Aide à la recherche / Statues et Sculptures Diverses

LES STATUES DIVERSES

Les autres statues
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues et sculptures diverses sont classés par ordre alphabétique pour chaque lieu ainsi que pour les oeuvres isolées. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier. Cliquer sur le lieu recherché et la page détaillant les oeuvres apparaîtra.
 
 

Lire la suite : STATUES ET SCULPTURES DIVERSES

LES STATUES DE L'EGLISE DE LA TRINITE - LA STATUE DE SAINT-JACQUES LE MINEUR
 
La statue de Saint-Jacques le mineur
 
 
 
 
La statue de Saint-Jacques le Mineur se trouve dans la nef de l’Eglise de la Trinité. C’est l’œuvre de Charles-Auguste Lebourg (1829-1906).
 
 
Jacques d'Alphée ou Jacques, fils d'Alphée, est un Juif de Galilée qui fait partie des Douze apôtres de Jésus. Dans la tradition du christianisme occidental, il est aussi appelé Jacques le Mineur, pour le distinguer de Jacques de Zébédée, dit Jacques le Majeur, frère de l'apôtre Jean. Il est présenté comme fils d'Alphée, nom traduit du grec Alphaios, de l'araméen Alpay, lui-même parfois assimilé à Clopas. Selon l'Évangile de Marc (Mc 2:14), l'apôtre Lévi-Matthieu est aussi fils d'un Alphée. Plusieurs personnages s'appellent Jacques dans le Nouveau Testament : Jacques de Zébédée, l'un des Douze, frère de l'apôtre Jean de Zébédée ; Jacques d'Alphée, qui appartient également aux Douze, surnommé Jacques le Mineur dans la tradition romaine ; un autre Jacques, faisant lui aussi partie des Douze, et dont on ne sait s'il est le père ou le frère de l'apôtre Jude (mais les traditions ultérieures ne l'évoquent presque pas) ; enfin, Jacques le Juste, « frère » (ou cousin) de Jésus, considéré comme le premier « évêque » de l'Église de Jérusalem. À ces homonymes s'ajoute l'auteur de l'Épître de Jacques, qui ne correspond à aucun des personnages précédents et peut être défini comme un chrétien « de la deuxième ou de la troisième génération », l'épître ayant été rédigée vers la fin du Ier siècle ou pendant le premier tiers du IIe siècle.
 
Charles-Auguste Lebourg, né le 20 février 1829 à Nantes, mort en 1906 à Paris, est un sculpteur français. Il est l'élève, de François Rude et d'Amédée Ménard, à l'École des beaux-arts de Paris. Il travaille à la décoration du palais du Louvre, sous la direction d'Hector-Martin Lefuel, à la reconstruction du pavillon de Marsan (1874), à l'église de la Trinité et à la reconstruction de hôtel de ville de Paris. Il partage son temps entre Paris et son atelier de Nantes. Sculpteur d'architecture, il réalise également des bustes et une statue équestre de Jeanne d'Arc pour Nantes, sa ville natale. Son œuvre la plus connue est la création des cariatides des fontaine Wallace. Cinq de ces fontaines sont à Nantes, une centaine à Paris et de nombreuses autres dispersées de par le monde. Malgré tout, Lebourg n'obtient pas une notoriété suffisante et meurt dans la misère, à Paris en 1906. Il est enterré au cimetière Miséricorde à Nantes.
 
Adresse
Place Estienne d’Orves
75009 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.877037
Longitude : 2.331503
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Trinité (ligne 12)
Bus : 26/32/43/68/81 arrêt Trinité
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives
Naviguer sur la carte Paris 9ème et découvrir les environs.
 
Liens
Vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur le 9ème arrondissement.
Cette article concerne également la catégories Statues et sculptures diverses.
Retrouvez d’autres articles dans la catégorie Les statues du 9ème arrondissement.
 
Liens externes sur ce sujet
http://latriniteparis.com/
Sources
Wikipedia
Photo Richard Desenclos 2017