Aide à la recherche / Statues de l'Opéra

LES STATUES DE L’OPERA

Les statues de l'Opéra de Paris

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues et médaillons de l’Opéra-Garnier sont classés par ordre alphabétique.

Lire la suite : STATUES DE L'OPERA

LES STATUES DE L'OPERA - LA CANTATE
 
 
La statue La Cantate
 
 
 
La façade de l’Opéra, éclairée par quatre grands candélabres en bronze, est élevée sur un perron de pierre. Elle offre un soubassement percé de sept arcades à plein cintre, dont les deux extrêmes sont en avant-corps. Entre les arcades centrales sont quatre statues du Drame, du Chant, de l'Idylle et de la Cantate de Henri Chapu en 1869, surmontées de médaillons représentant les profils de Bach, Haydn, Pergolèse et Cimarosa. Aux avant-corps on a placé quatre groupes : la Musique, la Poésie lyrique, le Drame lyrique et la Danse.
 
 
Sculpteur Français (né à Mée (Seine-et-Marne) le 29 septembre 1833, décédé à Paris le 21 avril 1891), fils de paysan, Henri Chapu suit ses parents quand ceux-ci s’installent à Paris (où son père devient concierge). Il suit les cours de la Petite École de 1848 à 1849 et entre à l'École des Beaux-Arts, en 1849. Elève de James Pradier, de Francisque Duret et de Léon Cogniet, il remporte le Prix de Rome en 1855 (Piété filiale de Cléobis et Biton), prix partagé avec Amédée Doublemard. Il avait auparavant obtenu le deuxième prix de gravure en 1851 (Neptune faisant naître un cheval) et le deuxième prix de sculpture en 1853. Il faut signaler que Chapu remporte le Prix de Rome sur une œuvre qui a subi des dommages, à la suite d’une chute pendant le transport. Le Jury n’a cependant pas hésité à lui attribuer le prix. A son retour à Paris, il est employé par des architectes, pour exécuter des cariatides et des mascarons. Par la suite, il continue de collaborer à la décoration extérieure ou intérieure de plusieurs hôtels particuliers. Il débute au Salon de 1863, alors qu’il était encore à Rome, avec Mercure inventant le caducée. L’œuvre qui assure sa notoriété est Jeanne d’Arc à Domrémy, en 1872. Il exécute la Cantate pour l’Opéra de Paris, les Lettres pour la Sorbonne, le monument à Berryer pour le Palais de Justice de Paris. Il réalise aussi plusieurs dizaines de portraits (principalement sous forme de bas-relief) et monuments funéraires : Gustave Flaubert, Thiers, Le Verrier, Berryer, Henri Regnault (La Jeunesse), la comtesse d'Agoult (La Pensée), Mgr Dupanloup, Mgr de Bonnechose, la duchesse de Nemours, la duchesse d'Orléans, les frères Galignani...Chapu reçoit une médaille de troisième classe en 1863, une médaille en 1865 et en 1866, une médaille d'honneur en 1875 et en 1877. Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1867, officier en 1872. Il est élu à l'Académie en 1880. Il est nommé professeur de modelage à l'École des Beaux-arts.
 
Adresse
Place de l'Opéra
75009 PARIS

GPS
Latitude : 48.871351
Longitude : 2.332002
Plan

Comment s'y rendre
Métro : Opéra (lignes 3, 7, 8)
Bus : 20, 21, 22, 27, 29, 42, 52, 53, 66, 68, 81, 95 arrêt Opéra

A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 9ème et découvrir les environs
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d'autres articles sur le 9ème arrondissement.
Vous avez accès aux articles portant sur les Statues du 9ème arrondissement.
Cet article est lié à la catégorie Les Statues de l'Opéra-Garnier.

Liens externes sur ce sujet
https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Chapu

Sources
Wikipedia
Wikiphidias
Photo R. Desenclos 2013