Aide à la recherche / Statues et Sculptures Diverses

LES STATUES DIVERSES

Les autres statues
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues et sculptures diverses sont classés par ordre alphabétique pour chaque lieu ainsi que pour les oeuvres isolées. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier. Cliquer sur le lieu recherché et la page détaillant les oeuvres apparaîtra.
 
 

Lire la suite : STATUES ET SCULPTURES DIVERSES

LA STATUE "LE COMMERCE"

 

La statue "Le Commerce"

 

Sur la façade de l’immeuble BNPParisbas situé rue Bergère, dans le prolongement de la rue Rougemont se trouvent trois statues.
 
 
A droite du grand fronton en marbre rouge, sur lequel est inscrit le nom de la société, on remarque le Commerce représenté avec le caducée d’Hermès, sculpture également de Millet.
 
Aimé Millet est un sculpteur français (né à Paris le 28 septembre 1819, décédé à Paris le 14 janvier 1891), fils d’un peintre miniaturiste, qui débute dans l’atelier de Viollet-le-Duc. Il passe par l’Ecole des Arts décoratifs avant d’entrer à l’Ecole des Beaux-arts en 1836. Il suit l’enseignement de David d'Angers. Il expose au Salon de 1840 un Jeune pâtre pleurant son chevreau. Pour le Louvre, il reçoit plusieurs commandes : Louvois. (Henri IV), La Vigilance (aile Colbert), Mercure (Cour Carrée), Amazone (Grande Galerie). Il travaille pour les églises de Saint-Vincent-de-Paul (Saint-Martin ; Saint Jean-Baptiste ; Saint Jacques), de Saint Etienne du Mont (Deux anges couchés), de Saint Augustin. Il est régulièrement présent au Salon et il obtient des succès à plusieurs reprises avec Ariane (1857), la Jeunesse effeuillant des roses (1862), Cassandre (1877). Il réalise la monumentale statue d’Apollon installée sur le toit de l’Opéra de Paris, la Seine et la Marne qui encadrent l’horloge de l’Hôtel de Ville de Paris, Vercingétorix (aujourd’hui au Musée de Rennes). Il exécute plusieurs monuments commémoratifs pour la Chapelle de Dreux : Princesse Adéleïde d'Orléans. Prince Ferdinand de Montpensier, Louis de Montpensier. Il réalise de même nombre d’œuvres funéraires pour Murger, Vernhet de Laumière, Bouteville, Jules Noriac, Marie Edmond Valentin, Amélie de Montpensier (Séville), don José Rocafuerte (Equateur). A Paris, on peut voir aussi deux œuvres monumentales : Phidias au Jardin du Luxembourg et l’Amérique du Sud sur le parvis du Musée d’Orsay. Il remporte médaille première classe au Salon de 1857, une autre médaille de première classe aux Expositions universelles de 1867 et de 1878, une médaille d'or à l’Exposition universelle de 1889. Il est décoré de la Légion d'honneur en 1859, promu officier en 1870. Il est nommé professeur à l'École des arts décoratifs en 1870.
 
Adresse
14-20 rue Bergère
75009 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.872291
Longitude : 2.346153
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Grands Boulevards (lignes 8/9)
Bus : 20/39/48 arrêt Grands Boulevards
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 9ème arrondissement et découvrir les environs.
 
Liens
Vous pouvez être intéressés par d'autres articles sur Le 9ème arrondissement.
D’autres articles concernant Les statues diverses peuvent vous intéresser.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les statues du 9ème arrondissement.
 
 
Sources
Wikiphidias
Photo R.Desenclos 2012