Aide à la recherche / SENAT

AIDE A LA RECHERCHE - LE SENAT
 
Le Sénat
 
 
Ceci est une liste des articles se rapportant au Sénat. Elle permet un accès rapide aux articles choisis.
 

Lire la suite : LE SENAT

LES STATUES DU SENAT - LA STATUE DE MICHEL DE L'HOSPITAL
 La statue de Michel de l'Hospital
 
 
 
Derrière le plateau du président, face aux siégeants, se dressent sept statues monumentales, de gauche à droite quand on regarde le président :
 
 
Turgot, contrôleur général des finances de Louis XVI, par Jean-François Legendre-Héral.
D'Aguesseau, chancelier de France, par Hippolyte Maindron.
Michel de l'Hôpital, surintendant des finances puis chancelier de France, par Achille Valois.
Colbert, contrôleur général des finances de Louis XIV, par Jean Baptiste Joseph De Bay.
Malesherbes, soutien de l'Encyclopédie et défenseur de Louis XVI lors de son procès.
Mathieu Molé, ministre de la Justice sous l'Empire et président du conseil sous la Monarchie de Juillet.
Jean-Étienne-Marie Portalis, un des rédacteurs du code civil, par Joseph Marius Ramus.
 
La statue de Michel de l’Hospital (1503-1573) se trouve, en troisième position en partant de la gauche. Elle est l’œuvre d’Achille Valois (1785-1862).
 
Michel de l'Hospital, né selon les sources entre 1503 et 1507, au château de la Roche à Aigueperse dans le Puy-de-Dôme, et mort le 13 mars 1573 au château de Belesbat à Boutigny-sur-Essonne, est conseiller au parlement de Paris (1537), ambassadeur au concile de Trente, maître des requêtes, surintendant des finances (1554), chancelier de France (1560) et poète latin. Son nom reste associé aux tentatives royales de pacification civile durant les guerres de religion. Michel de l'Hospital, dont la généalogie lointaine semble être inconnue, est le petit-fils d'un médecin, Charles de l'Hospital, et le fils de Jean de l'Hospital (né vers 1474-76), premier médecin et conseiller de Charles, duc de Bourbon et connétable de France (par la suite celui de sa sœur Renée, duchesse de Lorraine et de Bar), bailli de Montpensier et auditeur des comptes. Avocat sans le sou, il ne peut prétendre à une place de conseiller au Parlement. Un ami, Pierre Le Filleul, archevêque d'Aix et gouverneur de Paris, ancien président de la Cour des comptes, lui conseille de se marier. C'est ainsi, qu'en 1537, il épouse, Marie Morin, fille de Carole de Montmirail et de Jean Morin, lieutenant criminel du Châtelet, ayant obtenu en reconnaissance de services rendus au roi un office de conseiller clerc au parlement de Paris pour la dot de sa fille. De leur union naquirent trois filles, dont seule l'aînée, Madeleine, accédera à l'âge adulte et sera éduquée en protestante, sa mère s'étant nouvellement convertie au culte réformé. Aimant les séjours à la campagne, il achète, en 1546, un petit domaine à l'abandon qui deviendra plus tard un refuge : sa terre du Vignay, commune de Gironville (canton de Milly) où il demeurait au début de l'année 1573 avant de se rendre à 10 km, au château de Belesbat, demeure depuis 1556 de sa fille et de son gendre Hurault de Belesbat, maître des requêtes, avec leurs neuf enfants. Il expédie deux lettres à Charles IX, avec l'acte de démission de sa fonction de chancelier, et fait rédiger son testament par son petit-fils, Michel Hurault. Il meurt peu après, le 13 mars, presque âgé de 70 ans, en pleine guerres de religion, il est enterré en pleine nuit dans l'église Sainte-Madeleine de Champmotteux (à une vingtaine de kilomètres d'Étampes) où l'on peut encore voir son tombeau.
 
Achille Joseph Étienne Valois est un sculpteur français né le 12 janvier 1785 à Paris (Quai de l'École, Saint-Germain-l'Auxerrois) et mort dans cette ville le 17 décembre 1862. Fils de Jean-Baptiste Valois, officier fruitier de la Reine et de Jeanne-Madeleine Lutton, petite-fille et petite-nièce des peintres Hubert et François-Hubert Drouais. Il fut statuaire de la Duchesse d'Angoulême. Il étudia sous la direction du peintre Louis David et du sculpteur Antoine-Denis Chaudet. Il a été admis à l’École des Beaux-arts le 12 mars 1804. Il fut 2e grand Prix de Rome en 1808 sur le sujet "Dédale mettant des ailes à son fils Icare" mais n’alla pas à Rome à ce moment-là. Il a pris part pour la première fois au salon de 1814 avec un buste de Louis XVIII réalisé d’après nature. Caporal de grenadiers dans le 1er bataillon de la 11e légion de la Garde nationale dès l'organisation décrétée le 8 janvier 1814, ses états de service lui valent d'être décoré de la Fleur de Lys par ordonnance royale du 5 août 1814. En mars 1815, il fuit Paris et son régiment de grenadiers pour ne pas être mis au service de Napoléon 1er revenant, lors du fameux épisode des Cent-jours. Ce voyage, entrepris aussi pour rejoindre Madame et le Duc d'Angoulême, le mène tantôt à pied, tantôt à cheval, de Paris à Tours, Poitiers, Bordeaux, Toulouse où il s'embarque sur le Canal du Midi pour Béziers, Nîmes Marseille. II y assiste à la reddition de Napoléon sous la poussée des armées alliées le 22 juin 1815. Son obstination à vouloir rejoindre les représentants de la Monarchie lui vaudra d'obtenir le brevet de statuaire de la Duchesse d'Angoulême le 6 février 1816. De mars à juin 1820, voyage personnel et artistique en Italie. Le 27 novembre 1820, il épouse Caroline Eulalie Picot de Chemeteau, (fille de Jean-Baptiste Alexandre Picot de Chemeteau et de Elizabeth Pierrette Langoisseur de la Vallée) dont il aura 4 enfants. Il est fait Chevalier de la Légion d'honneur en 1825. Il cesse d'exposer à partir de 1847.
 
Adresse
Sénat - Hémicycle
15, rue de Vaugirard
75006 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.849153
Longitude : 2.337359
 
Comment s'y rendre
Métro : Luxembourg (ligne B)
Bus : 21/27/38/82/84/85/89 arrêt Luxembourg
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 6ème arrondissement et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 6e arrondissement.
D’autres articles concernant Le Sénat sont disponibles.
Par ailleurs, retrouvez d’autres statues dans la catégorie Les Statues du 6ème arrondissement.
 
Liens externes sur ce sujet
 
Sources
Divers Internet
Wikipedia
Photo Site du Sénat