Aide à la recherche / Hôtels Particuliers

 LES HOTELS PARTICULIERS

Les Hôtels Particuliers 

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les hôtels particuliers sont classés par ordre alphabétique.
Attention : lorsque deux liens sont possibles, il y en a un pour l'hôtel proprement dit qui est le nom de l'hôtel et l'autre qui est le nom de l'article dans laquelle il est cité, comme une rue par exemple. Dans ce cas, le soulignement est interrompu entre les deux liens.


Lire la suite : HOTELS PARTICULIERS

L'HÔTEL D'HALWYLL
 
 
L'Hôtel d'Halwyll
 
 
L’hôtel d’Halwyll est le seul témoin subsistant de l’architecture domestique parisienne construite par Ledoux. L’hôtel d’Hallwyll fut considéré dès la fin du 18e siècle par les contemporains comme l’un des hôtels les plus modernes du Marais.
 
 
Peu après la réalisation des décors du Café Militaire, Ledoux reçoit la commande en 1766 de Franz-Joseph d’Hallwyll, colonel de la Garde Suisse et son épouse Marie-Thérèse Demidorge pour la transformation de l’hôtel Demidorge, ancien hôtel de Bouligneux. L’architecte tire parti de l’ancien bâtiment sur rue grâce à une composition symétrique et monumentale de la façade traitée en bossages à tables à la manière de la Renaissance italienne et dont l’axe est souligné par un portail à colonnes toscanes que surmonte un tympan orné de Grâces. Derrière ce corps de bâtiments renfermant les communs, une première cour abrite le corps de logis sans ordonnance aux murs lisses et refends à bossages. Ledoux déploie également un véritable talent d’architecte paysager pour la conception du jardin. Estimant que «(…) le jardin étant dominé par des murs très hauts de tous les côtés, toute plantation quelconque eût ôté de la salubrité de cette habitation …», Ledoux conçoit, en guise de jardin, un atrium bordé de galeries à colonnes doriques au fond duquel deux urnes renversées déversant des torrents d’eau – thème préfigurant la saline d’Arc-et-Senans – encadrent une niche qui abrite une Grâce. Un décor en trompe-l’oeil peint sur le mur aveugle du couvent des Carmélites donnant sur la rue Montmorency prolongeait ce morceau d’architecture paysagère et offrait aux appartements «un point de vue agréable», à la manière du courant pittoresque développé en peinture.
 
Adresse 
28, rue Michel le Comte
75003 PARIS

GPS 
Latitude : 48.886644
Longitude : 2.338904
 
Comment s'y rendre
Métro : Rambuteau (ligne 11)
Bus : 29/38/47/75 arrêt Grenier Saint-Lazare/Quartier de l’Horloge
 
Plan

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 3ème arrondissement et découvrir les environs.

Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 3ème arrondissement.
D’autres articles concernant Les Hôtels particuliers peuvent vous intéresser.
 
Liens externes sur ce sujet
-
 
Source
Dictionnaire historique des rues de Paris
Photo R.Desenclos 2013