Aide à la recherche / SENAT

AIDE A LA RECHERCHE - LE SENAT
 
Le Sénat
 
 
Ceci est une liste des articles se rapportant au Sénat. Elle permet un accès rapide aux articles choisis.
 

Lire la suite : LE SENAT

LE SENAT - LE SALON DES MESSAGERS D'ETAT
 
 
Le Salon des Messagers d'Etat
 
 
 
Cette salle a gardé le nom qui était le sien au temps du Consulat et de l'Empire, lorsqu'y étaient installés les "messagers d'Etat", chargés de la transmission des plis officiels entre les pouvoirs publics.
 
 
Elle est aujourd'hui une antichambre, comme au temps de Marie de Médicis. Si l'ordonnance générale avec ses colonnes de marbre antiques est encore proche de celle voulue par Chalgrin (1739-1811), le décor mural date de Louis-Philippe, avec une série de tableaux historiques parmi lesquels ceux de Flandrin (1809-1864) - Saint Louis dictant une ordonnance - et de Cabanel (1823-1889) - Richelieu et Louis XIII. Au plafond, on remarque également une allégorie de Decaisne (1799-1852) peinte en 1843, la Loi, trônant entourée de la Justice et de la Force. Quatre bustes ornent les quatre coins : Georges Clemenceau, Albert 1er, Roi des Belges, Victor Schoelcher et Raymond Poincaré. Deux statues ornent les côtés : Harpocrate ou le Silence et La Prudence.
 
Jean-François-Thérèse Chalgrin est un architecte français né à Paris en 1739 et mort dans la même ville le 21 janvier 1811. Architecte emblématique du style Louis XVI caractérisé par sa monumentalité austère, il représente la phase dite « grecque » ou « dorique » du néoclassicisme. Chalgrin se distingue par l'ampleur de ses conceptions plus que par la précision des détails. Jean-François-Thérèse Chalgrin naquit sur la paroisse Saint-Sulpice à Paris, dans une famille modeste, et reçut d'abord les leçons de Servandoni. Il s'inscrivit à l'Académie royale d'architecture parmi les élèves de Louis-Adam Loriot avant d'entrer en 1755 dans l'atelier d'Étienne-Louis Boullée. Cet atelier était très bien décoré. Âgé de seulement dix-neuf ans, il remporta le grand prix d'architecture en 1758 avec pour sujet : « un pavillon sur le bord d'une rivière ». Cherpitel reçut le premier prix au titre de 1758 et Chalgrin au titre de l'année 1757, année où le prix n'avait pas été décerné, tandis que Gondouin et Jallier de Savault se partageaient le second prix. Chalgrin séjourna au Palais Mancini à Rome de novembre 1759 à mai 1763, son zèle lui valant une prolongation de sa pension. « Il leva en plan et en élévation des édifices de l'Antiquité – trop nombreux au goût de Marigny – mais aussi de l'époque moderne (Viel). » À son retour en France, il fut employé comme inspecteur des travaux de la Ville de Paris sous la direction de Moreau-Desproux, ce qui lui permit de parfaire sa formation technique. Il aurait travaillé sur le piédestal de la statue équestre de Louis XV, commencée par Edme Bouchardon et achevée par Jean-Baptiste Pigalle, qui fut inaugurée le 20 juin 1763 au centre de la nouvelle place Louis-XV (actuelle place de la Concorde). Il se lia à cette occasion avec Soufflot, qui construisait, derrière la façade dessinée par Gabriel, l'hôtel du Garde-Meuble, qui borde la place sur le côté nord, à l'est de la rue Royale. C'est probablement aussi à ce moment-là qu'il fut remarqué par le comte de Saint-Florentin, secrétaire d'État à la Maison du Roi. Celui-ci lui fit demander en 1767 les plans de la nouvelle église Saint-Philippe-du-Roule à construire rue du Faubourg-Saint-Honoré. Si le projet de Chalgrin fut approuvé dès 1768 par l'Académie, il ne fut réalisé qu'entre 1774 et 1784. Dans le même temps, entre 1767 et 1769, Chalgrin construisit pour le comte de Saint-Florentin l'hôtel de Saint-Florentin, à l'angle nord-est de la place Louis-XV. Cette réalisation établit sa notoriété. Il fut reçu à l'Académie royale d'architecture dès 1770 dans la 2e classe et l'année suivante dans la 1re classe, et jouit de la protection du duc de Choiseul. La comtesse de Langeac, maîtresse en titre du comte de Saint-Florentin, lui commanda la construction d'une élégante folie sur les Champs-Élysées, connue sous le nom d'hôtel de Langeac, qui fut terminée en 1773. En 1770, à l'occasion du mariage du Dauphin et de l'archiduchesse Marie-Antoinette, le comte de Mercy-Argenteau, ambassadeur d'Autriche, chargea Chalgrin de construire en matériaux provisoires une salle de bal dans les jardins de l'hôtel du Petit Luxembourg. Cette réalisation, très admirée, fit de lui un architecte à la mode. Chalgrin eut, dès lors, une importante clientèle : « Poyet a écrit, non sans dépit, que Chalgrin était plus occupé que tous les architectes réunis. Sollicité de toutes parts, il est peu de programmes architecturaux qu'il n'ait abordés. » Pour le ministre Bertin, dans sa propriété de Chatou, il effectua « des travaux considérables ». Il travailla à Neuilly pour le financier Radix de Sainte-Foix, pour le comte d'Orsay, pour la duchesse de Mazarin, pour la duchesse de Chaulnes...
 
Adresse
Sénat – Salon des Messagers
15, rue de Vaugirard
75006 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.849153
Longitude : 2.337359
 
Comment s'y rendre
Métro : Luxembourg (ligne B)
Bus : 21/27/38/82/84/85/89 arrêt Luxembourg
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 6ème arrondissement et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 6e arrondissement.
D’autres articles concernant Le Sénat sont disponibles.
 
 
Sources
Divers Internet
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2017