Aide à la recherche / CIMETIERE DU PERE-LACHAISE

LE CIMETIERE DU PERE LACHAISE
Le cimetière du Père Lachaise
 
 
 
Cet article permet de situer les personnalités enterrées au cimetière du Père Lachaise au travers de listes - par ordre alphabétique, par division ainsi que celles qui disposent d'ornements (statues, bustes, médaillons, etc.).
 
Il est également possible de localiser les tombes sur des plans de chaque division.
 
L'ensemble concerne environ un millier de tombes sur les quelque 70.000 qui se trouvent au Père Lachaise.
Cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder à la liste puis sur le nom pour retrouver l'article..
 

Lire la suite : CIMETIERE DU PERE LACHAISE

LES TOMBES DU PERE LACHAISE - LES FRERES DANTAN
La tombe des frères Dantan
La tombe des frères Dantan, Jean-Pierre (1800-1869), statuaire et caricaturiste et Antoine-Laurent (1798-1878), statuaire, se trouve dans la quatrième division du cimetière du Père Lachaise.
Jean-Pierre Dantan, dit Dantan le Jeune, né à Paris le 28 décembre 1800, mort à Baden-Baden le 6 septembre 1869, est un sculpteur français. Il est le frère du sculpteur Antoine Laurent Dantan, dit l’Ainé, et est réputé pour les portraits-charges de ses contemporains. Formé d’abord par l’apprentissage auprès de son père sculpteur sur bois, Jean-Pierre Dantan, il entre à l’École des beaux-arts de Paris en 1823 et suit les cours du sculpteur François-Joseph Bosio. Il se lança vite, à partir de 1826, dans la caricature dessinée et sculptée après la création admirée de sa statuette représentant César Ducornet (1805-1856) sous l’aspect réaliste d’un poète miséreux. Il réalise des centaines de petits bustes de 20 à 60 centimètres qui sont édités en plâtre ou en bronze : il commercialise ses caricatures et portraits de la société de son temps dans une salle du passage des Panoramas, dite « musée Dantan ». Ces portraits-charges représentant les célébrités de la politique (Talleyrand, William Douglas, Hamilton, Louis-Philippe…), des arts (Beethoven, Paganini, Verdi, Liszt…) et des lettres (Victor Hugo, Balzac, les frères Delavigne…) connaîtront un grand succès : on les trouve aujourd’hui dans les musées de nombreux pays, en particulier au musée Carnavalet à Paris. Ces statuettes ont inspiré son contemporain Honoré Daumier pour ses portraits-charges de parlementaires conservés au musée d'Orsay. Dantan jeune est réputé jouer aux dominos3. Il fonde vers 1838 et anime dans son atelier durant au moins 27 ans un club de joueurs de dominos ou dominotiers, qui s'adonnent à ce jeu ainsi qu'aux jeux de mots. Il est enterré au cimetière du Père-Lachaise (division IV), comme son frère, dans la concession familiale décorée par les deux frères (médaillons de Dantan Père et Dantan jeune par Antoine-Laurent et médaillons de Mme Dantan et de Dantan l’ainé par Jean-Pierre). La lignée artistique des Dantan s’est prolongée avec le peintre Édouard-Joseph Dantan (1848-1897), connu pour des œuvres comme l’Atelier du sculpteur, Un entracte à la Comédie-Française ou Un coin du Salon.
Antoine Laurent Dantan, dit Dantan l'Aîné, né le 8 décembre 1798 à Saint-Cloud où il est mort le 25 mai 1878, est un sculpteur français. Il est le frère de sculpteur caricaturiste Jean-Pierre Dantan, dit « Dantan le Jeune ». Formé, comme son frère Jean-Pierre après lui, par l'apprentissage auprès de son père sculpteur sur bois, Antoine Laurent Dantan entre à l'École des beaux-arts de Paris en 1816 et y suit les cours du sculpteur François-Joseph Bosio avant d'être récompensé par le prix de Rome en 1828. Il reste surtout comme l'auteur de statues de style académique ornant certains monuments des villes de France, par exemple les statues de Jacques Lemercier et de Philippe Delorme pour la Cour du Palais du Louvre ou la statue de l'archange Raphaël pour l'église de la Madeleine à Paris. On lui connaît également des œuvres conservées au musée du Louvre : Jeune baigneur jouant avec un chien (groupe en marbre de 1833) et l'Ivresse de Silène (bas-relief, marbre, Salon de 1868). Il a réalisé aussi des statuettes de 20 à 60 cm en marbre ou en bronze comme le buste de Charles X en 1824, un petit buste de Bellini en 1832 ou encore la Jeune Napolitaine au tambourin.
 
Adresse
Boulevard de Ménilmontant
75020 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.861417
Longitude : 2.393383
 
Comment s'y rendre
Métro : Père Lachaise (lignes 2, 3),
Bus : 61/69 arrêt Père Lachaise devant l’entrée principale pour les bus se dirigeant vers la banlieue, arrêt Auguste Métivier pour les bus se dirigeant vers Paris centre. Marcher ensuite le long du mur du cimetière donnant sur le boulevard de Ménilmontant, pour rejoindre l’entrée principale.
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 20ème et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 20ème arrondissement.
Retrouvez d’autres articles portants sur les tombes du Cimetière du Père Lachaise
 
 
Source
Divers Internet
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2016