaillons, etc.).
 
Il est également possible de localiser les tombes sur des plans de chaque division.
 
L'ensemble concerne environ un millier de tombes sur les quelque 70.000 qui se trouvent au Père Lachaise.
Cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder à la liste puis sur le nom pour retrouver l'article..
 

Lire la suite : CIMETIERE DU PERE LACHAISE

LES TOMBES DU PERE LACHAISE - FRANK ALAMO
 
 
La tombe de Frank Alamo
Frank Alamo (1941-2012) est enterré au cimetière du Père Lachaise, dans la 22e division.
Frank Alamo, de son vrai nom Jean-François Grandin, né le 12 octobre 1941 et mort le 11 octobre 2012 à Paris, est un chanteur français qui connaît le succès dans les années 1960. Frank Alamo est le fils de l'industriel fondateur de la marque Grandin de téléviseurs. Jean-François Grandin débute dans la chanson en étant le soliste des Petits Chanteurs à la croix de bois. Pendant un séjour aux sports d'hiver, il rencontre Eddie Barclay à Val-d'Isère qui l'entend chanter des chansons anglaises en français. Il est engagé et prend le nom de scène de « Frank » (raccourci de « François ») et « Alamo » (car impressionné par Alamo, le film de John Wayne, il criait « Alamooo » avant de faire le fou à ski et de descendre à fond les pistes. Il débute dans les années 1960 durant la période des yé-yé, en reprenant en français des succès américains et/ou britanniques. De son répertoire, on retient notamment Ma biche, adaptation française par Vline Buggy de Sweets for My Sweet composée par Mort Shuman pour le groupe The Drifters ; ainsi que des adaptations de chansons des Beatles, Je me bats pour gagner (A Hard Day's Night), et Je veux prendre ta main (traduction presque mot à mot de I Want to Hold Your Hand). Poussé par son ami Patrick Villaret et son directeur artistique Léo Missir, il enregistre plusieurs chansons originales qui ne connaissent pas le succès des adaptations anglo-saxonnes. Frank Alamo se produit en première partie de la première tournée de Sheila nommée La tournée du siècle fin 1963 début 1964. Il passe juste après Les Surfs. À la rentrée 1964 il est sur la scène de l'Olympia à Paris pour un gala consacré aux « idoles des jeunes ». En 1969, il arrête la chanson et exerce par la suite divers métiers allant de la photographie à la direction de la concession Jaguar de Neuilly. Entre 1983 et 1996, il est PDG de l'entreprise automobile française qui produit la « jeep » Dallas, qu'il a rachetée et qui devient « Automobiles Grandin ». Près de 5 000 exemplaires de cette automobile seront construits entre 1981 et 1998. Durant les années 2000, il revient à la chanson avec la tournée Âge tendre et têtes de bois et assure plus de deux cents galas. Malgré la maladie qui lui est diagnostiquée, il poursuit la tournée de la première à la quatrième saison (de 2006 à 2010). Frank Alamo meurt le 11 octobre 2012 à Paris, la veille de son anniversaire, des suites d'une sclérose latérale amyotrophique (maladie de Charcot).
 
Adresse
Boulevard de Ménilmontant
75020 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.861417
Longitude : 2.393383
 
Comment s'y rendre
Métro : Père Lachaise (lignes 2, 3),
Bus : 61/69 arrêt Père Lachaise devant l’entrée principale pour les bus se dirigeant vers la banlieue, arrêt Auguste Métivier pour les bus se dirigeant vers Paris centre. Marcher ensuite le long du mur du cimetière donnant sur le boulevard de Ménilmontant, pour rejoindre l’entrée principale.
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 20ème et découvrir les environs
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 20ème arrondissement.
Retrouvez d’autres articles portants sur les tombes du Cimetière du Père Lachaise.
 
 
Source
Divers Internet
Photo R.Desenclos 2016