Aide à la recherche / Statues et Sculptures Diverses

LES STATUES DIVERSES

Les autres statues
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues et sculptures diverses sont classés par ordre alphabétique pour chaque lieu ainsi que pour les oeuvres isolées. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier. Cliquer sur le lieu recherché et la page détaillant les oeuvres apparaîtra.

Lire la suite : STATUES ET SCULPTURES DIVERSES

LES STATUES DE L'EGLISE DE LA TRINITE - LA STATUE DE SAINT-JEAN
 
 
 
 
La statue de Saint-Jean
La statue de Saint-Jean (v. 10- v. 100) se trouve dans la nef de l’Eglise de la Trinité. C’est l’œuvre de Jules Fesquet (1866-1890).
 
 
Jean est un Juif du Ier siècle devenu disciple de Jésus. Dans les évangiles synoptiques (évangile de Marc, évangile de Matthieu et évangile de Luc) et le livre des Actes des Apôtres, ainsi que dans une fin ajoutée à l'Évangile de Jean, « Jean, fils de Zébédée », apparaît dans les premiers de la liste des douze apôtres (Mc 3. 16-19 [archive], Mt 10. 2-5 [archive] et Lc 6. 13-16 [archive]), avec son frère Jacques dit le Majeur. La tradition chrétienne attribue à l'apôtre Jean l'Évangile de Jean (elle identifie l'apôtre au « Disciple que Jésus aimait »), ainsi que trois épîtres, et l'Apocalypse, dont l'auteur se présente comme ayant reçu une vision de Jésus-Christ dans l'île de Patmos : c'est le corpus johannique. Cette paternité est contestée, cependant, par un grand nombre d'historiens modernes. Certains de ces historiens assimilent l'auteur de l'évangile dit "selon Jean" à Jean le Presbytre, et non à l'apôtre Jean. 
 
Jules Fesquet, né le 11 juillet 1836 à Charleval (Bouches-du-Rhône) et mort le 19 avril 1890 à Paris, est un aquafortiste et sculpteur français, lauréat du Prix de Rome de sculpture en 1862. Jules Fesquet est né le 11 juillet 1836 à Charleval dans les Bouches-du-Rhône. Entré à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris, il est l’élève de Antoine Laurent Dantan et de François Jouffroy; il est récompensé par une médaille de troisième classe en 1861 par la Société des artistes français1. En 1862, il obtient le premier second grand prix de Rome attribué, cette année-là, à Ernest-Eugène Hiolle. On ignore tout de la suite de sa carrière artistique. Il est décédé à Paris, le 19 avril 1890.
 
Adresse
Place Estienne d’Orves
75009 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.877037
Longitude : 2.331503
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Trinité (ligne 12)
Bus : 26/32/43/68/81 arrêt Trinité
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives
Naviguer sur la carte Paris 9ème et découvrir les environs.
 
Liens
Vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur le 9ème arrondissement.
Cette article concerne également la catégories Statues et sculptures diverses.
Retrouvez d’autres articles dans la catégorie Les statues du 9ème arrondissement.
 
Liens externes sur ce sujet
http://latriniteparis.com/
 
Sources
Wikipedia
Photo Richard Desenclos 2017