Aide à la recherche / Statues du Louvre

LES STATUES ET SCULPTURES DU LOUVRE

Les statues du Louvre
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues du Louvre sont divisés en deux rubriques « Statues individuelles » et « Statues des Ailes et Pavillons » classés par ordre alphabétique.

Lire la suite : STATUES ET SCULPTURES DU LOUVRE

LES STATUES DU LOUVRE - LE PRINTEMPS
 
Les statues du Louvre - Le Printemps
En regardant l’aile Colbert, on peut remarquer la deuxième statue en partant de la gauche de la rangée située sur l’entablement, une statue d’angelot. Il s’agit du Printemps, œuvre de Jean-Auguste Barre.
Jean-Auguste Barre dit Auguste Barre (Paris, 25 septembre 1811 - Paris, 5 février 1896) est un sculpteur et médailleur français. Il est le 20e graveur général des monnaies. Auguste Barre reçoit son premier apprentissage auprès de son père, le graveur en médailles Jacques-Jean Barre. Il perfectionne sa formation de sculpture auprès de Jean-Pierre Cortot, de modelage auprès de David d'Angers et suit l'enseignement du peintre Achille Devéria. Exposant au Salon de 1831 à 1886, il remporte dans la section de sculpture une médaille de deuxième classe en 1834, de première classe en 1840, puis est nommé au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'honneur en 1852. Sans avoir concouru pour le Prix de Rome, Barre peut toutefois poursuivre une importante carrière officielle. À partir de 1835, il crée des portraits dont le genre familier et intimiste sera ultérieurement repris par la photographie. Réalisant pour le roi Louis-Philippe Ier le gisant de sa mère la Duchesse d'Orléans pour la chapelle royale de Dreux, sa renommée va croissant sous le Second Empire. N'exécutant pas moins de vingt-six bustes de Napoléon III et de nombreuses effigies de l'impératrice Eugénie, il fut, dans les années 1850, grâce à son talent habile mais peu porté à la critique, le portraitiste favori de la cour impériale dont il exécute également des portraits en médailles. Il réalisera quelques grandes commandes pour le musée historique de Versailles ainsi que des œuvres monumentales comme, en 1861, la statue de La Prudence pour la fontaine Saint-Michel de Paris. Auguste Barre est l'un des créateurs à l'origine de la vogue des petites « statuettes-portraits » de femmes à partir des années 1830 : amies proches telles Mme Paul Delaroche ou Mme Achille Déveria; effigies en pied d'artistes contemporaines comme les plus célèbres danseuses du temps, à l'Opéra : Fanny Elssler et Marie Taglioni, ou la plus populaire Bayadère Amany; la tragédienne Rachel... Il réalise également des statuettes dans le genre troubadour : Marie de Bourgogne à cheval. Au style romantique, mais vigoureux, de ses œuvres de jeunesse succède le charme décoratif raffiné des œuvres plus tardives de l'artiste qui évolue alors vers le classicisme dans ses commandes officielles.
Adresse
Louvre - Aile Colbert
75001 PARIS
GPS
Latitude : 48.861476
Longitude : 2.336692
Comment s'y rendre
Métro : Palais-Royal (lignes 1 et 7) ou Tuileries (ligne 1)
Bus : 39 68 69 95 Arrêt Musée du Louvre
Plan
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 1er et découvrir les environs
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 1er arrondissement
D’autres articles concernant les Statues du Louvre peuvent vous intéresser.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Statues du 1er arrondissement.
 
Liens externes sur ce sujet
 
Sources
Wikipedia
Photo R. Bataille 2013