L'IMMEUBLE RUE RAMBUTEAU
 
 
L'immeuble rue Rambuteau
 
 
En 1839, Flamand Devergie posa la première pierre de la rue Rambuteau, comme le rappelle l’inscription située au 21.
 
 
L'immeuble rue Rambuteau La même année, et à quelques dizaines de mètres, la Ville de Paris expropria un terrain bâti, situé rue du Chaume, qu’elle revendit en 1841 à Jacques Nicolas Piollet. C’est à cet entrepreneur parisien que l’on doit ces deux immeubles, réalisés vers 1842, dont les façades en pierre de taille sont uniques à Paris. Afin de mettre en valeur son savoir-faire ou encore pour étonner ses clients, Piollet eut l’idée d’orner les dessus de fenêtres des trois premiers étages, d’amusantes têtes sculptées. Cette série, réalisée dans le style « troubadour », est probablement une allusion aux origines historiques du quartier et au voisinage de l’hôtel de Soubise, qui abritait déjà les archives du royaume. Le sculpteur, qui n’a pas oublié de placer, au-dessus de ces mêmes ouvertures, un petit médaillon frappé aux initiales du propriétaire, a aussi glissé, parmi ces 84 têtes, la figure moustachue d’un ouvrier à casquette, un maçon peut-être ou un tailleur de pierre, à moins qu’il ne s’agisse du patron lui-même.
 
Adresse
2-4, rue Rambuteau
75004 PARIS
GPS 
Latitude : 48.860198
Longitude : 2.356720
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Rambuteau (ligne 11)
Bus : 29 arrêt Archives/Rambuteau
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
 
Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles sur
Le 3ème arrondissement.
D’autres articles concernant Les Immeubles remarquables peuvent vous intéresser.
 
Liens externes sur ce sujet
-
 
Sources
Paris secret
Photo R.Desenclos 2010