LES STATUES DE L'EGLISE DE LA TRINITE - LA STATUE DE SAINT-BERNARD DE CLAIRVAUX
 
 
La statue de Saint-Bernard de Clairvaux
 
 
La statue de Saint-Bernard de Clairvaux (1090-1153) se trouve sur la façade latérale de l’Eglise de la Trinité. C’est l’œuvre de Gabriel Vital Dubray (1813-1892).
 
 
Bernard de Fontaine, abbé de Clairvaux, né en 1090 ou 1091 à Fontaine-lès-Dijon et mort le 20 août 1153 à l'abbaye de Clairvaux, est un moine français, réformateur de la vie religieuse. Directeur de conscience et important promoteur de l'ordre cistercien (ou ordre de Cîteaux), il recherche par amour du Christ la mortification la plus dure. Bernard de Fontaine fait preuve, toute sa vie, d'une activité inlassable pour instruire ses moines de Clairvaux, pour émouvoir et entraîner les foules, pour allier son ordre avec la papauté et pour élaborer une idéologie militante que son ordre et toute l'église catholique mettront en œuvre. C'est aussi un conservateur, qui réagit contre les mutations et les excès de son époque (la « renaissance du XIIe siècle »), marquée par une profonde transformation de l'économie, de la société et du pouvoir politique. Il joue un rôle dans la transposition de la croisade en guerre sainte contre les cathares. Mort en 1153, il est canonisé dès 1174 et devient ainsi saint Bernard de Clairvaux. Il est déclaré docteur de l'Église en 1830 par Pie VIII.
 
Vital Gabriel Dubray, dit Vital-Dubray, né le 27 février 1813 à Paris, mort dans la même ville le 1er octobre 1892, est un sculpteur français. Vital-Dubray avait étudié son art sous la direction de Jules Ramey. Il expose pour la première fois au salon de 1840. L'année suivante, il expose une Sainte Philomène, et en 1842 un Saint Jean Baptiste. En 1844, il obtint une médaille de troisième classe pour sa statue Le Joueur de trottala. Depuis cette époque, il ne cessa de produire un grand nombre d'œuvres, qui sous le Second Empire, lui valurent la croix de chevalier de la Légion d'honneur d'abord et la rosette d'officier ensuite en 1865. Il a exécuté notamment les monuments de Sully, de Clodion, du maréchal Lannes, de Jeanne Hachette (érigé à Beauvais). Parmi ses œuvres, citons les bas-reliefs du piédestal de la statue de Jeanne d'Arc sur la place du Martroi à Orléans, la statue de l'impératrice Joséphine, le Monument au cardinal Fesch à Ajaccio, le buste du général Abbatucci, le Monument à Sampiero Corso, le Monument à Casanelli d'Istria, le portrait en médaillon d'Auguste Perdonnet et la sépulture de la famille Salvage de Faverolles au cimetière du Père-Lachaise à Paris, le Monument à Napoléon Ier à Rouen érigé en 1865 ou le fronton du théâtre de la Gaîté à Paris. L'œuvre décorative de Vital-Dubray la plus diffusée est son Neptune (1856), groupe en fonte édité par Ducel, encore visible dans les lieux publics de nombreuses villes en France et dans le reste du monde.
 
Adresse
Place Estienne d’Orves
75009 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.877037
Longitude : 2.331503
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Trinité (ligne 12)
Bus : 26/32/43/68/81 arrêt Trinité
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives
Naviguer sur la carte Paris 9ème et découvrir les environs.
 
Liens
Vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur le 9ème arrondissement.
Cette article concerne également la catégories Statues et sculptures diverses.
Retrouvez d’autres articles dans la catégorie Les statues du 9ème arrondissement.
 
Liens externes sur ce sujet
http://latriniteparis.com/
Sources
Wikipedia
Photo Richard Desenclos 2017