Aide à la recherche / Statues et Sculptures Diverses

LES STATUES DIVERSES

Les autres statues
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues et sculptures diverses sont classés par ordre alphabétique pour chaque lieu ainsi que pour les oeuvres isolées. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier. Cliquer sur le lieu recherché et la page détaillant les oeuvres apparaîtra.

Lire la suite : STATUES ET SCULPTURES DIVERSES

LES STATUES DE LA COMEDIE FRANCAISE - LA STATUE DE MOLIERE
 
 
La statue de Molière
 
 
 
Cette statue de Molière se trouve dans le hall de la Comédie française. Elle est l’œuvre de Jean-Jacques Caffieri en 1777.
 
 
Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, né à Paris, baptisé le 15 janvier 1622 en l'église Saint-Eustache, et mort le 17 février 1673 à Paris, est un dramaturge auteur de comédies, mais aussi un comédien et chef de troupe de théâtre français qui s'est illustré au début du règne de Louis XIV. Issu d'une famille de la riche bourgeoisie marchande parisienne (son père tient une boutique de « tapissier » qui vend mobilier, tissus et tapisseries à la haute bourgeoisie et à la riche aristocratie et il détient depuis 1631 la charge prestigieuse de « tapissier valet de chambre du Roi »), Jean-Baptiste Poquelin se consacre au théâtre à 21 ans après la rencontre de Madeleine et Joseph Béjart avec qui il fonde « l'Illustre Théâtre »; il prend alors le pseudonyme de Molière. Après la faillite de la troupe, il quitte Paris avec eux et parcourt les provinces de l'ouest puis du sud de la France de 1646 à 1658 en écrivant ses premières petites comédies (Le Docteur amoureux, Le Médecin volant) puis ses premières comédies en cinq actes et en vers (L'Étourdi, créée à Lyon en 1655, et Le Dépit amoureux à Béziers à la fin de 1656). Bernard Gabriel Seurre, sculpteur français (né à Paris le 11 juillet 1795, décédé à Paris le 3 octobre 1867), frère aîné du sculpteur Charles Seurre, entre à l'École des Beaux-Arts en 1810. Elève de Pierre Cartellier, il obtient le Prix de Rome 1818, avec Cholonis implorant la grâce de son époux Cléombrote. Il débute au Salon de 1824 (Baigneuse).
Sculpteur français (né à Paris le 30 avril 1725, décédé à Paris le 22 juin 1792), fils de Jacques Caffieri, sculpteur et fondeur, Jean Jacques Caffieri étudie d’abord avec son père puis entre dans l’atelier de Jean Baptiste II Lemoyne. Il obtient le prix de Rome en 1748 avec Cain tuant Abel. En 1749, il rejoint l’Académie de France à Rome. En Italie il sculpte une Trinité en stuc qui orne le maître-autel de l’église Saint Louis des Français. Il s’installe à Naples pour collaborer à la décoration du palais de Caserte mais il doit renoncer à ce projet. Après son retour à Paris, il expose pour la première fois en 1757, et il est agréé la même année à l’Académie. Caffieri est l’auteur d’un grand nombre de bustes : Rameau ; Louis XV ; Voltaire ; Benjamin Franklin ; Jean de la Fontaine, la comtesse de Barry ; le prince de Condé ; Lulli ; Hénault ; Helvétius ; Quinault ; Marivaux ; Jean de Rotrou ; Fabri de Peiresc. Caffieri exécute aussi plusieurs bustes d’acteurs (Piron, Buirette de Belloy, Mademoiselle Luzy, Madame Favart, Charles Simon Favart) et il offre le buste de Piron, en échange d’un droit d’entrée à vie à la Comédie Française. Il est l’auteur des statues de Corneille et de Molière, les deux écrivains représentés assis et laissant apercevoir le titre de leurs œuvres, Le Cid, Horace, Tartuffe. Il travaille pour l’Hôtel de la Monnaie (Air, Terre), pour l’église des Invalides (Sainte Sylvie, Saint Satyre, Saint Alipe). Il devient académicien en 1759, avec une statuette en marbre représentant un Fleuve. Il est nommé adjoint à professeur en1765 et professeur en 1773. Caffieri recherchait les honneurs et n’était jamais satisfait ; il écrivait inlassablement des lettres demandant des commandes et la reconnaissance de ses qualités d’artiste. En 1892, à sa demande, il se vit confier le « titre de garde de tout ce qui appartient à l’Académie royale relativement à tous morceaux d’art », et cela sans honoraires. Il meurt d’un crachement de sang, quelques mois plus tard.
 
Adresse
Place Colette
75001 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.863102
Longitude : 2.336017
 
Comment s'y rendre
Métro : Palais Royal (lignes 7, 1)
Bus : 39/48/67/95/39/27/68/81/21 arrêt Palais-Royal-Comédie Française
 
Plan

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives
Naviguer sur la carte Paris 1er et découvrir les environs.

Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles portant sur le 1er arrondissement.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Statues diverses.
Par aillleurs, d’autres articles sont disponibles concernant les statues du 1er arrondissement.

Liens externes sur ce sujet
-

Sources
Wikipedia
Wikiphidias
Photo T. Plumail 2013