Aide à la recherche / Statues et Sculptures Diverses

LES STATUES DIVERSES

Les autres statues
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues et sculptures diverses sont classés par ordre alphabétique pour chaque lieu ainsi que pour les oeuvres isolées. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier. Cliquer sur le lieu recherché et la page détaillant les oeuvres apparaîtra.

Lire la suite : STATUES ET SCULPTURES DIVERSES

LES STATUES DE L'EGLISE DE LA TRINITE - LA STATUE DE SAINT-SIMON
 
 
La statue de Saint-Simon
 
 
La statue de Saint-Simon se trouve dans la nef de l’Eglise de la Trinité. C’est l’œuvre d’Emile François Chatrousse (1829-1896).
 
 
Simon le Zélote, ou saint Simon le Cananéen, est un Juif du Ier siècle et l'un des douze apôtres de Jésus-Christ. Dans les traditions orientales, c'est un des quatre frères de Jésus. Simon est mentionné dans les listes des douze apôtres figurant dans les trois évangiles synoptiques (Mc 3, 18 ; Mt 10, 4 ; Lc 6, 15) et les Actes des Apôtres (Ac I, 13). Il figure aussi dans plusieurs sources chrétiennes occidentales, mais ne fait pas partie des Hommes illustres auxquels saint Jérôme consacre une notice. On le rencontre beaucoup plus souvent dans les sources chrétiennes orientales — écrites notamment en syriaque — Son surnom, « le Zélote », associé au discours de Jésus tel que transcrit par les évangiles, conduit certains historiens à penser que Simon était un membre du groupe zélote3 ou un ancien membre qu'il aurait quitté pour rallier le mouvement de Jésus. Toutefois, la question de savoir s'il appartenait au mouvement zélote est débattue chez les historiens. Pour Gérard Nahon, l'apôtre Simon était un Zélote et Jésus, crucifié entre deux « brigands », a peut-être été « considéré comme zélote par Pilate, qui venait de faire exécuter des Galiléens (évangile selon Luc, XIII, 1). » André Paul estime que « comme d'autres apôtres du Christ, ce Simon devait être un ancien zélote. » Toutefois pour Simon Claude Mimouni, l'appellation « Simon le Zélote » ne renvoie pas au groupe de Judas le Galiléen, mais signifie simplement « Simon le Zélé ». Pour lui, le groupe des Zélotes n'existe pas à l'époque de Jésus, mais son mouvement a toutefois pu relever « d'un de ces mouvements d'opposition de la société installés tant en Galilée qu'à Jérusalem — c'est en tout cas ainsi qu'il a été compris par certains de ses disciples, et notamment par ses frères dont le premier d'entre eux est Jacques — Autrement dit Jésus a très bien pu être l'un de ces révoltés qui ont été si nombreux à son époque. »
 
Sculpteur français (né à Paris le 6 mars 1829, décédé à Paris le 12 novembre 1896), François Chatrousse d’origine modeste est contraint de travailler très jeune (onze ans) chez un graveur ciseleur de bijoux. Au début, tout en travaillant, il se forme tout seul, en allant dessiner puis modeler des animaux observés au jardin des Plantes. Par la suite, il abandonne son métier de graveur pour se former auprès de Abel de Pujol. En 1851, il entre dans l’atelier de François Rude. Il débute au Salon de 1848 (Khaïr ed Din). Chatrousse reçoit de nombreuses commandes publiques : Palais du Louvre (Cérès ; L’Art chrétien ; L’Automne), le Théâtre du Châtelet (Comédie), l’Hôtel de Ville de Paris (Manon Richard), Eglise de Saint Eustache (Résignation), de Saint Leu (Saint Gilles), de la Trinité (Saint Simon). Il exécute aussi de nombreux bustes : L’Abbé Grégoire ; A de Liesville : Ernest Soyer ; Georges Beuret ; Docteur Péan ; Cuvillier Fleury. Son épouse décède en 1864 et il doit élever ses trois enfants, tout en continuant à assurer son art.Il remporte une médaille de troisième classe en 1863 et des médailles en 1864 et 1865, une mention honorable à l’Exposition universelle de 1855, une médaille de bronze à l’Exposition universelle de 1889.
 
Adresse
Place Estienne d’Orves
75009 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.877037
Longitude : 2.331503
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Trinité (ligne 12)
Bus : 26/32/43/68/81 arrêt Trinité
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives
Naviguer sur la carte Paris 9ème et découvrir les environs.
 
Liens
Vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur le 9ème arrondissement.
Cette article concerne également la catégories Statues et sculptures diverses.
Retrouvez d’autres articles dans la catégorie Les statues du 9ème arrondissement.
 
Liens externes sur ce sujet
http://latriniteparis.com/
 
Sources
Wikipedia
Photo Richard Desenclos 2017