Aide à la recherche / Hôtels Particuliers

 LES HOTELS PARTICULIERS

Les Hôtels Particuliers 

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les hôtels particuliers sont classés par ordre alphabétique.
Attention : lorsque deux liens sont possibles, il y en a un pour l'hôtel proprement dit qui est le nom de l'hôtel et l'autre qui est le nom de l'article dans laquelle il est cité, comme une rue par exemple. Dans ce cas, le soulignement est interrompu entre les deux liens.


Lire la suite : HOTELS PARTICULIERS

L'HÔTEL SCIPION
 
 
L'Hôtel Scipion
 
 
Au croisement de la rue du Fer-à-Moulin et de la rue Scipion, les maisons basses entourant le square Scipion sont miraculeusement conservées.
 
 
C’est là que se trouve l’Hôtel Scipion dans la rue éponyme. Toscan venu en France dans la suite de Catherine de médicis, ce financier « naguère sardine, aujourd’hui grosse baleine » amasse en quelques années une fortune considérable. Il choisit alors d’établir sa résidence dans ce quartier tranquille, constitué de vergers, de champs et de vignobles, et rachète cet hôtel de pierre et de brique construit en 1565 pour Maurice du Bullioud, premier exemple du genre. Sa cour est si grande qu’elle évoque un relais de poste. Sur l’aile droite, un étage et un comble bas reposent sur une galerie formée de larges arcades en plein cintre, ornées de médaillons en terre-cuite, moulages des originaux. Fort de la confiance de la reine, il épouse en 1567 une de ses parentes éloignées, Isabelle de Limeuil, membre su célèbre « escadron volant » qui venait d’avoir un fils du prince de Condé. Chargé sous Henri III de la perception de taxes impopulaires sur les auberges et cabarets, il devient baron et banquier du roi. Moins en faveur sous Henri IV, il se consacre aux arts et aux lettres jusqu’à sa mort en 1609. En 1614, son hôtel, dont les jardins descendent jusqu’à la Bièvre, est transformé en hôpital Sainte-Marthe ou hôpital des Pauvres Enfermés, destiné à loger les pauvres. L’hôtel fut ensuite utilisé comme garderie réservée aux enfants des familles nécessiteuses. Enfin, des ateliers d’apprentissage d’une fabrique de tapisserie ont occupé les lieux. Sa propriété passe ensuite à l’Hôpital général en 1656 qui l’affecte en 1676 à la boulangerie des hospices civils de Paris. Le portail central est percé d’une ouverture ronde fermée par une grille de fer portant l’inscription « Sainte Marthe, maison de Scipion ».
 
Adresse
13, rue Scipion 
75005 PARIS
 
GPS 
Latitude : 48.838598
Longitude : 2.353435
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Censier-Daubeton (ligne 7)
Bus : 91 arrêt Les Gobelins
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
 
Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles sur
Le 5ème arrondissement.
D'autres articles portant sur la catégorie Les Hôtel Particuliers peuvent vous intéresser.
 
 
Sources
Wikipedia
Dictionnaire historique des rues de Paris
Photo R.Desenclos 2010