Aide à la recherche / Statues de l'Opéra

LES STATUES DE L’OPERA

Les statues de l'Opéra de Paris

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues et médaillons de l’Opéra-Garnier sont classés par ordre alphabétique.

Lire la suite : STATUES DE L'OPERA

LES STATUES DE L'OPERA - LE BUSTE DE LE SUEUR
 
Le buste de Le Sueur
Le buste de Jean-François Le Sueur (1760-1837) orne la façade nord-est de l’Opéra Garnier. Il a été commandé par Charles Garnier.
Jean-François Lesueur, né au hameau de Drucat près d'Abbeville, le 15 février 1760 et mort à Paris le 6 octobre 1837, est un compositeur français. Petit-neveu du célèbre peintre Eustache Lesueur, Jean-François Lesueur est issu d'une illustre et ancienne famille de Picardie. Enfant de chœur à la collégiale d'Abbeville, puis à la cathédrale d'Amiens, Lesueur fait ses études au collège d'Amiens. En 1778, il est nommé maître de chapelle de la cathédrale de Sées, puis vient à Paris pour étudier l'harmonie auprès de l'abbé Roze, maître de chapelle des Saints-Innocents. Il est nommé maître de chapelle à la cathédrale de Dijon (1779), puis du Mans (1782), puis à Saint-Martin de Tours (1783) avant de succéder à l'abbé Roze aux Saints-Innocents à Paris. En 1786, il est reçu après concours au poste de directeur musical de Notre-Dame de Paris. Pour la fête de l'Assomption, il a l'idée d'ajouter l'orchestre à sa musique et remporte un très grand succès. Il recommence pour les fêtes de Pâques, de la Pentecôte, et de Noël, attirant à chaque fois une telle foule qu'on ne tarde pas à appeler la cathédrale Notre-Dame l'« opéra des gueux », mais suscite la controverse dans le monde ecclésiastique et musical. Il réplique à la polémique dans une brochure intitulée Exposé d'une musique imitative et particulière à chaque solennité (1787). Le chapitre décide finalement de réduire le budget de la musique ce qui contraint Lesueur à renoncer aux importantes masses orchestrales qu'il affectionne et l'amène à démissionner en 1788. Il voyage à Londres puis, de 1788 à 1792, loge chez le chanoine Bochard de Champigny. Il revient à Paris en 1792 et donne avec succès trois opéras au théâtre Feydeau : La Caverne ou le Repentir (1793), Paul et Virginie ou le Triomphe de la vertu (1794), Télémaque dans l'île de Calypso ou le Triomphe de la sagesse (1796). Nommé professeur de l'École de la Garde nationale le 21 novembre 1793, il est élu, en 1795, membre de la Commission des études et nommé Inspecteur au Conservatoire, nouvellement fondé. Avec Étienne Nicolas Méhul, Honoré Langlé, François-Joseph Gossec et Charles Simon Catel, il rédige les Principes élémentaires de la Musique et des Solfèges du Conservatoire. Ne parvenant pas à faire accepter ses opéras Ossian ou Les Bardes et la Mort d'Adam, auxquels l'Opéra préfère la Sémiramis de Catel, Lesueur publie un violent pamphlet, Projet d'un plan général de l'instruction musicale en France, dans lequel il attaque le Conservatoire, ses méthodes et son directeur. Cette charge lui vaut sa révocation le 23 septembre 1802.
Adresse
Place de l'Opéra
75009 PARIS
GPS
Latitude : 48.871351
Longitude : 2.332002
Plan
Comment s'y rendre
Métro : Opéra (lignes 7,8, 9)
Bus : 20, 21, 22, 27, 29, 42, 52, 53, 66, 68, 81, 95 arrêt Opéra
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 9ème et découvrir les environs
Liens
Si vous souhaitez consulter d'autres articles sur le 9ème arrondissement.
Vous avez accès aux articles portant sur les Statues du 9ème arrondissement.
Cet article est lié à la catégorie Les Statues de l'Opéra-Garnier.
Sources
Wikipedia
Divers Internet
Photo R. Desenclos 2013