Aide à la recherche / Statues de l'Hôtel-de-Ville

LES STATUES DE L’HÔTEL-DE-VILLE
Statues de l'Hôtel-de-Ville  
 
 
Cet article est une forme d'aide à la recherche. Les articles concernant les statues de l’Hôtel-de-Ville sont classés par ordre alphabétique.
 

Lire la suite : STATUES DE L'HOTEL-DE-VILLE

LES STATUES DE L'HÔTEL-DE-VILLE - LA STATUE D'HENRI REGNAULT
 
 
 
 
La statue de Regnault
La statue d’Henri Regnault par Jules Chaplain se trouve la façade est de l’Hôtel-de-Ville au rez-de-chaussée.
 
 
Henri Regnault, né le 31 octobre 1843 à Paris, mort le 19 janvier 1871, à Rueil-Malmaison, est un artiste peintre orientaliste français. Fils du chimiste Henri Victor Regnault, Henri Regnault débute la peinture en 1857. Il devient l’élève de Louis Lamothe et d'Alexandre Cabanel à l'École des beaux-arts de Paris après avoir été élève au lycée Henri-IV à Paris. Après cinq tentatives, il obtient le prix de Rome 1866 avec la toile Thétis apportant à Achille les armes forgées par Vulcain. Envoyé en Italie, il réside peu à la Villa Médicis et profite de ses protections pour voyager. Notamment en Espagne, où son œuvre se ressent du choc de cette découverte : à Madrid, il assiste à la révolution carliste, au triomphe du général Prim, à la fuite de la reine d’Espagne Isabelle II. Il note dans des carnets ses impressions. La découverte du palais de l'Alhambra à Grenade le marque fortement. Au salon de 1870 son Général Prim et sa Salomé sont présentés avec succès. Théophile Gautier écrit : « Prim c’est toute l’Espagne, Salomé c’est tout l’Orient. » De l’Espagne il gagne le Maroc en décembre 1869 avec son ami le peintre Georges Clairin, où il loue une maison à Tanger. Il y peint Exécution sans jugement sous les rois maures de Grenade4, tableau orientaliste dans le goût exotique. De retour en France pour la guerre de 1870, il s'engage chez les francs-tireurs avec le sculpteur Émile Joseph Nestor Carlier. Il trouve la mort à l'âge de 27 ans à la bataille de Buzenval le 19 janvier 1871, atteint à la tempe par une balle prussienne. Il comptait, après la guerre, visiter l'Inde puis s'installer à Tanger, il avait acheté avec Georges Clairin un terrain surplombant le Socco où ils voulaient faire construire une maison et un atelier. Le compositeur Camille Saint-Saëns lui dédie sa Marche héroïque (1871).
 
Jules-Clément Chaplain, dit Jules Chaplain, né à Mortagne-au-Perche le 12 juillet 1839 et mort à Paris le 13 juillet 1909, est un sculpteur, graveur-médailleur français. Jules Clément Chaplain naît dans une famille d'artisan, son père est boulanger. Élève à l'École des beaux-arts, il reçoit l'enseignement de Jouffroy et d'Eugène Oudinot. Lauréat du prix de Rome en 1863, avec un premier grand prix grâce à une médaille Bacchus faisant boire une panthère et pierre fine gravée d'une Tête de Mercure antique, Chaplain est pensionnaire de la Villa Médicis de 1864 à 1867. Il est reçu à l'Académie des beaux-arts en 1881 et nommé directeur de la Manufacture de Sèvres en 1895. Graveur reconnu et admiré à la fin du XIXe siècle pour ses séries de médailles, il passe à la postérité surtout pour la gravure des pièces de 10 et 20 francs-or du système monétaire français qui sont frappées de 1899 à 1914. Il réalise des médailles pour l'Exposition universelle de 1867, l'exposition universelle de 1878 et pour l'exposition universelle de 1900. Le louis ou napoléon de la Troisième République présente au droit une tête de Marianne coiffée du bonnet phrygien et couronnée de feuilles de chêne. Au revers, le coq et la devise « Liberté - Égalité - Fraternité ». La guerre de 1914 aura raison du système du franc germinal. Il aurait aussi conçu la composition reprise par Robert Louis pour les armoiries officieuses de la République française.
 
Adresse
Place de l'Hôtel-de-Ville
75004 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.856505
Longitude : 2.352404

Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Hôtel-de-Ville (lignes 1, 11)
Bus : 38/47/67/69/72/74/75/76/96 arrêt Hôtel-de-Ville
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 4ème et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur le 4ème arrondissement.
Cet article est lié à la catégorie Les statues de l'Hôtel de Ville, mais aussi à celle des Statues du 4ème arrondissement.
 
 
Sources
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2013