Aide à la recherche / Hôtels Particuliers

 LES HOTELS PARTICULIERS

Les Hôtels Particuliers 

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les hôtels particuliers sont classés par ordre alphabétique.
Attention : lorsque deux liens sont possibles, il y en a un pour l'hôtel proprement dit qui est le nom de l'hôtel et l'autre qui est le nom de l'article dans laquelle il est cité, comme une rue par exemple. Dans ce cas, le soulignement est interrompu entre les deux liens.


Lire la suite : HOTELS PARTICULIERS

L'HÔTEL DE CLERMONT
 
 
L'Hôtel de Clermont
 
L’Hôtel de Seissac ou d’Orsay ou de Clermont. Sur un terrain acheté en 1707, la marquise de Seissac, née Charlotte d’Albert de Luynes, fit construire cet hôtel de 1708 à 1714 par Alexis Leblond.
Son hôtel s’appela alors de Clermont, autre nom de la famille de Seissac. La marquise avait perdu son mari en 1705, de 43 ans plus âgé qu’elle, un joueur invétéré qu’on avait dû expulser de la Cour en 1671, pour avoir triché à la table du Roi. La marquise vécut ici avec son frère, le chevalier de Luynes, qui y mourut en 1734. Elle se retira alors à Passy, dans le futur hôtel de la princesse de Lamballe, où elle mourut en 1756. L’Hôtel échut en 1768 au comte Durfort d’Orsay qui le décora somptueusement. L’Hôtel fut confisqué à la Révolution. Il fut acheté par le marquis d’Avèze en 1798 qui y transposa ses jeux gymniques. Ces jeux comprenaient la musique, la danse, les armes, la lutte, l’équitation, la paume, l’arc, la lance, le disque, les courses à cheval, les courses à pied et les courses de chars. L’hôtel se prêtait à tous ces exercices par l’étendue de ses jardins et de ses appartements. En 1799, il appartint à un restaurateur et fut occupé en 1802 par l’administration de la guerre jusqu’en 1815. Depuis 1948, l’hôtel particulier appartient à l’État. Il accueille d'abord la Haute Cour de Justice, le Commissariat à l'énergie atomique puis plusieurs ministères. Il est aujourd’hui occupé par le gouvernement français (relations avec le Parlement). Selon certaines rumeurs, celui-ci a voulu le vendre début 2012. Le 6 février 2014, le ministre Alain Vidalies inaugure un mur à l'effigie de tous les ministres qui ont occupé ce portefeuille depuis 1943. Porte. La façade sur cour a été complètement transformée, celle du jardin a été exhaussée d’un étage de combles qui fausse les proportions. Ses façades sur cour et sur jardin, ses toitures, son jardin et la décoration du 18e siècle de deux de ses salons sont classés. Inscription « Ancien hôtel de Clermont construit de 1714 à 1775 ».
 
Adresse
69, rue de Varenne
75007 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.855415
Longitude : 2.317762
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Varenne (ligne 13)
Bus : 69 arrêt Bourgogne
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives
Naviguer sur la carte Paris 7e et découvrir les environs
 
Liens
Vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur le 7e arrondissement
D’autres articles concernant Les Hôtels Particuliers peuvent vous intéresser.
 
Liens externes sur ce sujet
-
 
Sources
Dictionnaire historique des rues de Paris
Wikipedia
Photo Richard Desenclos 2015