Aide à la recherche / Monuments

MONUMENTS

Les Monuments

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les monuments sont classés par ordre alphabétique. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : MONUMENTS

LA ROTONDE DE LA VILLETTE

 

 La Rotonde de la Villette

 

Fort de son expérience de la saline d’Arc-et-Senans, Ledoux est sollicité à nouveau par la Ferme pour réaliser les bureaux d’octroi de l’enceinte des Fermiers Généraux destinés à percevoir les taxes sur les marchandises qui entraient dans la capitale.
 
 
Dès l’approbation du projet par Louis XVI, Ledoux esquissait les plans des bureaux d’octroi, qu’il concevait comme des «Propylées», c’est-à-dire des entrées monumentales de la ville. Il entendait également y montrer l’aboutissement de son oeuvre architecturale, à savoir la réinvention «modernisée» de l’antique au service de l’idéal de progrès diffusé par la philosophie des Lumières. La barrière de Pantin ou Rotonde de la Villette est l’une des quatre barrières de l’enceinte des Fermiers Généraux qui subsistent sur les cinquante réalisées par Ledoux. Symboles de l’Ancien Régime, elles ont été détruites à la Révolution mais également pendant les importants travaux d’aménagement sous le Second Empire. Le bureau de Pantin fut implanté à l’intersection des routes de Flandres et d’Allemagne. Ledoux prévoyait d’encadrer ces deux routes de part et d’autre de deux guérites servant de piédestal à des statues représentant les provinces du Nord. Malgré son coût exorbitant, le projet fut approuvé en 1786. Une fois les étages de la rotonde achevés en 1787, le couronnement des guérites par des statues fut abandonné et on réalisa plus modestement la sculpture des armes de France sur l’un des frontons de la Rotonde. Le plan associe des figures simples, le cercle inscrit dans un carré, à la manière de Palladio. Au rez-de-chaussée, chacune des quatre façades est composée « à la grecque » de huit puissants piliers massifs doriques surmontés d’un entablement et d’un fronton triangulaire. Au premier étage, la galerie formée d’arcs en plein cintre à colonnes doriques jumelées n’est pas sans rappeler également l’architecture romane. Le caractère épuré des formes, le fort contraste entre les volumes mais également l’inspiration très libre des modèles classiques valut de violentes critiques à l’architecture des bureaux d’octroi : «L’architecture de ces barrières est carrée, angulaire : elle a dans son style quelque chose d’âpre et de menaçant.», Sébastien Mercier, Tableau de Paris (1786).
 
Adresse 
Place de la bataille de Stalingrad
75019 PARIS

GPS 
Latitude : 48.883495
Longitude : 2.369556
 
Plan

Comment s'y rendre
Métro : Jaurès (lignes 2, 5) Stalingrad (lignes 2, 5, 7)
Bus : 26/48 arrêt Jaurès 48, 54 arrêt Stalingrad

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 19ème et découvrir les environs.

Liens
Vous souhaitez être informés sur d'autres sites du 19ème arrondissement. 
Vous désirez en savoir plus sur les Monuments.

Liens externes sur ce sujet
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rotonde_de_la_Villette

Sources
Paris Patrimoine
Photo R.Desenclos 2011