Aide à la recherche / Immeubles Remarquables

LES IMMEUBLES REMARQUABLES

Les immeubles remarquables

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les immeubles remarquables sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : IMMEUBLES REMARQUABLES

LES IMMEUBLES BNPPARIBAS

 

Les Immeubles BNP Paribas

 

Au 16, boulevard des Italiens et au 1 rue Le Peletier se trouve l’une des immeubles de BNP Paribas, qui a été construit sur l’emplacement d’un hôtel ayant appartenu au fermier général Laborde, où se trouvait, à partir de 1804 environ, un café fort réputé, le Café Riche, du nom de son propriétaire.

Sa réputation, en 1865, fut au sommet avec l’intervention des frères Bignon, il devint un établissement modèle. Vers 1880 se trouvait ici l’Hôtel de la compagnie La New York, construit par Morin-Gonstiaux.

Au 20 (et au 1, 3 rue laffitte) se trouve l’emplacement de l’hôtel de Choiseul-Stainville, qui fut habité par Madame Tallien. On distinguait alors

-       Au 1, l’Hôtel Cerutti,

-       Au 3, l’Hôtel Choiseul-Stainville.

Le premier devint, vers 1815, l’Hôtel meublé d’Artois et le second était occupé en 1839 par les banquiers Carette et Minguet, par la Compagnie parisienne du Gaz et par les descendants du maréchal de Lauriston. Le rez-de-chaussée du 1 fut occupé sous le premier Empire par le Café Hardy, restaurant fort cher, dont la patronne avait inventé, vers 1804, les « déjeuners à la fourchette » dans lesquels le mets choisi par le client parmi ceux exposés sur un buffet, était piqué par la maître d’hôtel avec sa fourchette et grillé ou réchauffé sur un gril d’argent posé en permanence sur la braise, innovation qui se répandit rapidement. Cette maison, démolie en 1839, fut remplacée par l’actuelle, construite par Lemaire. A partir de 1840, le rez-de-chaussée et le l’entresol furent occupés par le restaurant de La Maison Dorée, célèbre pour ses lourds balcons de fonte surchargés de dorures, avec ses frises animalières sculptées par Klagmann. Le restaurant comportait deux parties, l’une en façade sur le boulevard pour les clients de passage et l’autre pour les habitués et les personnalités. Ensuite le rez-de-chaussée fut occupé par la parfumerie Geslin, puis vint la taverne Laffitte et, en 1909 un bureau de poste couvert de céramiques par Binet. Ce bâtiment a été complètement restauré en 1973, tout en conservant la façade.

Au 22, et au 2 rue Taitbout se trouvait en 1798 le Café Tortoni, fondé par Velloni, premier glacier italien qui vint de Naples à paris pour faire fortune. En 1804, il fut racheté par son premier garçon, Tortoni, qui en fit un lieu de rendez-vous particulièrement célèbre entre 1830 et 1880. Le journal l’Echo de Paris avait ici son siège avant 1903.

Adresse 
16, boulevard des Italiens
75009 PARIS


GPS
Latitude : 48.872027
Longitude : 2.337675


Comment s'y rendre

Métro : Richelieu-Drouot (lignes 8/9)

Bus : 39/48/67/74/85 arrêt Richelieu-Drouot


Plan


A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 9ème et découvrir les environs.


Liens

Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 9ème arrondissement.
Des articles consacrés aux Immeubles Remarquables peuvent vous intéresser.
Par ailleurs, cet article concerne également le circuit Les Grands Boulevards.
Voir aussi le mini-circuit
Autour de Richelieu-Drouot.

Liens externes sur ce sujet

-

Sources

Wikipedia
Dictionnaire Historique des rues de Paris
Photo R.Bataille 2014