Aide à la recherche / Statues de l'Hôtel-de-Ville

LES STATUES DE L’HÔTEL-DE-VILLE
Statues de l'Hôtel-de-Ville  
 
 
Cet article est une forme d'aide à la recherche. Les articles concernant les statues de l’Hôtel-de-Ville sont classés par ordre alphabétique.
 

Lire la suite : STATUES DE L'HOTEL-DE-VILLE

LA STATUE DE JEAN BULLANT
 
 
La statue de Jean Bullant
 

La statue de Jean Bullant (1515-1578) se trouve au premier étage, à gauche de la partie centrale, sur la façade principale. Elle est l’œuvre d’André Allar (1845-1926).
 
 
La statue de Jean Bullant Jean Bullant, né vers 1515, probablement à Amiens et mort le 13 octobre 1578 à Écouen, est un architecte et sculpteur français de la Renaissance. Après avoir étudié l'art antique à Rome, il rentre en France vers 1540 et se met au service, en tant qu'architecte ordinaire, du connétable Anne de Montmorency, pour le compte duquel il aurait dressé les plans du château d'Écouen qui sera édifié en partie par ses soins entre 1541 et 1547. Cette immense demeure est sans doute son chef d'œuvre le plus connu, et deviendra le lieu de villégiature favoris de plusieurs Rois de France successifs. Son architecture est inspirée des Palais italiens, notamment la façade de l'aile Sud, dont les colonnes évoquent un décor antique. Il bâtit également pour le connétable le « petit château » de Chantilly, et modernise celui de Fère-en-Tardenois, où il lance un superbe pont sur le fossé. Sa réputation grandissant, il est recommandé par le connétable de Montmorency au roi Henri II qui le fait contrôleur des bâtiments de la couronne en 1557. Cependant, à partir de 1559, il perd cette charge, peut-être à la suite d'une disgrâce. Pendant les années 1560, aucune réalisation remarquable ne semble lui être attribuée. Il rédige et publie alors un traité, la Règle générale d'architecture, Paris, 1564 et des écrits sur la géométrie et l'horlogiographie. Dès 1570, il est appelé par Catherine de Médicis et œuvre pour elle. Jean Bullant poursuit alors le travail de Philibert Delorme au palais des Tuileries après la mort de ce dernier (1570) et termine le château de Saint-Maur, près de Paris. Il réalise la galerie du château de Chenonceau (1576-1577). Toujours dans ce même contexte et suspendant ses travaux aux Tuileries, il élève en toute hâte pour la reine mère, à partir de 1572 et jusqu'en 1575, l'hôtel de la reine, détruit en 1748, dont il reste aujourd'hui la colonne Médicis.
André Allar, né le 22 août 1845 à Toulon, et mort dans la même ville le 11 avril 1926, est un sculpteur français. André Allar est le fils de Benoît David César Allar, ouvrier de l’arsenal de Toulon, et d’une couturière, Hélène Talon. Le père d'André Allar avait hérité du château du Castellet et l’avait offert à la commune1. Son frère aîné, le futur architecte Gaudensi Allar, travaille d’abord à l’arsenal puis s’embauche en 1855 comme mousse sur un navire. De retour, Gaudensi est employé dans une imprimerie où il fera admettre son frère André comme apprenti en 1857. André Allar sculpte des vieux plombs de l’imprimerie1. Ses dispositions pour la gravure et la sculpture sont vite remarquées, et il est embauché dans une entreprise de sculpture à Toulon. Sa mère le confie à son frère, M. Talon, qui travaille à la nouvelle cathédrale Sainte-Marie-Majeure de Marseille. André Allar et son frère Gaudensi sont admis à l’École des beaux-arts de Marseille. Gaudensi travaille avec Henri-Jacques Espérandieu et décide d’envoyer son frère André à Paris pour se perfectionner dans la sculpture. André Allar sera élève à l'École des beaux-arts de Paris dans les ateliers d'Eugène Guillaume, d'Antoine Laurent Dantan et de Jules Cavelier. Il obtient le grand prix de Rome en sculpture de 1869. Il visite la Toscane, l’Ombrie, Florence et Anzio. Travailleur acharné, son talent est apprécié, et de grands collectionneurs et amateurs d’art font appel à lui. Par décret du 28 février 1896 André Allar est promu officier de la Légion d'honneur. Il est élu membre de l’Académie des beaux-arts, section sculpture, au fauteuil de Eugène Guillaume, le 20 mai 1905.
 
Adresse
Place de l'Hôtel-de-Ville
75004 PARIS

GPS
Latitude : 48.856505
Longitude : 2.352404
Plan


Comment s'y rendre
Métro : Hôtel-de-Ville (lignes 1, 11)
Bus : 38/47/67/69/72/74/75/76/96 arrêt Hôtel-de-Ville

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 4ème et découvrir les environs.

Liens
Si vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur le 4ème arrondissement.
Cet article est lié à la catégorie Les statues de l'Hôtel de Ville, mais aussi à celle des Statues du 4ème arrondissement.

Liens externes sur ce sujet

Sources
Wikipedia
Wikiphidias
Photo R.Desenclos 2013