Aide à la recherche / Sculpteurs de Paris

LES SCULPTEURS DE PARIS

Les sculpteurs de Paris

Cet article est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les sculpteurs sont classés par ordre alphabétique.

Lire la suite : SCULPTEURS DE PARIS

LES SCULPTEURS DE LA CAPITALE - HENRI LEMAIRE
 
 
 
 
La statue de Corneille
Philippe-Joseph Henri Lemaire (Valenciennes, 9 janvier 1798 - Paris, 2 août 1880) est un sculpteur et homme politique français.
 
 
Henri Lemaire suit une formation artistique à l'Académie des beaux-arts de Valenciennes et subvient à ses besoins en effectuant différents travaux de bureau, chez un notaire, puis dans un bureau de loterie. Ayant obtenu une bourse pour poursuivre ses études à Paris, il entre dans l'atelier du sculpteur Pierre Cartellier à l'École des beaux-arts de Paris en 1816, et en gardera une tardive influence néoclassique. En 1819, il obtient un second prix de Rome pour Énée blessé, guéri par Vénus, puis il est lauréat du premier grand prix de Rome de 1821 en sculpture pour son bas-relief Alexandre dans la ville des Oxydraques. Il débute au Salon de 1827. Lemaire sculpte le bas-relief Le Jugement dernier pour le fronton de l'église de la Madeleine à Paris. Il est l'auteur du Monument à La Tour d'Auvergne pour la ville de Quimper, dont le bronze fut envoyé à la fonte par le régime de Vichy.
 
1819 : Enée blessé guéri par Vénus, Paris, École nationale supérieure des beaux-arts
1821 : Alexandre dans la ville des Oxydraques bas-relief, Paris, École nationale supérieure des beaux-arts
Vers 1825 : L'Espérance, Paris, église Notre-Dame-de-Lorette
1827 : Le Jugement dernier, fronton de l'église de la Madeleine à Paris
1827 : Le Laboureur de Virgile ou Le Laboureur des géorgiques, Paris, musée du Louvre
1831 : La Gloire, statuette en marbre, sépulture du sculpteur Pierre Cartellier (1757-1831)
1833 : Les Funérailles du général Marceau, bas-relief, Paris, Arc de Triomphe de l'Étoile
1834 : Racine, Paris, Palais de l'Institut
1835 : La Tragédie, sculpture ornant le tombeau de Mademoiselle Duchesnois (1777-1835), comédienne, née à Valenciennes et reposant à Paris au cimetière du Père-Lachaise.
1838 : Henri IV, haut-relief équestre en bronze. Destiné à remplacer le bas-relief en plâtre du fronton de la porte centrale de l'Hôtel de ville de Paris depuis 1815. Ce vestige de l'incendie de 1871 porte encore les traces des balles et des leviers en fers destinés à l'arracher de son socle par les Communards. Paris, musée Carnavalet
1839 : Saint Marc, Paris, église de la Madeleine
1847 : Archimadas se prépare à lancer le disque, Paris, jardin du Luxembourg
1849 : Strasbourg, statue en pierre, Paris, gare de l'Est
1857 : Corneille, Paris, aile Turgot du Palais du Louvre
1857 : Jehan Froissart, Paris, aile Turgot du Palais du Louvre
1860 : Charlemagne, Palais de justice de Paris
1860 : Philippe Auguste, Palais de justice de Paris
1860 : Saint-Louis, Palais de justice de Paris.
1860 : Napoléon Ier, Palais de justice de Paris
1867 : Valenciennes, sculpture en pierre, Paris, Gare du Nord
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d'autres articles sur les Sculpteurs de la capitale.
 
Sources
Divers Internet
Wikiphidias
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2016