Aide à la recherche / Statues de l'Opéra

LES STATUES DE L’OPERA

Les statues de l'Opéra de Paris

Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues et médaillons de l’Opéra-Garnier sont classés par ordre alphabétique.

Lire la suite : STATUES DE L'OPERA

LES STATUES DE L'OPERA - LE BUSTE D'HALEVY

Le buste d'Halevy

Le buste de Jacques-Fromental Halévy (1799-1862) orne la façade sud de l’Opéra Garnier. Commandé par Charles Garnier, il est l’œuvre d’Evrard, sculpté entre 1860 et 1869, en cuivre galvanoplastique.

Jacques-Fromental Lévy dit Halévy est un compositeur français, né à Paris le 27 mai 1799 et mort de la tuberculose à Nice le 17 mars 1862. Jacques-Fromental Halévy est issu d'une famille juive : son père, du nom de Lévy, originaire de Fürth, était maître d’école et poète, alors que sa mère, Julie Meyer, venait de Malzéville, près de Nancy. En 1807, la famille change de nom pour s’appeler Halévy. Dès l’âge de 7 ans, il entre au Conservatoire de Paris où il devient l’élève de Félix Cazot, Lambert, Henri Montan Berton, Étienne Nicolas Méhul et Luigi Cherubini, qui restera un ami intime sa vie durant. En 1817, il obtient le premier second prix de Rome, puis le premier grand prix en 1819. En 1827, il est nommé professeur d’harmonie au Conservatoire et, un peu plus tard, il y enseigne le contrepoint et la composition. Il compose une quarantaine d'opéras. Seul La Juive, grand opéra français sur un livret de Scribe, se joue encore actuellement. Il épouse une femme artiste et cultivée, fille de banquier juif et sœur d'Eugénie Foa, Léonie Rodrigues-Henriques, et a deux filles, l'aînée morte en 1864 alors qu'elle est fiancée à son cousin Ludovic Halévy, et Geneviève (1849-1926), future Madame Georges Bizet, puis Madame Émile Strauss. Il a été un mélodiste très abondant, parfois inspiré, très intelligent, sincère jusqu’à la naïveté. Par contre, il s’est montré peu doué pour la musique de ballet. Il avait également un réel talent d’écrivain : Lettres sur la musique, parues sous le pseudonyme de « Gervasius ». Parmi les trente-six ouvrages qu’il a écrits pour le théâtre, les plus applaudis sont Guido et Ginevra ou la Peste de Florence sur un livret de Scribe (5 mars 1838), La Reine de Chypre sur un livret de Saint-Georges (22 décembre 1841) et Charles VI sur un livret de Casimir et Germain Delavigne (15 mars 1843). On peut citer, parmi ses opéras-comiques, L’Éclair (1835), Les Mousquetaires de la Reine (1846), Le Val d’Andorre (1848) et La Tempesta (1850). Son œuvre comprend également quelques cantates, diverses pièces de musique vocale, un De Profundis pour la cérémonie funèbre du duc de Berry.


Adresse

Place de l'Opéra
75009 PARIS


GPS

Latitude : 48.871351
Longitude : 2.332002




Comment s'y rendre
Métro : Opéra (lignes 7,8, 9)
Bus : 20, 21, 22, 27, 29, 42, 52, 53, 66, 68, 81, 95 arrêt Opéra


A voir dans les environs

Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 9ème et découvrir les environs


Liens

Si vous souhaitez consulter d'autres articles sur le 9ème arrondissement.
Vous avez accès aux articles portant sur les Statues du 9ème arrondissement.
Cet article est lié à la catégorie Les Statues de l'Opéra-Garnier,


Liens externes sur ce sujet

--


Sources

Wikipedia
Divers Internet
Photo R. Desenclos 2013