Aide à la recherche / Lieux Historiques

LIEUX ET BÂTIMENTS HISTORIQUES

Lieux historiques

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les lieux historiques sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : LIEUX ET BATIMENTS HISTORIQUES

LA BOURSE DE COMMERCE

 

La Bourse de Commerce

 

Philippe Auguste avait établi les Halles de Paris aux Champeaux: les blés de la plaine de Luzarches y arrivaient par la route, et ceux de la Brie dans des bateaux qui abordaient au Port au Blé, au pied de l'Hôtel de Ville. Mais le quartier était l'objet d'une cohue permanente qui compliquait l'acheminement des grains.

La Bourse de Commerce Pour assurer une meilleure efficacité au commerce du blé – qui formait, au xviiie siècle, le principal objet d'étude des économistes – on envisagea de construire une nouvelle halle aux blés. Depuis longtemps, les terrains de l'ancien hôtel de Soissons, que guettaient les créanciers du prince de Carignan, avaient été identifiés comme particulièrement propices à cet usage en raison de leur proximité avec la Seine, par où circulaient les bateaux chargés de grains. C'est l'architecte et théoricien Nicolas Le Camus de Mézières qui fut chargé de la construction de la halle et du quartier avoisinant entre 1763 et 1767. Le terrain dessinait un pentagone irrégulier. Les marchands étaient partagés sur la forme à donner à l'édifice: certains préféraient un «carreau» où la lumière du jour permettait de juger de la qualité des marchandises, tandis que d'autres soulignaient les avantages d'un édifice couvert pour les protéger des intempéries. Le Camus opta pour un bâtiment de plan annulaire, de 122 mètres de circonférence, percé de 25 arcades: la partie centrale restait ainsi à ciel ouvert, mais deux galeries concentriques, ouvertes sur l'extérieur par vingt-quatre arcades et couvertes de voûtes supportées par des colonnes d'ordre toscan, formaient un abri commode. La cour intérieure fut primitivement laissée ouverte, mais cela nuisait à la conservation des grains. Entre septembre 1782 et janvier 1783, les architectes Jacques-Guillaume Legrand et Jacques Molinos la couvrirent d'une coupole en charpente, exécutée par le menuisier André-Jacob Roubo, qui démontrait les qualités de la charpente à petits bois conçue par Philibert de l'Orme au xvie siècle (1782-1783). Cette charpente était constituée d'arrêtes de planches de sapin, séparées par des châssis vitrés, couvertes de cuivre étamé et de lames de plomb. Elle culminait à 38 mètres au-dessus du sol et était surmontée d'une lanterne en fer, mentionnée dans les Mémoires secrets de Bachaumont (17 novembre 1783) comme «un des plus grands ouvrages de serrurerie en ce genre» et sommée d'une girouette et d'un paratonnerre. La halle aux blés, dont l'activité n'avait cessé de diminuer, fut fermée en 1873 et le bâtiment fut attribué en 1885 à laChambre de commerce, qui le fit transformer en Bourse de commerce par l'architecte Henri Blondel. Celui-ci modifia la coupole en fer et verre, ferma la partie inférieure d'une maçonnerie en brique et rhabilla l'ensemble du bâtiment en pierre.

Adresse 
Rue de Viarmes
75001 PARIS

GPS 
Latitude : 48.862803
Longitude : 2.342807


Plan



Comment s'y rendre
Métro : Louvre-Rivoli (ligne 1) ou Châtelet-les-Halles (ligne 1, 4, 7, 14, A, B, D)
Bus : 67/74/85 arrêt Coquillière-Les Halles

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 1er et découvrir les environs
.

Liens
Vous souhaitez être informés sur d'autres sites du 1er arrondissement.
Vous désirez en savoir plus sur les Lieux et bâtiments historiques.

Liens externes sur ce sujet
http://www.sgbcp.fr/

Sources

Wikipedia
Photo R.Desenclos 2008