LA STATUE DE CHARLEMAGNE ET DE SES LEUDES
 
 
La statue de Charlemagne et de ses Leudes
 
 
Louis (1813-1878) et Charles Rochet (1819-1900) se lancent en 1853 dans la création d’un Charlemagne à la suite de deux autres statues équestres : Don Pedro Ier, à Rio de Janeiro, et Guillaume le Conquérant, à Falaise.
 
 
L’œuvre figure dans sa version en plâtre à l’Exposition Universelle de 1867 et, en bronze, à celle de 1878 comme chef-d’œuvre de la production des fondeurs Thiébaut. Exaltation de l’image impériale sous le Second Empire, le groupe continue d’impressionner comme réussite majeure de la fonderie d’art parisienne. Charlemagne et ses Leudes (écuyers) semblent sortir directement de la nuit des temps. En 1879, le Conseil municipal autorise l’exposition de la sculpture sur le parvis de Notre-Dame mais elle n’est mise en place qu’en 1882 sur un châssis de bois recouvert de toile et demeure dans ces conditions provisoires pendant vingt-six ans. En 1895, la Ville de Paris acquiert finalement le monument, en dédommageant les fondeurs du seul prix du bronze. En ajoutant les deux figures en pied d’écuyers (Roland et Olivier), les frères Rochet enrichissent la forme traditionnelle du groupe équestre en multipliant les axes de composition et les points de vue. Les sculpteurs se sont attachés à respecter les connaissances archéologiques qui leur étaient accessibles alors, armant Roland d’une copie de la fameuse épée Durandal qu’on lui prête au musée de Madrid, ou coiffant Charlemagne de la couronne dite de Nuremberg, conservée à Vienne. Un cor pend au côté de Roland, et son cousin Olivier guide prudemment le convoi : toute la légende est contenue dans ce groupe, pour donner corps au texte de cette chanson de geste médiévale et présenter les héros avant le drame qui la clôt à Roncevaux. Les jeunes guerriers s’avancent farouche à la rencontre de leur destin, et le vieil empereur, représenté à cheval dans toute sa majesté, se laisse conduire, protégé par ses neveux, vers sa propre gloire qui aura pour prix leur sacrifice prochain. On pressent en effet, derrière la bravoure affichée, la menace qui les guette tous. OEuvre remarquable certes, qui offre une vision valeureuse et héroïque de cet empire et de cet empereur qui donneront naissance à la France.
 
Adresse 
Parvis de Notre-Dame
75004 PARIS

GPS
Latitude : 48.853104
Longitude : 2.348218

Comment s'y rendre

Métro : Cité (ligne 4)
Bus : 47 arrêt Cité-Parvis de Notre-Dame

Plan


A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 4ème et découvrir les environs.

Liens

Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 4ème arrondissement.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les statues diverses.
Par ailleurs, vous pouvez être intéressés par d’autres articles concernant Les statues du 4ème arrondissement.

Liens externes sur ce sujet
-

Sources
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2010