Aide à la recherche / Statues et Sculptures Diverses

LES STATUES DIVERSES

Les autres statues
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues et sculptures diverses sont classés par ordre alphabétique pour chaque lieu ainsi que pour les oeuvres isolées. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier. Cliquer sur le lieu recherché et la page détaillant les oeuvres apparaîtra.
 
 

Lire la suite : STATUES ET SCULPTURES DIVERSES

L'EGLISE SAINT-ETIENNE DU MONT - LA STATUE DE SAINT-ETIENNE
 
La statue de Saint-Etienne
 
 
 
La statue de Saint-Etienne se trouve sur la façade de l’Eglise Saint-Etienne du Mont, dans la niche de gauche. Il s’agit de l’œuvre de Joseph Marius Ramus (1802-1888).
 
 
Étienne qui porte un nom grec (stephanos, le couronné) apparaît parmi les disciples des apôtres dans la première communauté chrétienne de Jérusalem. Quand des disputes (ce sont les premières mais, hélas pas les dernières dans l'histoire de l'Église) s'élèvent au sujet des veuves hellénistes et des veuves juives, on pense tout de suite à lui et il devient le premier des sept diacres chargés du service des tables. Il s'en acquitte à merveille sans pour autant se trouver exclu du service de la Parole. Ce n'est pas en effet pour son service de charité qu'il est arrêté mais bien pour avoir, devant des représentants de la "synagogue des Affranchis", proclamé avec sagesse l'Évangile de Jésus, le Christ. On le conduit devant le sanhédrin. Il parle. On l'écoute longuement sans l'interrompre. Toute la prédication des apôtres défile dans son discours qui se termine par une vision divine: "Je vois les cieux ouverts et le Fils de l'Homme debout à la droite de Dieu." C'en est trop. On se saisit de lui, on l'entraîne, on le lapide sous les yeux d'un certain Saul. Étienne meurt comme son Maître, pardonnant et s'abandonnant entre les mains du Père. Il est le premier martyr et, de ce grain tombé en terre, le premier fruit sera la conversion de Saul sur le chemin de Damas, pour qui le ciel s'est ouvert aussi. Paul en fut aveuglé parce qu'il n'avait pas encore reçu la grâce du Baptême.
 
Joseph Marius Ramus, né le 19 juin 1805 à Aix-en-Provence, mort le 3 juin 1888 à Nogent-sur-Seine, est un sculpteur français. En 1822, Joseph Marius Ramus part pour Paris où il suit les cours de Jean-Pierre Cortot à l'École des beaux-arts. Il obtient un deuxième prix de Rome en 1830 avec Thésée vainqueur du Minotaure. Grâce à la protection d'Adolphe Thiers, il est chargé d'une mission artistique en Italie. De retour à Paris, il expose dans différents Salons. En 1839, il est correspondant de l'académie d'Aix-en-Provence. En 1845, il épouse une habitante de Nogent-sur-Seine, ville où il s'installe définitivement. Il y découvre le talent d'Alfred Boucher, fils de son jardinier. En 1852, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur. Sa statue de Pierre Puget, visible au parc Borély à Marseille, lui vaut les critiques les plus diverses : la statue est comparée à celle d'un bourreau exhibant une tête tranchée. Parrocel estime qu'il est un sculpteur habile, mais non un génie.
Adresse
Place Sainte-Geneviève
75005 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.846581
Longitude : 2.347596
 
Comment s'y rendre
Métro : Cardinal Lemoine (ligne 10)
Bus : 84 arrêt Panthéon, 89 arrêt Henri IV
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 5ème et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 5ème arrondissement
D’autres articles concernant Les Statues diverses peuvent vous intéresser.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les statues du 5ème arrondissement.
Retrouvez le diaporama consacré à l'Eglise Sainte-Etienne du Mont.
 
 
Sources
Wikipedia
Photo Richard Desenclos 2017