Aide à la recherche / CIMETIERE DU PERE-LACHAISE

LE CIMETIERE DU PERE LACHAISE
Le cimetière du Père Lachaise
 
 
 
Cet article permet de situer les personnalités enterrées au cimetière du Père Lachaise au travers de listes - par ordre alphabétique, par division ainsi que celles qui disposent d'ornements (statues, bustes, médaillons, etc.).
 
Il est également possible de localiser les tombes sur des plans de chaque division.
 
L'ensemble concerne environ un millier de tombes sur les quelque 70.000 qui se trouvent au Père Lachaise.
Cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder à la liste puis sur le nom pour retrouver l'article..
 

Lire la suite : CIMETIERE DU PERE LACHAISE

LES TOMBES DU PERE LACHAISE - THOMAS COUTURE
 
 
La tombe de Thomas Couture
La tombe de Thomas Couture (1815-1879) se trouve dans la quatrième division du cimetière du Père Lachaise. Son buste est l’œuvre de Louis-Ernest Barrias (1841-1905).
 
Thomas Couture, né à Senlis le 21 décembre 1815 et mort à Villiers-le-Bel le 30 mars 1879, est un peintre d'histoire français. Aujourd'hui peu connu, il fut un peintre et un professeur important. Son œuvre la plus célèbre est Les Romains de la décadence. Né à Senlis, sa famille s'installe en 1826 à Paris où il étudie à l'École des arts et métiers puis à l'École des beaux-arts de Paris. En 1830 il entre dans l'atelier d'Antoine Gros p uis de Paul Delaroche. Il échoue six fois au concours du prix de Rome, mais finit par en obtenir le deuxième prix en 1837. Il expose dès 1840 au Salon de Paris où il est médaillé en 1847 pour Les Romains de la décadence. Le 11 novembre 1848 il est élevé au rang de chevalier de la Légion d'honneur. Peu après son succès, Thomas Couture ouvre un atelier indépendant qui concurrence l'École des beaux-arts en formant les meilleurs talents de la peinture historique. Tout au long de sa vie il forma des artistes dont Pierre Puvis de Chavannes, qui resta peu longtemps, et Édouard Manet qui, malgré ses rapports conflictuels avec Couture, fréquenta son atelier durant six ans et demi. Il a également influencé des peintres comme Fritz Zuber-Bühler. Dès la fin des années 1840 il obtient des commandes de l'État et du clergé pour des peintures murales, cependant il n'achèvera jamais les deux premières commandes, tandis que la troisième rencontre peu de succès. Déçu, il quitte Paris en 1860 et retourne à Senlis, sa ville natale, où il poursuit son enseignement. En 1867 il publie Méthode et entretiens d'atelier, un ouvrage détaillant ses conceptions sur l'art et sa technique. À un éditeur lui proposant d'écrire une autobiographie, Thomas Couture répondit : « La biographie est l'exaltation de la personnalité… et la personnalité est le fléau de notre époque. » Il meurt à Villiers-le-Bel en Île-de-France où il vécut dans une demeure dite le Château. Dès le lendemain, il est inhumé à Paris au cimetière du Père-Lachaise (4e division) en présence de nombreuses personnes dont ses anciens élèves Arago, Armand-Dumaresq, Barbedienne, Monginot, Stevens. Son monument funéraire est l'œuvre du sculpteur Louis-Ernest Barrias.
 
Louis-Ernest Barrias, né à Paris le 13 avril 1841 et mort dans la même ville le 4février1905, est un sculpteur français. Barrias est issu d'une famille d'artistes, son père est peintre sur porcelaine et son frère aîné, Félix-Joseph Barrias, est un peintre reconnu. Le jeune Louis-Ernest s'oriente vers des études artistiques. Entré à l'École des beaux-arts de Paris en 1858, il délaisse la peinture pour s'orienter vers la sculpture sous la direction de François Jouffroy. En 1864, il obtient le prix de Rome et est engagé sur le chantier de l'Opéra de Paris. Il produit par la suite de nombreuses œuvres sculptées, la plupart en marbre. En 1881, il est récompensé par une médaille d'honneur des beaux-arts et nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1878, puis promu officier en 1881 et commandeur en 1900. L'artiste remplace Auguste Dumont à l'Institut en 1884, puis succède à Jules Cavelier comme professeur à l'école des beaux-arts, où, parmi ses élèves les plus notables, on compte Victor Ségoffin, Charles Despiau et Paul Landowski. La majeure partie de son œuvre est visible dans les lieux publics à Paris, au musée d'Orsay ou au cimetière du Père-Lachaise.
 
Adresse
Boulevard de Ménilmontant
75020 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.861417
Longitude : 2.393383
 
Comment s'y rendre
Métro : Père Lachaise (lignes 2, 3),
Bus : 61/69 arrêt Père Lachaise devant l’entrée principale pour les bus se dirigeant vers la banlieue, arrêt Auguste Métivier pour les bus se dirigeant vers Paris centre. Marcher ensuite le long du mur du cimetière donnant sur le boulevard de Ménilmontant, pour rejoindre l’entrée principale.
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 20ème et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 20ème arrondissement.
Retrouvez d’autres articles portants sur les tombes du Cimetière du Père Lachaise.
D’autres articles concernant les Statues du 20ème arrondissement sont disponibles.
Par ailleurs, la catégorie Statues diverses dispose d’articles se rapportant aux statues non catégorisées.
 
 
Source
Divers Internet
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2016