L'HÔTEL DES INVALIDES - LA STATUE DE NAPOLEON
 
La statue de Napoléon

La statue en pied de Napoléon dans la cour d'honneur a connu des vicissitudes. Elle fut commandée par Louis-Philippe au sculpteur Charles Émile Seurre pour être installée au sommet de la colonne Vendôme en 1833.
Napoléon III la remplaça par une statue jugée plus digne : celle de Napoléon dans la toge de César. C'est cette statue qui sera abattue par la Commune de Paris. En attendant, la statue première avait été installée au rond-point de Courbevoie, situé dans l'axe historique de l'ouest parisien. À la chute du Second-Empire, elle fut déboulonnée par les Parisiens, qui croyaient notamment en la rumeur que les Prussiens allaient l'attacher par le cou et la traîner le long des rues de la capitale. Devant être transférée aux Invalides pour échapper aux Prussiens en 1870 et à la Commune en 1871, elle fut placée sur une barge de la Seine, mais la statue de 4 tonnes tomba à l'eau. Une rumeur prétendit que la tête en bronze se sépara du corps lors de la chute et que la tête actuelle ne serait pas l'originale. Elle fut repêchée en 1876 et placée dans les réserves des Invalides. Restaurée, sous l'initiative de la société des amis du musée de l'Armée, elle trouva le 11 mars 1911 sa place actuelle aux Invalides.

Ce portrait représente l'une des plus célèbres images de Napoléon Ier, celle du "petit caporal" : vêtu de son manteau - appelé souvent la redingote - portant son chapeau - le bicorne - et la main sur le ventre (position expliquée en partie par l'ulcère à l'estomac dont souffre Napoléon). L'empereur porte ici l'un de ses uniformes de prédilection, celui des chasseurs à cheval de la Garde. Sur sa poitrine, on distingue la Légion d'honneur ainsi que l'insigne de la Couronne de fer, deux distinctions créées par lui en 1802 et 1805. Dans sa main, une lorgnette, instrument d'observation indispensable sur le champ de bataille. Sur son côté gauche pend une épée, qui pourrait être celle qu'il porta à Austerlitz en 1805. Enfin, à ses pieds, bombe et boulets de canon rappellent sa formation initiale d'artilleur. Cette représentation très conforme à ce que l'histoire et la légende a retenu, s'explique par le fait que l'artiste se servit des originaux de certains objets (chapeau, redingote, épée...), prêtés pour l'occasion par le général Bertrand (1773-1844).

Adresse
Esplanade des Invalides
75007 PARIS

GPS
Latitude : 48.856502
Longitude : 2.312686

Plan


Comment s'y rendre
Métro : Invalides (lignes 8, 13), Varenne (ligne 13), Latour-Maubourg (ligne 8)
Bus : 69, arrêt Esplanade des Invalides

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 7ème arrondissement et découvrir les environs

Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles sur Le 7ème arrondissement.
D’autres articles concernant Les Invalides peuvent vous intéresser.

Liens externes sur ce sujet
http://www.musee-armee.fr/collections/base-de-donnees-des-collections/objet/statue-de-napoleon-ier-par-seurre.html

Sources
Divers Internet
Photo R.Desenclos 2015