LES STATUES DE L'HÔTEL-DE-VILLE - LA STATUE D'ANTOINE-LOUIS BARYE
 
 
 
 
La statue d'Antoine-Louis Barye
La statue d’Antoine-Louis Barye (1795-1875) par François-Emile Decorchemont (1880-1971) se trouve la façade est de l’Hôtel-de-Ville au rez-de-chaussée.
 
 
Antoine-Louis Barye, né le 24 septembre 1795 à Paris, mort dans la même ville le 25 juin 1875, est un sculpteur et un peintre français, renommé pour ses sculptures animalières. Sa pratique du croquis fait sur nature d'après les animaux du jardin des Plantes à Paris l'amenèrent petit à petit à pratiquer aussi la peinture. En essayant de situer ses animaux dans leur milieu naturel, Barye les encadra de paysages exotiques qu'il traita avec vigueur et un très grand sens de la vérité. Antoine-Louis Barye naît à Paris, le 2 Vendémiaire de l'An IV (24 septembre 1795) et y passe tout sa vie. Placé très tôt chez Fourier, un graveur sur acier qui fabrique des matrices destinées à exécuter les parties métalliques des uniformes de la Grande Armée, il s’initie à tous les métiers du traitement du métal et devient un ciseleur hors pair. Il entre à l’École des beaux-arts de Paris en 1818, où il reçoit une formation classique dans l’atelier du sculpteur François-Joseph Bosio et du peintre Jean-Antoine Gros. Il obtient en 1820, le second prix de Rome de sculpture, derrière Georges Jacquot avec pour sujet : Caïn maudit par Dieu. C’est en 1831 qu’il se fait connaître du public en exposant au Salon le Tigre dévorant un gavial, œuvre tourmentée et expressive, qui le classe aussitôt comme premier sculpteur romantique, alter ego d'Eugène Delacroix en peinture. Il ne cesse désormais de produire des chefs-d’œuvre, souvent de petites dimensions, qui vont enrichir les collections des cabinets d’amateurs, des deux côtés de l’Atlantique.
 
François Émile Décorchemont, né le 26 mai 1880 à Conches-en-Ouche, commune où il est mort le 17 février 19711, est un céramiste et maître verrier français. Il appartenait à une famille d'artistes, son père, Louis-Émile Décorchemont (1851-1921), né à Saint-Pierre d'Autils, était sculpteur. Après avoir étudié à l'École nationale des arts décoratifs, il réalisa de nombreux objets en pâte de verre qui lui apportèrent la notoriété. La technique de la pâte de verre s'était développée à la fin du XIXe siècle chez les verriers. Il fit évoluer dans les premières années du XXe siècle la technique de la pâte de verre fine puis épaisse et diaphane. Il s’imposa alors comme maître verrier. Il inventa une matière nouvelle, la pâte de cristal. Chrétien fervent, c'est en fréquentant l'église de son village, dotée de superbes vitraux de la Renaissance, que lui vint l'idée d'appliquer sa technique à l'art du vitrail dans les années 1930. Après la guerre, il se consacra plus particulièrement aux vitraux notamment dans sa région. Personnage très discret et peu communiquant, il gardait secrètes ses découvertes et ses techniques. Peintre, céramiste, verrier, il créait l’ensemble de ses œuvres, le dessin, le moule, la finition.Son œuvre se caractérise par un dessin épuré, aux lignes simples et par l'éclat, la transparence et la luminosité des couleurs. Ses créations n’ont pas de valeur fonctionnelle mais seulement esthétique de par leur fragilité et leur coût de production. Il éditait ses œuvres en petites séries et ne cherchait pas le rendement mais l’esthétisme.
 
Adresse
Place de l'Hôtel-de-Ville
75004 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.856505
Longitude : 2.352404

Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Hôtel-de-Ville (lignes 1, 11)
Bus : 38/47/67/69/72/74/75/76/96 arrêt Hôtel-de-Ville
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 4ème et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur le 4ème arrondissement.
Cet article est lié à la catégorie Les statues de l'Hôtel de Ville, mais aussi à celle des Statues du 4ème arrondissement.
 
 
Sources
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2013