Aide à la recherche / Pompiers et Uniformes

POMPIERS ET UNIFORMES

Les Pompiers et Uniformes

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant cette catégorie sont classés en trois rubriques, par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : POMPIERS ET UNIFORMES

LA GARDE REPUBLICAINE
 
 
La caserne des Célestins
 
 
La Garde républicaine possède, sous différentes appellations, une histoire très riche.
 
 
595 – Clotaire II exige, afin de garantir l’ordre et la sécurité, que chaque cité du royaume possède un guet de nuit.
1666 – La garde de Paris désigne la compagnie des 120 cavaliers du guet royal qui patrouille en ville.
1789/10/13 – La garde de Paris est absorbée par la Garde Nationale.
1802/10/2 – Bonaparte organise une garde municipale forte de 2154 militaires qui comprend deux régiments d’infanterie et un régiment d’artillerie. Napoléon incorpore ces militaires chevronnés dans son armée.
1812 – L’empereur la remplace par la Gendarmerie impériale, un corps composé de 840 hommes dirigés par le Préfet de Police. Elle devient Gendarmerie royale de Paris avec le retour des Bourbons.
1830 – C’est alors la Garde municipale de Paris.
1848 – La garde ayant réprimé les émeutes est dissoute.
1849/02/01 – Le président Louis-Napoléon Bonaparte transfère la garde républicaine au ministère de la Guerre où elle est intégrée à la gendarmerie.
1852/12/11 – Le corps est appelé Garde de Paris. Les gardes participent aux conflits de 1870, 1914, 1939 et aident à la libération de Paris en 1944.
1978 – Le président Giscard d’Estaing reforme la structure de 1802. Elle est alors composée de 3200 hommes et femmes. Le régiment de cavalerie compte 571 militaires et civils. La cavalerie, avec 509 chevaux, est la plus grande formation montée au monde.
On retrouve les éléments de cette histoire au Musée de la Garde Républicaine situé dans la caserne des Célestins.
 
Pour des raisons qui tiennent autant à l’histoire qu’à leurs obligations professionnelles, les unités et personnels de la garde sont répartis dans un certain nombre d’emprises dans Paris et sa banlieue. Ce sont les :
 
    Quartier des Célestins au 18 du boulevard Henri-IV à Paris 4e
    Caserne Schomberg, à Paris
    Quartier Carnot dans le bois de Vincennes
    Quartier Goupil à Saint-Germain-en-Laye
    Quartier de Saint-Maurice à Saint-Maurice
    Quartier de Nogent à Fontenay-sous-Bois
    Caserne Babylone à Paris
    Caserne Monge à Paris
    Caserne Nouvelle France à Paris 10
    Caserne Penthièvre à Paris
    Caserne Tournon à Paris 6
    Caserne Vérines à Paris 10
    Caserne Kellermann à Paris
    Caserne Rathelot à Nanterre
    Caserne de Rose à Dugny.
 
Liens
D’autres articles peuvent vous intéresser concernant la catégorie Le Monde public : Pompiers et Uniformes.
Retrouvez d’autres articles portant sur Inclassables.
 
Sources
Wikipedia
Divers Internet
Photo R.Desenclos 2012