Aide à la recherche / Statues du Louvre

LES STATUES ET SCULPTURES DU LOUVRE

Les statues du Louvre
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues du Louvre sont divisés en deux rubriques « Statues individuelles » et « Statues des Ailes et Pavillons » classés par ordre alphabétique.

Lire la suite : STATUES ET SCULPTURES DU LOUVRE

LES STATUES DU LOUVRE - AILE DE FLORE - HEBE
 
 
La statue Hébé
 
 
 
La statue « Hébé » d’Eugène André Oudiné date de 1866. Elle se trouve dans l’aile de Flore, cour du Carrousel au second niveau en onzième position à partir de la gauche.
 
Dans la mythologie grecque, Hébé (en grec ancien Ἥβη / Hếbê), fille de Zeus et d'Héra, est une déesse personnifiant la Jeunesse, la Vitalité et la Vigueur des jeunes. Elle protège les jeunes mariées. Son équivalent romain est Juventas. Avant l'arrivée de Ganymède sur l'Olympe, elle sert d'échanson aux dieux. Une tradition sans doute tardive la donne pour épouse à Héraclès. Elle est citée par la Théogonie comme fille de Zeus et Héra, à l'instar d'Ilithyie et d'Arès. Pour autant, une tradition vivace veut qu'elle soit la fille d'Héra seule — en s'asseyant sur une laitue, précise une source tardive. Homère fait de celle-ci la mère d'Arès et d'Hébé, sans mentionner de père ; Pindare fait de même pour Ilithyie et Hébé. Dans l’Iliade, où son ascendance n'est pas mentionnée, elle est citée par trois fois : elle sert aux dieux d'échanson, leur versant l'ambroisie et le nectar ; elle soigne les blessures que Diomède inflige à son frère Arès ; elle aide Héra à atteler son char. Ce premier rôle d'échanson ne paraît pas être son activité principale : il n'est mentionné qu'une fois, et l’Iliade mentionne également Héphaïstos à cet office. Iris est plus fréquemment associée à ce rôle, à la fois dans les textes et l'iconographie, avant d'être supplantée par Ganymède. Selon l’Odyssée, la Théogonie et le Catalogue des femmes, elle épouse Héraclès après l'apothéose de ce dernier. Elle en a un fils: Alexiarès et une fille : Anicétos Cependant, le thème de la montée au ciel du héros pouvant être daté du VIe siècle av. J.-C., il semble que ces mentions soient interpolées. Aristarque de Samothrace avait déjà athétisé, c'est-à-dire rejeté comme suspect le passage incriminé de l’Odyssée, le considérant comme contradictoire avec celui de l’Iliade où Hébé baigne Arès, arguant du fait que baigner quelqu'un est le devoir des jeunes filles — à tort, puisque le bain est plutôt préparé par des servantes. Elle est aussi la femme d’Héraclès venu vivre dans l'Olympe. Attendu que l'éternelle jeunesse est l'une des caractéristiques des dieux olympiens, il est difficile d'évaluer son rôle. Peut-être, à un stade archaïque du mythe, sa présence était-elle nécessaire pour conserver aux dieux leur jeunesse.
 
Eugène-André Oudiné, né à Paris le 1er janvier 1810, mort à Paris le 12 avril 1887, est un sculpteur, graveur et médailleur français. Eugène-André Oudiné a été l'élève de André Galle (1761 - 1844), de Louis Petitot (1794 - 1862) et de Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780 - 1867). Il reçoit le premier grand prix de Rome de gravure en médailles en 1831. Il est l'auteur de plusieurs monnaies dont la pièce de 5 francs 1849 et 1850 en argent à la tête de Cérès de la Seconde République qui remplace l'écu au type Dupré de 1848. De 1837 à 1887 il fut le graveur officiel du Ministère des Finances. Il a également dessiné et gravé les timbres-télégraphe ainsi que les timbres pour journaux émis en 1868. Ses créations concernent également les timbres fiscaux : " Aigle de face " des timbres de dimension, " Aigle de trois-quart " des articles d'argent et des récépissés de chemins de fer, type " Chiffres " des timbres d'affiches, de connaissements, de copies, de quittances et type " Groupe allégorique " qui va servir pour les timbres fiscaux d'effets de commerce entre 1874 et 1885.
 
Adresse
Louvre – L’Aile de Flore
75001 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.860894
Longitude : 2.331438
 
Comment s'y rendre
Métro : Palais-Royal (lignes 1 et 7) ou Tuileries (ligne 1)
Bus : 39 68 69 95 Arrêt Musée du Louvre
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 1er arrondissement et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 1er arrondissement.
D’autres articles concernant Les statues et sculptures du Louvre  peuvent vous intéresser.
Retrouvez d'autres articles portant sur Les statues du 1er arrondissement.
Vous pouvez également être intéressés par des généralités sur Le Louvre.
 
 
Sources
Wikipedia
Wikiphidias
http://louvre.sculpturederue.fr/page99.html
Photo Site Statues Louvre http://louvre.sculpturederue.fr