Aide à la recherche / Hôtels Particuliers

 LES HOTELS PARTICULIERS

Les Hôtels Particuliers 

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les hôtels particuliers sont classés par ordre alphabétique.
Attention : lorsque deux liens sont possibles, il y en a un pour l'hôtel proprement dit qui est le nom de l'hôtel et l'autre qui est le nom de l'article dans laquelle il est cité, comme une rue par exemple. Dans ce cas, le soulignement est interrompu entre les deux liens.


Lire la suite : HOTELS PARTICULIERS

L'HÔTEL DE MATIGNON
 
L'Hôtel de Matignon
L'hôtel de Matignon, ou simplement hôtel Matignon, situé 57 rue de Varenne, dans le 7e arrondissement est depuis 1935, la résidence officielle et le lieu de travail du chef du gouvernement français (président du Conseil des ministres, puis Premier ministre).
Il s'agit d'un hôtel particulier du XVIIIe siècle ayant appartenu à différentes familles aristocratiques, dont les Montmorency, et célébrités avant d'être confisqué puis racheté par l'État français en 1922. Le bâtiment comporte à l'arrière un parc de trois hectares. Dans le langage courant et souvent désigné ainsi par les médias, « Matignon » désigne, par métonymie, le Premier ministre, ou ses services. L'hôtel particulier a été bâti sur l'ordre de Christian-Louis de Montmorency-Luxembourg, prince de Tingry, qui le commanda à l'architecte Jean Courtonne, en 1722 sur un terrain qu'il avait acheté en 1719. Les travaux s'étant révélés plus coûteux que prévu, le prince de Tingry dut vendre l'hôtel en voie d'achèvement à Jacques III de Goyon (sire de Matignon et de la Roche-Goyon (l'actuel Fort La Latte), comte de Torigny), dès le 23 juillet 1723. Lors de l'acquisition le nouveau propriétaire retira le marché de travaux à Courtonne, soupçonné d'indélicatesse, mais lui conserva la fonction d'architecte jusque dans les premiers mois de 1724. Lorsque Courtonne fut en définitive supplanté comme architecte par Antoine Mazin, le gros-œuvre et la décoration extérieure étaient achevés et la décoration intérieure était en cours ; Mazin se borna à réaliser le portail, dont Courtonne se plaignit d'ailleurs au motif que son couronnement était trop semblable à celui de l'hôtel. Jacques III de Goyon-Matignon mort le 14 janvier 1725, son fils Jacques IV de Goyon-Matignon (1689-1751) hérite de l'hôtel. Par l'intermédiaire de sa femme Louise-Hippolyte Grimaldi, il devient prince de Monaco sous le nom de Jacques Ier Grimaldi, et l'édifice passe donc ensuite à ses descendants, les princes de Monaco (l'actuel prince de Monaco, Albert II, porte pour cette raison, parmi ses nombreux titres, celui de sire de Matignon). Maria Caterina Brignole Sale, princesse de Monaco, y réside de 1757 à 1770, tandis que son époux Honoré III de Monaco préfère ses domaines normands; la princesse est ainsi la première Brignole-Sale à marquer l'histoire de l'hôtel. Le 10 février 1744 Claude-Constant Juvénal d'Harville des Ursins épouse Antoinette de Goyon-Matignon dans la chapelle de l'hôtel. Honoré IV, prince de Monaco vend l'hôtel en 1804 au banquier Quintin Craufurd (en) (également orthographié Quentin Crawford) et à son amante la danseuse Anne Éléonore Franchi, elle-même maîtresse du Comte de Fersen. En 1807 ceux-ci l'échangèrent à Talleyrand, qui doit le revendre en 1811 à Napoléon Ier. En 1816, au début de la Restauration, Louis XVIII l'échangea contre le palais de l'Élysée à Bathilde d'Orléans, duchesse de Bourbon. À sa mort en 1822, elle le laisse à sa nièce Adélaïde d'Orléans (1777-1847), sœur du futur Louis-Philippe, qui le fit occuper par une communauté de religieuses avant de le louer de 1838 à 1848 à Herman Thorn, un riche colonel américain qui affectera, au fond du Parc de l'Hôtel, le "Petit Trianon" pour les offices religieux épiscopaliens. Adélaïde d'Orléans le transmet à son neveu, Antoine d'Orléans, duc de Montpensier. Matignon devient la résidence du général Cavaignac de juillet à décembre 1848 puis de Pierre Jules Baroche, ministre présidant le Conseil d'État en 1852.
 
Adresse
57, rue de Varenne
75007 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.854637
Longitude : 2.320842
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Rue du Bac (ligne 12)
Bus : 69, arrêt Grenelle-Bellechasse
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives
Naviguer sur la carte Paris 7e et découvrir les environs
 
Liens
Vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur le 7e arrondissement
D’autres articles concernant Les Hôtel Particuliers peuvent vous intéresser.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Organismes Publics.
 
 
Sources
Wikipedia
Photo Richard Desenclos 2015