Aide à la recherche / Paris Disparu

 

PARIS DISPARU

Paris Disparu

Une distinction s’impose : Paris disparu regroupe sur des articles évoquant des lieux, immeubles, événements passés dont il ne reste rien, alors que Vestiges rassemble les sujets dont il demeure un élément, une ruine, etc.. Cliquer sur le lien pour rejoindre l’article. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier.

Lire la suite : PARIS DISPARU

LA NECROPOLE SAINT-MARCEL

 

 

La Nécropole Saint-Marcel

Le carrefour des Gobelins où se croisent l’avenue des Gobelins, les boulevards Arago, Port-Royal et Saint-Marcel est au cœur de la plus vaste nécropole connue de Paris. Une voie peut-être celtique, du moins gallo-romaine empruntait le tracé de la rue Mouffetard et des avenues des Gobelins et de Choisy.

 

La Nécropole Saint-MarcelLes fouilles pratiquées depuis le XVIIème siècle ont mis au jour des centaines de sarcophages du IVème siècle, présence massive qui indique un déplacementLa Nécropole Saint-Marcel vers l’est des activités de Lutèce à cette époque. Les corps sont à plat dos, orientés la tête à l’ouest. Les sépultures les plus caractéristiques étaientdes sarcophages aménagés dans des blocs de remploi prélevés sur les grands édifices et les monuments funéraires du Haut-Empire. Le cas singulier d’une tombe taillée dans un milliaire du IIIe siècle attire l’attention, car l’on y voitpour la première fois apparaître le nom de Paris. Les squelettes tiennent en bouche ou en main une pièce de monnaie destinée au passeur des morts, Charon. Au IVe siècle, seules quelques sépultures comportaient du mobilier. Il s’agit en particulier de boucles, de pendants de ceinture et de fibules cruciformes caractéristiques de l’administration romaine. On trouve également des bagages funéraires accompagnant le défunt sous la forme de verrerie ou de céramique déposés à ses pieds ou près de sa tête. Du Ve siècle jusqu’à la période mérovingienne,la nécropole d’étend et s’organise: on y distingue parfois des allées. Le type de sépulture ne change guère, et à l’exception de l’obole à Charon qui demeure, les traces de dépôts funéraires tendent à disparaître. On voit également apparaître les premiers témoignages dechristianisation, puis la nécropole disparaît au cours du IXème siècle, les cimetières paroissiaux l’ayant remplacée.

 


Adresse

Carrefour des Gobelins
75013 PARIS

GPS

Latitude : 48.
Longitude : 2.

Comment s'y rendre

Métro : Gobelins (ligne 7)

Bus : 27/47/83/91 arrêt Les Gobelins

Plan


A voir dans les environs

Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.

Naviguer sur la carte Paris 13ème et découvrir les environs

Liens

D’autres articles peuvent vous intéresser au sujet du 13ème arrondissement

L’article fait également partie de la catégorie Paris disparu.

On peut trouver d’autres informations intéressantes sur : Les Cimetières et Sépultures.

 

Liens externes sur ce sujet

-
 
Source
Borne historique
Site Paris.culture.fr
http://www.paris.culture.fr/fr/ville_be_frm_necro.htm
Photo R.Desenclos 2012