Aide à la recherche / Statues et Sculptures Diverses

LES STATUES DIVERSES

Les autres statues
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues et sculptures diverses sont classés par ordre alphabétique pour chaque lieu ainsi que pour les oeuvres isolées. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier. Cliquer sur le lieu recherché et la page détaillant les oeuvres apparaîtra.

Lire la suite : STATUES ET SCULPTURES DIVERSES

LA STATUE DE SAINTE-AURE
La statue de Sainte-Aure
La sculpture de Sainte-Aure orne la façade de l’église Saint-Paul Saint-Louis. Elle est l’œuvre d’Antoine Etex.
Antoine Étex, né à Paris le 20 mars 1808 et mort à Chaville (Hauts-de-Seine) le 14 juillet 1888, est un artiste-peintre et sculpteur français. Le peintre Louis-Jules Étex (1810-1889) est son frère. Antoine Etex est né à Paris, dans une famille d'artisan modeste d'origine lyonnaise, son père est sculpteur d'ornement, sa mère brodeuse. Après l'école primaire, il devient l'aide-apprenti de son père en 1822. Tout en travaillant, il entre à l'École des beaux-arts de Paris dans l'atelier de Bosio en 1823, puis dans celui de Charles Dupaty. Remarqué par James Pradier, Étex devient son assistant pour achever une sculpture du palais Brongniart à Paris. Elève de Pradier, Étex intègre l'atelier du peintre Jean-Auguste-Dominique Ingres à la demande de ce dernier, qui lui conseille de mener qu'une carrière de peintre. Antoine Étex mène une carrière de peintre et de sculpteur de front toute sa vie. Antoine Étex tente sans succès d'obtenir le premier grand prix de Rome en sculpture, et finalement remporte le second grand prix en 1832. Le ministre François Guizot lui obtient une bourse de 1500 francs sur deux ans. Par cette faveur ministérielle, il peut enfin partir pour villa Médicis à Rome, il visite l'Algérie et l'Espagne et réalise à cette occasion de nombreux croquis, dessins aquarelles et peintures. Antoine Étex se marie en 1833 et a deux filles et un fils militaire mort à Saïgon en 1867.
Sainte Aure de Paris, née en Syrie vers 630, est la première abbesse du monastère colombaniste de Saint-Martial de Paris fondé par Saint Éloi. Elle assuma cette charge pendant 33 ans. Elle est morte de la peste en 666. Le monastère Saint-Martial se trouvait à l'emplacement de l'actuelle rue Braque (4e). Une chapelle lui est dédiée à Paris, rue de Reuilly (12e). On y conserve ses reliques ainsi que celles de Saint Éloi et de Saint Ouen. Elle est fêtée le 4 octobre.
Adresse
99, rue Saint-Antoine
75004 PARIS
GPS
Latitude : 48.854851
Longitude : 2.361587
Plan
Comment s'y rendre
Métro : Saint-Paul (ligne 1)
Bus : 69, 76, 96, arrêt Saint-Paul
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives
Naviguer sur la carte Paris 4ème et découvrir les environs.
Liens
Vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur le 4ème arrondissement.
Cet article concerne également la catégorie Les statues diverses.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les statues du 4ème arrondissement.
Sources
Wikipedia
Photo Richard Desenclos 2014