Aide à la recherche / Enceintes et Fortifications

 

ENCEINTES ET FORTIFICATIONS
Enceintes et Fortifications

 

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les enceintes et fortifications sont classés par type d’enceintes puis par ordre alphabétique.

 

 

Lire la suite : ENCEINTES ET FORTIFICATIONS

LES ENCEINTES ET FORTIFICATIONS DE PARIS / WALLS AROUND PARIS

 

Enceintes et fortifications

 

Après la défaite de 1356 à Poitiers contre les Anglais et la crainte d’une attaque contre Paris, Etienne Marcel, prévôt des marchands, décide d’améliorer la défense de Paris.

L’entrée en jeu de l’artillerie à feu au XIVème siècle change la donne : il est trop coûteux de construire des murs de trente mètres de haut – hauteur atteinte par les boulets de canon. La parade sera donc de construire en largeur. L’enceinte de Charles V, avec ses fossés, s’étend désormais sur 87 mètres de large et comprend une levée de terre de trente mètres de largeur à la base et de trois mètres de hauteur sur laquelle est construit un mur de six mètres de hauteur et de deux mètres d’épaisseur. Un siècle plus tard, en 1529, François 1er décide de construire une enceinte bastionnée. A l’est et au sud les bastions sont accolés au mur de Charles V en utilisant, chaque fois que possible, les voiries, c’est-à-dire les amas de détritus de toute nature déposés par les habitants à l’extérieur du mur de Charles V pendant 150 à 200 ans. Leur hauteur dépassait celle de l’enceinte, mettant ainsi en péril la défense de Paris. A l’ouest, une nouvelle enceinte bastionnée, dite des « Fossés jaunes », à cause de la couleur de la terre, est construite de la Place de la Concorde actuelle jusqu’à la Porte Saint-Denis. La nouvelle enceinte comprenait 300.000 habitants sur 1.000 hectares. Outre les traces que l’on voit dans et autour du quartier du Sentier, ces deux enceintes ont laissé quelques vestiges qui sont toujours visibles :

-           Un morceau de mur de l’Enceinte de Charles V sous la place du Carrousel,

-           Le bastion numéro 1 des Tuileries dont une partie est actuellement visible au sous-sol du Musée de l’Orangerie (enceinte des fossés jaunes),

-           Un morceau de contrescarpe visible dans la Station de métro Bastille, en direction de Bobigny, sur la ligne 5, sur le quai et dans le couloir d’accès,

-           Deux autres vestiges, non accessibles par le public, se trouvent au sous-sol du 39 de la rue Cambon et dans les caves de la Bibliothèque de l’Arsenal.

After the defeat of 1356 against the English at Poitiers and the fear of an attack against Paris, Etienne Marcel, provost of the merchants, decided to improve the defense of Paris. The entry into the game of artillery fire in the fourteenth century has changed the facts: it's too expensive to build walls thirty feet high - the height reached by cannonballs. The parade will be to build in width. The walls of Charles V, with its ditches, now spans 87 meters wide with a berm of thirty meters wide at the base and three feet high on which is built a wall six meters height and two meters thick. A century later, in 1529, Francis 1st decided to build a fortified wall. To the east and south bastions are attached to the wall of Charles V, using, whenever possible, the roads, that is to say, the trash heap of any nature filed by residents outside the wall of Charles V for 150 to 200 years. Their height exceeded that of the wall, thereby jeopardizing the defense of Paris. To the west, a new fortified wall, known as "Yellow Ditches" because of the color of the earth is built from the Place de la Concorde to the current Porte Saint-Denis. The new inside city included 300,000 people on 1,000 acres. Besides the tracks that we see in and around the neighborhood Sentier, these two walls have left some vestiges which are still visible:

- A piece of the enclosure wall of Charles V under the Place du Carrousel

- The number 1 stronghold in the Tuileries of which a part is currently visible in the basement of the Musée de l'Orangerie (enclosure of yellow ditches)

- A piece of counterscarp visible in the Bastille subway station in the direction of Bobigny, line 5, on the dock and the access corridor,

- Two other remains not accessible by the public, located in the basement of the 39 rue Cambon in the and basement of the Library of the Arsenal.


Liens
D’autres articles peuvent vous intéresser concernant la catégorie Inclassables.
Mais aussi dans la catégorie Enceintes et Fortifications.

Source
Divers Internet
Photo R.Desenclos 2010
Vestiges de l’enceinte de Charles V, dans les sous-sols du Carrousel du Louvre, Paris 1er