Aide à la recherche / Statues du Louvre

LES STATUES ET SCULPTURES DU LOUVRE

Les statues du Louvre
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues du Louvre sont divisés en deux rubriques « Statues individuelles » et « Statues des Ailes et Pavillons » classés par ordre alphabétique.

Lire la suite : STATUES ET SCULPTURES DU LOUVRE

LES STATUES DU LOUVRE - AILE DE MARSAN - BAS-RELIEFS D'HENRI CHARLES MANIGLIER
 
Le bas-relief Neptune
 
Le bas-relief Amphitrite
 
 
Les bas-reliefs de l’Aile de Marsan – Neptune à gauche et Amphitrite à droite, liés par paire, situés au troisième niveau sont jumelés avec les frontons curvilignes qui les dominent.
 

Le sculpteur des trois éléments est le même. L’Aile de Marsan compte 52 statues et groupes sculptés. Au-dessus se trouve le fronton sculpté par le même auteur. Il s’agit du sixième bas-relief en partant de la gauche.
 
Henri-Charles Maniglier est un sculpteur français né le 11 octobre 1826 à Paris et mort le 17 mars 1901 à Paris. Il entre aux beaux-arts en 1843 en sculpture, élève de Jules Ramey et Auguste Dumont, il est lauréat du troisième prix de Rome en 1848 pour Philoclète partant pour le siège de Troie, du deuxième prix en 1851 pour Les Grecs et les Troyens se disputent le corps de Patrocle et du premier prix en 1856 pour Romulus vainqueur d'Acron porte les premières dépouilles opimes au temple de Jupiter. Il sera à son tour professeur de sculpture sur pierre et sur marbre aux beaux-arts de Paris de 1883 à 1901. Il réside à la villa Médicis à Rome de 1857 à 1861. Il repose dans la 22e division du cimetière du Père-Lachaise.
 
Dans la mythologie grecque, Amphitrite (en grec ancien Ἀμφιτρίτη / Amphitrítê) est une Néréide, fille de Nérée et de Doris (ou de Dioné selon certaines sources tardives), femme de Poséidon. Chez les Romains, elle fut assimilée à Salacia. Amphitrite est totalement inconnue de l’Iliade, qui ne reconnaît à Dioné que la maternité d'Aphrodite. L’Odyssée la mentionne comme une divinité de la mer, maîtresse des monstres marins, mais sans mentionner de lien avec Poséidon. Amphitrite apparaît également dans l’Hymne homérique à Apollon délien (rédigé vers 700 av. J.-C.) comme l'une des déesses ayant présidé à la naissance de ce dieu, contre l'avis d’Héra. Le pseudo-Apollodore, la vieillissant d'une génération divine, la range plus volontiers parmi les Océanides. La Théogonie d'Hésiode mentionne la première son union avec Poséidon, dont naît le monstre Triton. Les poètes lyriques Pindare et Bacchylide reprennent le thème, qui s'impose également à la même époque dans la peinture sur vase. Des sources plus tardives ajoutent Rhodé et Benthésicymé au nombre des enfants du couple divin. Hygin nous livre également une version circonstanciée de la rencontre d'Amphitrite et de Poséidon, l'attribuant à Ératosthène : le dieu tombe amoureux alors qu'il voit danser Amphitrite sur l'île de Naxos, mais celle-ci le fuit et va se réfugier auprès du Titan Atlas. Poséidon dépêche alors de nombreux serviteurs à sa recherche. L'un d'eux, Delphinos, la retrouve et plaide si bien la cause de son maître qu'Amphitrite accepte de l'épouser. (Pour récompenser son messager, Poséidon le transportera par la suite au ciel où il devient la constellation du Dauphin.)
 
À l'origine Neptune, en latin Neptūnus, est un dieu entièrement latin. Dans la mythologie romaine, il est le dieu des Eaux vives et des Sources. Il est aussi le protecteur des pêcheurs, des bateliers et des chevaux d'après Virgile. Il apparaît dans le lectisterne de 399 av. J.-C., associé à Mercure, et en 217 av. J.-C. aux côtés de Minerve. Mais c'est seulement à partir de l'époque des guerres puniques (264-146 av. J.-C.) que les Romains démontrent leur supériorité navale et assimilent Neptune au dieu grec Poséidon. Ainsi, en adéquation avec les mutations de leur civilisation, les Latins ont su transformer une ancienne divinité des eaux douces en dieu des Mers. Neptune est donc totalement confondu avec celui-ci: il reprend les légendes grecques du dieu, ses attributs, les mêmes descendances; c'est pourquoi ses divergences sont peu dévoilées. Cette transformation s'illustre notamment par l'association de Neptune à la déesse Salacie, divinité de l'eau salée et donc de la Mer, qui complète les attributs de Neptune. De plus, les Étrusques ont récupéré le nom de Neptune, transformé en Nethuns3, pour désigner leur dieu de l'eau et des Océans, clairement inspiré de Poséidon. Cependant on ignore quelle influence exerce l'un sur l'autre.
 
Adresse
Louvre - Aile de Marsan
75001 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.861721
Longitude : 2.335657
 
Comment s'y rendre
Métro : Palais-Royal (lignes 1 et 7) ou Tuileries (ligne 1)
Bus : 39 68 69 95 Arrêt Musée du Louvre
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte Paris 1er et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 1er arrondissement
D’autres articles concernant les Statues du Louvre peuvent vous intéresser.
Retrouvez d’autres articles portant sur Les Statues du 1er arrondissement.
 
Liens externes sur ce sujet
 
Sources
Wikipedia
Photo R. Bataille 2013