Aide à la recherche / Statues et Sculptures Diverses

LES STATUES DIVERSES

Les autres statues
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues et sculptures diverses sont classés par ordre alphabétique pour chaque lieu ainsi que pour les oeuvres isolées. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier. Cliquer sur le lieu recherché et la page détaillant les oeuvres apparaîtra.

Lire la suite : STATUES ET SCULPTURES DIVERSES

LE FRONTON EST DU CONSEIL D'ETAT
 
 
 
 
Le Fronton du pavillon est du Conseil d'Etat
Le fronton en pierre couronnant le pavillon est du Palais-Royal, abritant le Conseil d’Etat, donnant sur la Place du Palais Royal représente La Prudence et la Libéralité.  En 1871, l’incendie du Palais-Royal détruisit l’aile droite de la Cour de l’horloge et les étages du bâtiment central. C’est l’œuvre de Jules Franceschi, d’après Pajou (1825-1893) qui l’a exécutée vers 1872/1874 en imitation du bas-relief original de 1765.
 
 
Augustin Pajou, né le 19 septembre 1730 à Paris, mort dans cette même ville le 8 mai 1809, est un sculpteur néoclassique français. Fils d'un sculpteur-menuisier, Augustin Pajou grandit à Paris, dans le Faubourg Saint-Antoine. Élève du sculpteur Jean-Baptiste Lemoyne (1704-1778), il est lauréat du Prix de Rome en sculpture de 1748. Le roi lui offre son aide financière lorsqu'il étudie à l'Académie de France à Rome. Il eut deux enfants : Flore Catherine Pajou, qui épousa le sculpteur Clodion, et Jacques Augustin Catherine Pajou (1766-1828) qui fut peintre d'histoire et de portraits. Nommé professeur de l'Académie royale de peinture et de sculpture à Paris le 7 décembre 1760, il est promu recteur le 6 décembre 1766, confirmé le 30 novembre 1794. Il succède à Jean-Marc Nattier et sera remplacé par Jean-Guillaume Moitte en 1809. Comme son ami Charles de Wailly dont il orna la maison de la rue de la Pépinière (actuel 49, rue de la Boétie), il fut protégé par le marquis de Voyer, Marc-René de Voyer de Paulmy d'Argenson. Il œuvra ainsi en 1768-1769 au relief de la grange-écurie du château des Ormes figurant Cybèle recevant toutes les productions de la Terre , transporté par voie d'eau depuis Paris. Pajou participa parallèlement à la décoration de l'hôtel du marquis, dit hôtel d'Argenson ou Chancellerie d'Orléans. Suivant les conseils du grand anticomane Julien-David Leroy, promoteur du goût à la grecque, il réalisa les superbes cariatides en bronze et or de la salle à manger de l'hôtel. Pajou œuvra enfin au troisième grand chantier du marquis de Voyer et de son ami De Wailly : la décoration du corps central du château des Ormes entre 1768 et 1773 au moins, date du dernier contact attesté avec le marquis. Comme De Wailly et Voyer, Pajou fut franc-maçon, faisant partie de la loge des Neuf Sœurs.
 
Louis-Julien Franceschi, dit Jules Franceschi, est un sculpteur français d'origine italienne, né à Bar-sur-Aube le 11 janvier 1825, et mort à Paris le 1er septembre 1893. Son frère Jean-Paul-Paschal Franceschi, dit Paul Franceschi, est également sculpteur. Élève de François Rude, Jules Franceschi débute au Salon de 1848. On lui doit de nombreuses réalisations, notamment à Paris où il réalise La Pensée sur la façade de l'Opéra Garnier, La Peinture au jardin du Luxembourg ou la tombe de Miecislas Kamieński au cimetière Montmartre. On lui doit également certaines sculptures du palais du Louvre : Mars dans la Cour carrée, L'Histoire sur l'aile de Flore, La Science du pavillon des États ou le fronton du pavillon de Flore. Deux de ses statues sont également visibles sur les façades de l'hôtel de ville de Paris : l'une représentant Antoine-François Fourcroy, l'autre Marie-Thérèse Rodet Geoffrin. Il a également exécuté des bustes de nombre de ses contemporains, au nombre desquels Jacques Offenbach (monument funéraire à Paris au cimetière Montmartre), Émile Augier, Eugène Delacroix, Charles Gounod ou Victor Massé.
 
Adresse
Place du Palais-Royal
75001 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.862805
Longitude : 2.337354
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Palais-Royal (lignes 1, 7)
Bus : 39/48/67 arrêt Palais-Royal-Comédie Française
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 1er et découvrir les environs.
 
Liens
Vous souhaitez être informés sur d'autres sites du 1er arrondissement.
Vous désirez en savoir plus sur Les Statues et Sculptures diverses.
 
 
Sources
Site souslecieldeparisetdailleurs
Photo Site idem