Aide à la recherche / SENAT

AIDE A LA RECHERCHE - LE SENAT
 
Le Sénat
 
 
Ceci est une liste des articles se rapportant au Sénat. Elle permet un accès rapide aux articles choisis.
 

Lire la suite : LE SENAT

LES STATUES DU SENAT - LA STATUE DE JEAN-ETIENNE-MARIE PORTALIS
 
La statue de Jean-Etienne Portalis
 
 
 
Derrière le plateau du président, face aux siégeants, se dressent sept statues monumentales, de gauche à droite quand on regarde le président :
 

Turgot, contrôleur général des finances de Louis XVI, par Jean-François Legendre-Héral ;
D'Aguesseau, chancelier de France, par Hippolyte Maindron ;
Michel de l'Hôpital, surintendant des finances puis chancelier de France, par Achille Valois ;
Colbert, contrôleur général des finances de Louis XIV, par Jean Baptiste Joseph De Bay ;
Malesherbes, soutien de l'Encyclopédie et défenseur de Louis XVI lors de son procès ;
Mathieu Molé, ministre de la Justice sous l'Empire et président du conseil sous la Monarchie de Juillet ;
Jean-Étienne-Marie Portalis, un des rédacteurs du code civil, par Joseph Marius Ramus.
 
Jean-Étienne-Marie Portalis, né le 1er avril 1746 au Beausset (Var) et mort à Paris le 25 août 1807, est un avocat, homme d'État, jurisconsulte, philosophe du Droit français, membre de l’Académie française et Grand aigle de la Légion d'honneur (1805). Il est connu pour avoir été l'un des rédacteurs du Code civil. Issu d'une vieille famille bourgeoise, fils de notaire, Portalis étudia chez les oratoriens de Toulon puis de Marseille, et suivit les cours de l’École de droit d'Aix-en-Provence. En même temps il débutait dans les lettres par un essai intitulé Observations sur l'ouvrage intitulé Émile ou de l'éducation (1763), et par une brochure qui fit quelque bruit dans sa province : Des préjugés. Reçu avocat en 1765 (il n'a alors que 19 ans), il débuta avec succès au barreau d'Aix, il ne tarde pas à s'imposer parmi les tout premiers jurisconsultes de Provence. Il se forgea très vite une réputation, exerçant ses talents dans plusieurs procès retentissants comme celui contre Beaumarchais (auteur du Mariage de Figaro) ou celui de Mirabeau. Son modèle intellectuel est d'Aguesseau. Portalis se fit surtout remarquer, dans les discussions, par la simplicité qu'il apportait à ses plaidoiries : c'était rompre avec les traditions, les vieux avocats blâmèrent le ton du débutant, qui riposta, dit-on, avec vivacité : « C'est le barreau qui a besoin de changer d'allure, et non pas moi ! ». La science juridique de Portalis se révéla pour la première fois dans un écrit intitulé : Sur la distinction des deux puissances, écrit composé à l'occasion d'une lutte engagée par le clergé contre le parlement d'Aix : l'auteur fut l'objet de violentes attaques, mais se défendit à son honneur. Une consultation qu'il publia en 1770, à la demande de M. de Choiseul, sur la validité des mariages des protestants en France, lui valut des éloges de Voltaire, et le désigna bientôt pour les fonctions d'assesseur d'Aix.
 
Joseph Marius Ramus, né le 19 juin 1805 à Aix-en-Provence, mort le 3 juin 1888 à Nogent-sur-Seine, est un sculpteur français. En 1822, Joseph Marius Ramus part pour Paris où il suit les cours de Jean-Pierre Cortot à l'École des beaux-arts. Il obtient un deuxième prix de Rome en 1830 avec Thésée vainqueur du Minotaure. Grâce à la protection d'Adolphe Thiers, il est chargé d'une mission artistique en Italie. De retour à Paris, il expose dans différents Salons. En 1839, il est correspondant de l'académie d'Aix-en-Provence. En 1845, il épouse une habitante de Nogent-sur-Seine, ville où il s'installe définitivement. Il y découvre le talent d'Alfred Boucher, fils de son jardinier. En 1852, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur. Sa statue de Pierre Puget, visible au parc Borély à Marseille, lui vaut les critiques les plus diverses : la statue est comparée à celle d'un bourreau exhibant une tête tranchée. Parrocel estime qu'il est un sculpteur habile, mais non un génie.
 
Adresse
Sénat - Hémicycle
15, rue de Vaugirard
75006 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.849153
Longitude : 2.337359
 
Comment s'y rendre
Métro : Luxembourg (ligne B)
Bus : 21/27/38/82/84/85/89 arrêt Luxembourg
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 6ème arrondissement et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 6e arrondissement.
D’autres articles concernant Le Sénat sont disponibles.
Par ailleurs, retrouvez d’autres statues dans la catégorie Les Statues du 6ème arrondissement.
 
 
Sources
Divers Internet
Wikipedia
Photo Site du Sénat