Aide à la recherche / Statues et Sculptures Diverses

LES STATUES DIVERSES

Les autres statues
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues et sculptures diverses sont classés par ordre alphabétique pour chaque lieu ainsi que pour les oeuvres isolées. Une indication de l’arrondissement permet de retourner facilement dans celui-ci en cliquant en haut de la page sur « Paris », puis « Arrondissement » et enfin le numéro de ce dernier. Cliquer sur le lieu recherché et la page détaillant les oeuvres apparaîtra.

Lire la suite : STATUES ET SCULPTURES DIVERSES

LA STATUE DE JEAN-PAUL II
La statue de Jean-Paul II
 
 
 
 
La statue de Jean-Paul II se trouve dans le Square Jean XXIII qui jouxte la cathédrale Notre-Dame de Paris.
 
 
La mission catholique polonaise de France est à l'origine de cette initiative. L'exécution de l'œuvre a été confiée à Zourab Tsereteli, un sculpteur russo-géorgien, de confession orthodoxe, président de l'Académie des beaux-arts de Moscou. C'est désormais au pied de Notre-Dame, à Paris, qu'il est possible d'en contempler une, et pour les croyants de la vénérer. Elle se dresse dans le square qui porte le nom de son prédécesseur, Jean XXIII, canonisé en même temps que lui. La statue a été dévoilée le 25 octobre 2014 en présence d'Anne Hidalgo, le maire de Paris, et de Mgr André Vingt-Trois, l'archevêque de la capitale, qui a dit auparavant une messe d'action de grâce dans la cathédrale.
 
Karol Józef Wojtyła (Wadowice, près de Cracovie, en Pologne, 18 mai 1920 – Vatican, 2 avril 2005) est un prêtre polonais, évêque puis archevêque de Cracovie, cardinal, élu pape catholique le 16 octobre 1978 sous le nom de Jean-Paul II (en latin Ioannes Paulus II, en italien Giovanni Paolo II, en polonais Jan Paweł II). Il est appelé saint Jean-Paul II par les catholiques depuis sa canonisation en 2014. Étudiant polonais en philologie, il joue dans un groupe de théâtre antinazi et entre au séminaire clandestin en 1942. Ordonné prêtre en 1946, après des études à Rome et en France, il est prêtre en Pologne communiste en 1948 auprès de la jeunesse. Après sa thèse sur l'amour, particulièrement conjugal, le cardinal Sapieha le nomme à l'université. Il devient, en 1958, le plus jeune évêque polonais. Il s'oppose au matérialisme, notamment en demandant une église à Nowa Huta. Pendant Vatican II, sa maîtrise des langues et de la théologie en font le porte-parole de l'épiscopat polonais, ce qui le fait remarquer par le futur Paul VI. Archevêque, puis cardinal en 1968 (le plus jeune), il défend les ouvriers face au régime communiste, défendant les droits de l'homme et il s'intègre à la curie où, à la demande de Paul VI, il prêche les exercices spirituels de 1976. Il reçoit des voix lors du conclave d'août 1978. À l'issue du conclave d'octobre 1978, qui fait suite à la mort brutale de Jean-Paul Ier, il est élu sur proposition du cardinal König. C’est le premier pape non italien depuis le pape hollandais Adrien VI en 1522 et le premier pape polonais de l’histoire du catholicisme. En tant que pape, il s'oppose à l'idéologie communiste et par son action, notamment en Pologne, favorise la chute du bloc de l'Est. Sa volonté de défense de la dignité humaine le conduit à promouvoir les droits de l’homme. Il améliore sensiblement les relations du catholicisme avec les juifs, les orthodoxes, les anglicans et les musulmans. Il est à l’origine de la première réunion internationale inter-religieuse d’Assise en 1986, réunissant plus de 194 chefs de religion. Son pontificat (26 ans, 5 mois et 18 jours) est à ce jour le troisième plus long de l’histoire catholique après celui de saint Pierre et Pie IX. Il a parcouru plus de 129 pays pendant son pontificat, plus de cinq cents millions de personnes ayant pu le voir durant cette période, et institué de grands rassemblements, comme les Journées mondiales de la jeunesse. Il a béatifié 1 340 personnes et canonisé 483 saints, soit plus que pendant les cinq siècles précédents. Jean-Paul II est généralement considéré comme l’un des meneurs politiques les plus influents du XXe siècle. Plus encore, il est présenté de plus en plus comme le modèle de la nouvelle évangélisation, porté par l'ensemble de sa vision pastorale et incarnée jusque dans sa sainteté de vie. Béatifié le 1er mai 2011 par son successeur le pape Benoît XVI, puis canonisé par le pape François le 27 avril 2014, il est considéré comme saint par la religion catholique et fêté le 22 octobre, date de son intronisation pontificale.
 
Zourab Constantinovitch Tsereteli né le 4 janvier 1934 à Tbilissi, est un sculpteur monumentaliste géorgien et de citoyenneté russe. Sculpteur et architecte diplômé de l'Académie des arts de Tbilissi, il est président de l'Académie des beaux-arts de Moscou. Homme influent en Russie, Zourab Tsereteli est un proche de certains cercles de Vladimir Poutine et surtout de Iouri Loujkov, l'ancien maire de Moscou. Ce richissime sculpteur est accusé d'entretenir des relations troubles avec le FSB, ex-KGB, et avec les milieux d'affaires moscovites.Il est aussi craint par les défenseurs des droits de l'homme. En juin 2003, un de ses gardes du corps a agressé Andrei Mironov, membre de l'ONG Memorial, très critique envers Poutine. Il est connu pour ses sculptures monumentales comme le mémorial de la Victoire et la statue de Pierre le Grand à Moscou, respectivement 142 et 94 mètres de haut, ainsi que ses statues de la Place du Manège à Moscou. Mais il est également l'auteur d'œuvres de taille plus réduite, comme le buste de Pouchkine à Oulianovsk.
 
Adresse
Ile de la Cité
75004 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.
Longitude : 2.
 
Comment s'y rendre
Métro : Cité (ligne 4)
Bus : 24/47 arrêt Quai de Montebello
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 4ème et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 4ème arrondissement
D’autres articles concernant Les Statues et Sculptures Diverses peuvent vous intéresser.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Statues du 4ème arrondissement.
 
 
Sources
Wikipedia
Divers Internet
Photo Richard Desenclos 2010