Aide à la recherche / Statues du Louvre

LES STATUES ET SCULPTURES DU LOUVRE

Les statues du Louvre
Cette liste est une forme d’aide à la recherche. Les articles concernant les statues du Louvre sont divisés en deux rubriques « Statues individuelles » et « Statues des Ailes et Pavillons » classés par ordre alphabétique.

Lire la suite : STATUES ET SCULPTURES DU LOUVRE

LES FRISES DU LOUVRE - AILE DE FLORE - LES FRISES ANIMALIERES
Les frises animalières
 Les frises animalièresLes frises animalières
 
 
 
 
 
La frise située entre le troisième niveau et les frontons curvilignes est composée essentiellement de statues d’animaux. Les huit frises représentent six modèles. Elles datent toutes de 1866.
 
 
Les frises animalières
Les frises animalières
Les frises animalières
 
 
 
 
 
 
 
 
De gauche à droite :

1 - Diana par Emmanuel Frémiet
2 et 8 - Groupe d’animaux par Emmanuel Frémiet
3 – Groupe d’animaux par Auguste Caïn
4 – Groupe d’animaux par Edouard Delabrièrre
5 et 7 – Groupe d’animaux par Edouard Delabrièrre
6 – Groupe d’animaux par Auguste Caïn
 
Emmanuel Frémiet, né à Montrouge le 6 décembre 1824 et mort à Paris le 10 septembre 1910, est un sculpteur français. Il est célèbre pour le Monument à Jeanne d'Arc à Paris et pour le Monument à Ferdinand de Lesseps à Suez. Il est le beau-père de Gabriel Fauré. Il est membre de la Société des Artistes Français jusqu'en 1908. Par sa tante Sophie Fremiet, il est le neveu et l'élève du sculpteur François Rude, dont Louis Frémiet, père de Sophie, fut le maître. Parallèlement à ses œuvres monumentales commandées par l'État, il est reconnu comme un excellent sculpteur animalier réaliste. Emmanuel Frémiet se consacre surtout aux statues équestres. Il débute comme lithographe scientifique (ostéologie) et travaille dans l'atelier des peintres de la morgue. En 1843, il envoie au Salon une étude de gazelle, prélude à une production prolifique. Son Ours blessé et son Chien blessé sont acquis par l'État pour le musée du Luxembourg à Paris en 1850. Au cours des années 1850, Frémiet produit des œuvres sur le thème de Napoléon. Il expose des bronzes représentant des bassets de Napoléon III au Salon de 1853. De 1855 à 1859, il exécute une série de statuettes à sujet militaire pour l'empereur. Il réalise le Monument à Napoléon Ier en 1868 et celui de Louis d'Orléans en 1869 (château de Pierrefonds). En 1874, il conçoit le premier Monument de Jeanne d'Arc, érigé place des Pyramides à Paris, qu'il remplaça à la suite de critiques sur les proportions par une autre version en 1900. Pendant cette période, il exécute aussi Pan et les oursons (Paris, musée d'Orsay). À la fin du XIXe siècle, un thème à la mode inspire Frémiet et d'autres artistes : celui de l'affrontement entre l'Homme et la Bête. Un fait divers rapporté par le journal Le Temps relatait que dans un village gabonais, un gorille égaré et furieux aurait enlevé et molesté une femme, après avoir détruit des cabanes, en 1880. Par ailleurs, les récits d'explorateurs comme Alfred Russel Wallace emplissent les journaux d'articles et de gravures illustrant l'attaque d'un pisteur malais par un orang-outang. Ce thème inspire à Frémiet plusieurs œuvres majeures.
 
Auguste Nicolas Cain, né le 10 novembre 1821 à Paris, ville où il est mort le 25 août 1894 (à 72 ans), est un sculpteur animalier français. Il est le père du peintre et écrivain Georges Cain, et de l'homme de lettres et peintre Henri Cain. Après avoir travaillé dans la boucherie familiale, Auguste Cain entre dans l'atelier d'Alexandre Guionnet puis devient l'élève de François Rude. Comme Antoine-Louis Barye quelques années plus tôt, il étudie l'anatomie animale en dessinant au jardin des plantes de Paris. Dans les années 1840 il propose des modèles d'orfèvrerie pour les frères Fannière, Rudolfi et la Maison Christofle.
 
Paul-Édouard Delabrièrre, né à Paris, le 29 mars 1829 et décédé dans la même ville en 1912 est un sculpteur animalier français. L’orthographe de son patronyme est souvent écorchée et il est souvent écrit « Delabrière » (avec un seul « r ») ou « Delabrierre » (sans accent grave sur le « e »). Il a d’abord étudié la peinture avec le peintre Jean-Baptiste Delestre avec de se tourner vers la sculpture. Il expose régulièrement au Salon des artistes français de 1848 à 1898 et obtient une mention honorable en 1859. Sculpteur animalier influencé par Antoine-Louis Barye, il exécute presque exclusivement des groupes ou des statuettes d’animaux ; ses œuvres en fonte de fer sont éditées par la fonderie d’art Durenne et par la fonderie du Val d'Osne sous la direction de Pierre Louis Rouillard. Ses œuvres se négocient toujours sur le marché de l’Art à des cotes appréciées.
 
Adresse
Louvre – L’Aile de Flore
75001 PARIS
 
GPS
Latitude : 48.860894
Longitude : 2.331438
 
Comment s'y rendre
Métro : Palais-Royal (lignes 1 et 7) ou Tuileries (ligne 1)
Bus : 39 68 69 95 Arrêt Musée du Louvre
 
Plan
 
A voir dans les environs
Vous souhaitez en savoir plus sur les sites intéressants qui se trouvent à proximité, vous pouvez utiliser nos cartes interactives.
Naviguer sur la carte du 1er arrondissement et découvrir les environs.
 
Liens
Si vous souhaitez consulter d’autres articles portant sur le 1er arrondissement.
D’autres articles concernant Les statues et sculptures du Louvre  peuvent vous intéresser.
Retrouvez d'autres articles portant sur Les statues du 1er arrondissement.
Vous pouvez également être intéressés par des généralités sur Le Louvre.
 
Sources
Wikipedia
Wikiphidias
http://louvre.sculpturederue.fr/page99.html
Photo Site Statues Louvre http://louvre.sculpturederue.fr