Aide à la recherche / Statues de l'Hôtel-de-Ville

LES STATUES DE L’HÔTEL-DE-VILLE
Statues de l'Hôtel-de-Ville  
 
 
Cet article est une forme d'aide à la recherche. Les articles concernant les statues de l’Hôtel-de-Ville sont classés par ordre alphabétique.
 

Lire la suite : STATUES DE L'HOTEL-DE-VILLE

LES STATUES DE L'HÔTEL-DE-VILLE - LA STATUE DE GERMAINE DE STAEL
 
 
 
 
La statue de germaine de Stael
La statue de Germaine de Stael (1766-1817) par Maurice Ferrary (1852-1904) se trouve sur la façade sud de l’Hôtel-de-Ville au rez-de-chaussée.
 
 
Anne-Louise Germaine Necker, baronne de Staël-Holstein, connue sous le nom de Madame de Staël, née et morte à Paris (22 avril 1766 - 14 juillet 1817), est une écrivaine et philosophe française d'origine valdo-genevoise. Elle popularise en France, avec la publication de De l'Allemagne (1813-14), les œuvres des auteurs de langue allemande, jusqu'alors relativement méconnues dans ce pays. Elle ouvre ainsi la voie au romantisme français, directement inspiré des premiers romantismes allemand et anglais. Ses œuvres fictionnelles majeures, dans lesquelles elle représente des femmes victimes des contraintes sociales qui les enchaînent, sont Delphine (1802) et Corinne ou l'Italie (1807). Issue d'une famille de protestants genevois richissimes, Germaine est la fille du banquier Jacques Necker (plus tard ministre des finances du roi de France Louis XVI), et de Suzanne Curchod (originaire du canton de Vaud). Elle est élevée dans un milieu de gens de lettres, qui fréquentent assidûment le salon de sa mère (Buffon, Marmontel, Grimm, Edward Gibbon, l'abbé Raynal et Jean-François de La Harpe). Elle épouse, en 1786, le baron Erik Magnus de Staël-Holstein, ambassadeur du roi Gustave III de Suède auprès de la cour de France à Versailles, son aîné de dix-sept ans. La fortune de son épouse permet au diplomate scandinave de mener un train de vie qui rehausse l'éclat de sa patrie aux yeux des Français. Le couple se séparera en 1800. Devenue baronne de Staël, elle mène une vie sentimentale agitée, nourrit une grande tendresse pour François de Pange et entretient en particulier une relation orageuse avec Benjamin Constant, écrivain et homme politique franco-vaudois rencontré en 1794.
 
Maurice Ferrary, né à Embrun (Hautes-Alpes) le 8 août 1852, et mort le 24 novembre 1904 à Paris, est un sculpteur français, lauréat du prix de Rome en 1882. Le père de Maurice Ferrary est propriétaire rentier à Embrun. La famille du sculpteur est originaire de la région de Côme en Italie et a fait souche dans les Hautes-Alpes. Son oncle, Barthélémy Ferrary, est député. Ses parents s'installent en région parisienne et remarquent sa passion pour les arts et en particulier la sculpture. Ils acceptent qu’il se présente au concours d’entrée à l’École des beaux-arts de Paris. Il y est admis dans l'atelier de Jules Cavelier. Il débute en 1875 au salon de la Société des artistes français en exposant son plâtre de Narcisse, puis son œuvre Charmeuse est récompensée par une mention honorable en 1878, ce qui le fait admettre comme sociétaire du Salon. Il expose à tous les Salons suivants et y connaît la notoriété. En 1881, il fait partie des quatre statuaires auxquels on commande la décoration de la façade du siège du Crédit lyonnais à Paris. En 1882, quelques mois avant la limite d'âge, il est obtient le grand prix de Rome de sculpture pour Saint-Sébastien percé de flèches, et séjourne à la Villa Médicis à Rome jusqu’en 1886. Il continue néanmoins à honorer ses commandes parisiennes. Il participe à l’Exposition Universelle de 1900 où il connaît un grand succès avec les cinq œuvres, dont Salammbô et Diane, qui lui valent l'attribution d’une médaille d’or. En juillet 1891, il est élevé au grade de chevalier de la Légion d’honneur puis, en décembre 1901, il se voit confier un poste de professeur de modelage à l’École des beaux-arts de Paris.
 
Adresse
Place de l'Hôtel-de-Ville
75004 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.856505
Longitude : 2.352404
 
Plan
 
Comment s'y rendre
Métro : Hôtel-de-Ville (lignes 1, 11)
Bus : 38/47/67/69/72/74/75/76/96 arrêt Hôtel-de-Ville
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 4ème et découvrir les environs
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d'autres articles portant sur le 4ème arrondissement.
Cet article est lié à la catégorie Les statues de l'Hôtel de Ville, mais aussi à celle des Statues du 4ème arrondissement.
 
 
Sources
Wikipedia
Photo R.Desenclos 2013