LES STATUES DE L'HÔTEL-DE-VILLE - LA STATUE DE FRANCOIS-DENIS TRONCHET
 
 
 
La statue de François-Denis Tronchet
La statue de François-Denis Tronchet (1726-1806) par Gabriel Vital du Bray (1813-1892), se trouve sur la façade nord de l’Hôtel-de-Ville au premier niveau.
 
 
François Denis Tronchet, né le 23 mars 1726 à Paris, mort le 10 mars 1806 à Paris, était fils d'un procureur du Parlement de Paris. Après de longues études, il devient avocat au Parlement de Paris en 1745, jurisconsulte et homme politique français. Élu de Paris aux États généraux le 13 mai 1789 et siégeant au sein du tiers état, il s'opposa d'abord à la transformation de ceux-là en Assemblée nationale constituante, mais finit par y accepter des responsabilités. Trois ans et demi plus tard, il accepta de participer à la défense de Louis XVI, lors de son procès devant la Convention nationale, en décembre 1792 et janvier 1793, ce qui lui valut d'ailleurs quelques ennuis et le contraignit à entrer quelque temps dans la clandestinité, le Comité de sûreté générale ayant émis un avis de recherche à son encontre. Sa fuite ne dura guère et il ne tarda pas à ouvrir un cabinet d'avocat à Paris et ne fut plus inquiété. Durant le Consulat, François Denis Tronchet multiplia les activités : président du Tribunal de cassation, membre du Conseil des Anciens de 1800 à 1804, sénateur de la Somme en 1801. Napoléon Bonaparte le désigna pour préparer, de 1800 à 1804, le Code civil des Français, dit « Code Napoléon »1, aux côtés de Portalis, Bigot de Préameneu et Maleville, sous la direction de Cambacérès. Il ne soutient guère le divorce mais doit s'incliner. Ses cendres furent transférées au Panthéon de Paris le 17 mars 1806. Tronchet participa à l'élaboration d'un grand nombre de lois, concernant l'hérédité, les enfants légitimes et illégitimes ; il était partisan de la division à parts égales entre enfants dans les successions, est à l'origine du droit hypothécaire, et de la plupart des lois municipales.
 
Vital Gabriel Dubray, dit Vital-Dubray, né le 27 février 1813 à Paris, mort dans la même ville le 1er octobre 1892, est un sculpteur français. Vital-Dubray avait étudié son art sous la direction de Jules Ramey. Il expose pour la première fois au salon de 1840. L'année suivante, il expose une Sainte Philomène, et en 1842 un Saint Jean Baptiste. En 1844, il obtint une médaille de troisième classe pour sa statue Le Joueur de trottala. Depuis cette époque, il ne cessa de produire un grand nombre d'œuvres, qui sous le Second Empire, lui valurent la croix de chevalier de la Légion d'honneur d'abord et la rosette d'officier ensuite en 1865. Il a exécuté notamment les monuments de Sully, de Clodion, du maréchal Lannes, de Jeanne Hachette (érigé à Beauvais). Parmi ses œuvres, citons les bas-reliefs de la statue de Jeanne d'Arc à Orléans, la statue de l'impératrice Joséphine, le Monument au cardinal Fesch à Ajaccio, le buste du général Abbatucci, le Monument à Sampiero Corso, le Monument à Casanelli d'Istria, le portrait en médaillon d'Auguste Perdonnet et la sépulture de la famille Salvage de Faverolles au cimetière du Père-Lachaise à Paris, le Monument à Napoléon Ier à Rouen érigé en 1865 ou le fronton du théâtre de la Gaîté à Paris. L'œuvre décorative de Vital-Dubray la plus diffusée est son Neptune (1856), groupe en fonte édité par Ducel, encore visible dans les lieux publics de nombreuses villes en France et dans le reste du monde. La mort l'a surpris l'ébauchoir à la main au moment où il modelait un buste qu'il destinait à la mémoire de son vieil ami Alphonse Karr, buste destiné à orner la tombe de l'auteur des Guêpes et de Sous les tilleuls.
 
Adresse
Place de l'Hôtel-de-Ville
75004 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.856505
Longitude : 2.352404
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Hôtel-de-Ville (lignes 1, 11)
Bus : 38/47/67/69/72/74/75/76/96 arrêt Hôtel-de-Ville
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur le 4ème arrondissement.
Cet article est lié à la catégorie Les statues de l'Hôtel de Ville, mais aussi à celle des Statues du 4ème arrondissement.
 
 
Sources
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2013